Symptômes, causes et traitement de la dermatite chez l'adulte

La dermatite est une maladie chronique de la peau qui se manifeste par une réaction à un irritant. En dermatologie, cette maladie peut souvent être trouvée sous le terme neurodermatitis, eczéma, dans lequel il existe des symptômes similaires, se manifestant sous la forme de prurit, des éruptions cutanées sur différentes parties du corps. Le traitement de la dermatite chez l'adulte est plutôt difficile car, pour obtenir une rémission stable, il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie, son type et son stade de développement.

En fonction du facteur étiologique, la dermatite est divisée en plusieurs types, chacun nécessitant une approche individuelle du traitement. Le risque de dermatite est que, avec un traitement inapproprié ou son absence complète, le risque d'inflammation étendue associé à l'ajout de la flore bactérienne. Cette condition peut causer des dommages profonds à la peau, processus purulents-inflammatoires, ce qui complique grandement le traitement et l'évolution de la maladie elle-même.

Très souvent, les premiers symptômes de dermatite apparaissent pendant l'enfance, mais avec le temps, la maladie réapparaît et s'inquiète à un âge plus avancé.

Qu'est ce que c'est

La dermatite est une maladie de la peau provoquée par des agents externes ou internes (physiques, chimiques, biologiques), souvent dans un contexte de prédisposition héréditaire et de stress. La maladie se manifeste par des réactions locales et générales. En fonction de la nature et de la gravité de la pathogenèse, la maladie s'accompagne d'une diminution des fonctions de la peau, une violation de l'homéostasie du corps.

Les causes

Les principaux types / formes de la maladie de peau en question peuvent se développer pour des raisons lointaines et intimes. La première catégorie de causes est la prédisposition:

Causes similaires de dermatite (ils sont toujours classés comme provoqués):

  • l'admission dans le sang d'irritants pouvant causer une dermatite - produits chimiques, pollen de plantes, aliments, médicaments, etc.
  • état stressant. Beaucoup pensent que le stress est une maladie simple qui disparaît rapidement après un bon repos. En réalité, le stress est une réaction complexe de protection de l'organisme, qui se déroule sous l'influence d'hormones.

Même si des irritants sont entrés dans la circulation sanguine, cela ne signifie nullement le développement immédiat d'une dermatite - il est nécessaire que des facteurs favorables soient présents:

  • température de l'air élevée;
  • immunité gravement affaiblie - par exemple, dans le contexte d’une maladie de longue date;
  • recevoir des radiations - par exemple, du soleil ou de lampes à quartz;
  • exposition prolongée au froid sur la peau - par exemple, une dermatite peut apparaître après avoir abandonné ses gants pendant un hiver froid.

Classification

Selon la cause du développement, il existe les types de dermatites suivants.

  1. La dermatite séborrhéique est une pathologie chronique de la peau riche en glandes sébacées, résultant de l'activation du champignon levure lipophile opportuniste Malassezia furfur.
  2. Photodermatitis - éruptions cutanées dues à une sensibilité accrue au soleil (rayons de lumière visible et rayons UV).
  3. La dermatite allergique de contact est une réaction classique du type retardée, qui se développe en raison de la sensibilité accrue du corps à l’allergène et de l’implication des lymphocytes T dans le processus immunitaire.
  4. La dermatite de contact simple est une réaction cutanée instantanée qui se produit lors d'une exposition directe à un agent irritant.
  5. Dermatite allergique toxique (toksidermiya) - inflammation aiguë de la peau provoquée par un agent allergène toxique pénétrant dans l'organisme par le biais des voies digestive et respiratoire ou par injection.
  6. La dermatite atopique est une pathologie cutanée polyéiologique chronique héritée.

La maladie est plus susceptible aux personnes en état de stress constant. Les personnes à risque sont également les propriétaires de la peau sèche, surtout par temps venteux et froid.

Symptômes de la dermatite

Pour chaque type de dermatite chez l'adulte, les symptômes caractéristiques sont identifiés (voir photo). Mais les médecins identifient plusieurs signes communs qui seront caractéristiques de chacun des types existants de la maladie:

  1. Rougeur (érythème). Erythème - remplissage sanguin accru des capillaires dermiques. Dans la forme aiguë, on observe une rougeur avec des bords flous et un gonflement. L'érythème est facultatif dans le cas d'une dermatite chronique. Lorsque pressé, la zone de la peau hyperémique s'estompe pendant un moment. L'érythème ne doit pas être confondu avec une hémorragie (hémorragie sous la peau). L'hémorragie est considérée comme une manifestation distincte des pathologies cutanées - diathèse hémorragique;
  2. Démangeaisons (prurigo). Son intensité dépend de la force d'irritation des terminaisons nerveuses de la peau. La discordance entre la force du prurigo et les manifestations cutanées (démangeaisons sévères avec de légères éruptions cutanées) est un signe d'allergie dans la dermatite atopique. Dans le cas d'une dermatite de contact, les démangeaisons au site d'application de l'agent pathogène sont suffisantes pour causer des dommages;
  3. Exsudation. Dans les formes aiguës de dermatite, des inflammations exsudatives avec écoulement abondant sont possibles. Dans les formes chroniques - lichénification (épaississement de la peau avec un motif rugueux), crevasses dans la peau et excoriation (développement de soi);
  4. Peeling de la peau (desquamation). La desquamation pathologique est due à une sécheresse accrue (xérose) de la peau lors de la déshydratation et à une insuffisance des glandes sébacées. Desquamation et xérose sont notés dans les dermatites chroniques avec processus allergiques et inflammatoires.
  5. Eruption cutanée (eczéma). La morphologie de l'éruption et sa localisation sont typiques d'une dermatite particulière. La localisation la plus fréquente des lésions est constituée des parties mobiles du corps (la peau au-dessus des articulations), du visage, du cuir chevelu, des flancs du corps et de l'aine.

Des symptômes supplémentaires sont importants dans le diagnostic différentiel d'une dermatite spécifique, détectés au cours d'une enquête, d'un examen, de tests de laboratoire et de tests fonctionnels.

A quoi ressemble une dermatite, photo

La photo ci-dessous montre comment la maladie se manifeste chez l'adulte.

Dermatite atopique

La pathogenèse de la dermatite atopique repose sur des caractéristiques de la réponse immunitaire déterminées génétiquement. Le plus souvent, la maladie se développe chez les enfants à prédisposition héréditaire âgés de 1 à 5 ans.

Les produits alimentaires (protéines d’origine animale et végétale), les facteurs exogènes stressants et indésirables, les rayons UV ainsi que les effets météorologiques agressifs provoquent le développement du processus pathologique.

La dermatite atopique survient lors de périodes d'exacerbation et de rémission et se caractérise par l'apparition de réactions inflammatoires cutanées, une réactivité accrue à divers irritants, des démangeaisons et des éruptions cutanées. La maladie débute dans la petite enfance, mais au fil du temps, ses manifestations cliniques s'atténuent et, entre 30 et 40 ans, une guérison spontanée se produit ou les symptômes régressent.

Dermatite séborrhéique

Les symptômes de la dermatite séborrhéique, qui peuvent être vus sur la photo dans le réseau:

  • plaques rouges avec limites claires (avec dermatite sèche);
  • remplissage sanguin élevé des capillaires dermiques (érythème);
  • l'aine dans l'aine, derrière les oreilles;
  • l'apparition de fissures, de croûtes séreuses;
  • inflammations exsudatives;
  • dermatite prurigineuse;
  • pelage inégal sur la tête, pellicules, alopécie;
  • dommages à de grandes surfaces de peau dans les cas graves;
  • l'apparition d'autres types d'eczéma (dermatite de l'oreille et autres).

L'inflammation de la peau à la suite d'une sécrétion élevée de graisse altérée ou après une exposition à des microbes est appelée dermatite séborrhéique ou fongique. Ce n’est pas une maladie contagieuse, elle ne peut donc pas être transmise de personne à personne. L'activité des champignons pathogènes conditionnels se manifeste par des troubles du stress, du système endocrinien ou du système immunitaire, ainsi que par diverses formes de lésions du système nerveux. Ils se concentrent sur les zones de la peau habitées par les glandes sébacées: visage, poitrine, dos, oreilles, tête.

Dermatite allergique

L'inflammation se manifeste à la suite de la réponse du corps à un agent pathogène spécifique. Les agents pathogènes peuvent être la poussière, le pollen, les poils d'animaux, des parfums ou des produits chimiques, des médicaments, des aliments, des liquides, etc. Souvent associés à des allergies saisonnières. L'intoxication peut survenir à la suite de la production de certaines substances lors de maladies des reins, du foie, de la glande thyroïde, d'invasions d'helminthes et du développement de tumeurs.

  • la peau est recouverte de larges taches rouges;
  • de petites bulles se forment à leur surface;
  • puis ils éclatent, formant des plaies en larmes;
  • éruption cutanée beaucoup de démangeaisons;
  • accompagné d'éternuements, de toux, de larmoiement, d'hypersensibilité à la lumière.

Un allergène peut pénétrer dans la circulation sanguine avec de la nourriture, à travers la muqueuse des voies respiratoires, par le biais d'injections. Situé sur n'importe quelle partie de la peau ou des muqueuses.

Dermatite de contact

Ce sont des processus inflammatoires cutanés causés par le contact avec un irritant spécifique. Ce sont les frictions, la pression, la température, les radiations, les brûlures et autres stimuli puissants. Avec ce type de dommages directs à la peau, les symptômes se produisent immédiatement, il est nécessaire d'éliminer le contact avec l'irritant dès que possible.

Symptômes de la dermatite de contact:

  • les poches;
  • hémorragies, microhématomes;
  • hyperémie prononcée;
  • petites papules, vésicules;
  • pleurant, des écailles, des croûtes;
  • grosses bulles;
  • zones de nécrose.

Comme la dermatite alimentaire, il s’agit d’un type de maladie allergique. Se produit après le contact avec des substances qui provoquent une réaction inflammatoire du corps. Ceux-ci peuvent être des réactifs chimiques, des rayons UV (photocontact ou photodermatite), des rayons X, des températures élevées / basses ou des facteurs mécaniques. Les cellules de harcèlement criminel, le pollen, la sève des plantes et les chenilles peuvent provoquer une réaction cutanée. La principale différence entre un tel eczéma est qu’il n’ya pas de période d’incubation.

Diagnostics

Le diagnostic de la dermatite est dans l'étude initiale du sang. L'exclusion d'une éventuelle adhésion aux processus réels des lésions cutanées mycotiques est également réalisée par ensemencement et examen microscopique des écailles de la zone touchée.

La dermatite allergique nécessite une variété de tests d'allergie, principalement à cet effet, des échantillons percutanés appliqués. Dans de nombreux cas, le caractère allergique du facteur agissant comme irritant est déterminé au moyen d’une analyse de sang (niveau élevé Ig E). Sur la base des résultats de la recherche, une évaluation appropriée de l’état du patient est réalisée.

Traitement de la dermatite

Dans le cas d'une dermatite, l'efficacité du traitement dépend de sa forme et est toujours sélectionnée individuellement.

Le traitement de la dermatite chez l'adulte doit être instauré en déterminant la cause. Il est nécessaire d'identifier et d'éliminer l'irritant (allergène, substance toxique, agent pathogène microbien). Si le stimulus n’est pas déterminé, comme cela est souvent le cas pour les dermatites allergiques et en particulier neuro-allergiques, le traitement ne sera que symptomatique, c.-à-d. visant à éliminer les symptômes et à maintenir le stade de rémission.

Le traitement de la dermatite est conservateur, consiste en une thérapie locale et générale. En règle générale, les dermatites aiguës et les dermatites chez les enfants ne sont traitées qu’avec des remèdes locaux, et les formes chroniques nécessitent une combinaison de traitements généraux et locaux. Le traitement de la dermatite locale consiste à traiter la peau affectée. Les éruptions cutanées sont traitées avec des médicaments anti-inflammatoires et antibactériens sous la forme de causeurs, de poudres, de pommades, de solutions - en fonction de la forme de l'élément inflammatoire et de son stade. La dermatite du visage (séborrhéique) est traitée avec des onguents antifongiques. La dermatite chronique est traitée avec des anti-inflammatoires corticostéroïdes, les infections aiguës sont traitées avec des colorants à l'aniline. Les lésions ulcéreuses profondes sont traitées à l'hôpital.

Le traitement général de la dermatite consiste à prendre des sédatifs immunomodulateurs, antihistaminiques, en fonction de la cause de la maladie. Il est également nécessaire d'éliminer toutes les sources d'infection chronique, telles que les dents détruites par un processus carien, la sinusite chronique, l'amygdalite, etc.

Régime de dermatite

Avec la dermatite allergique, un système spécial et un régime équilibré sont inclus dans le système de récupération du patient. Des aliments bien organisés et des produits hypoallergéniques dans le régime alimentaire du patient sont la clé de la non-disponibilité de nouvelles doses d'allergènes dans le corps. Avant la visite chez le médecin, il est nécessaire de déterminer de manière indépendante la liste minimale de produits pouvant être consommés sans risque d’aggravation des réactions allergiques.

Les aliments qui causent souvent des allergies:

  • Protéines - porc, bœuf gras, lait, œufs de poule, poisson, fruits de mer, caviar, viandes fumées, friandises, ragoût;
  • Légumes - légumineuses, choucroute, légumes au vinaigre, toutes les baies sont rouges, tous les fruits tropicaux, champignons, fruits secs (abricots secs, raisins secs, dattes, figues);
  • Boissons - eau gazeuse sucrée, yaourts fourrés, cacao, café;
  • Desserts - caramel, marmelade, chocolat, miel;
  • Assaisonnements, sauces (ketchup, mayonnaise, sauce soja), soupes en conserve et tous produits finis contenant des colorants, des émulsifiants, des agents de conservation et d'autres additifs alimentaires
  • Boissons - thé noir, jus de pommes vertes, tisanes;
  • Protéiné - agneau, viande chevaline, lapin;
  • Légumes - seigle, sarrasin, maïs, fruits verts, pommes de terre;
  • Desserts - yaourts, mousses, caillés.
  • Protéines - certains types de poisson (morue et bar), veau maigre, abats (foie, langue), fromage cottage faible en gras, beurre;
  • Légumes - céréales (riz, orge perlée), salade verte, concombres, courgettes, rutabaga, chou frais, épinards, huile végétale, poires, groseilles à maquereau, cerises blanches et groseilles blanches;
  • Desserts - fruits séchés de poires et de pommes séchées, pruneaux.
  • Boissons - lait fermenté sans adjonction de colorants, compotes de poires et de pommes, décoctions de rhubarbe, thé vert à faible concentration, eau minérale non gazeuse;

Pour une dermatite non allergique, une nutrition adéquate est plus importante. Le principe de base - l'inclusion dans le régime alimentaire des aliments faciles à digérer et hypocaloriques. Il n'y a pas de recommandations universelles. Vous pouvez en apprendre davantage sur les produits que vous recommandez personnellement auprès de votre médecin et votre nutritionniste.

Réponses aux questions

1) La dermatite est-elle contagieuse?

  • Non, une telle dermatite n'est pas contagieuse, mais pour exclure l'ajout d'une infection secondaire, des raclures de la peau sont nécessairement prises pour la recherche mycologique.

2) La dermatite de contact est-elle héritée?

  • De toutes les dermatites causées par une exposition à des facteurs externes, seule la dermatite allergique peut être héréditaire.

3) Est-il possible de réutiliser le facteur irritant (chaînes, ceinture avec boucle, anneaux) ayant provoqué une dermatite, après normalisation de la peau?

  • La dermatite de contact se reproduira avec presque tous les contacts avec un irritant.

4) La dermatite de contact peut-elle évoluer en une maladie allergique systémique, telle que l'asthme bronchique?

  • Non, ce n'est pas possible, seule la dermatite atopique évolue en asthme bronchique.
http://medsimptom.org/dermatit/

La dermatite

Causes, symptômes, types de dermatite

Dermatite Dermatite

La dermatite est une maladie de la peau provoquée par des agents externes ou internes (physiques, chimiques, biologiques), souvent dans un contexte de prédisposition héréditaire et de stress. La dermatite se manifeste par des réactions locales et générales. En fonction de la nature et de la gravité de la pathogenèse, la maladie s'accompagne d'une diminution des fonctions de la peau, une violation de l'homéostasie du corps.

La dermatite est un terme qui regroupe une grande variété de maladies de la peau dans un groupe nosologique général. Dans les manuels de dermatologie médicale, les maladies de la peau sont principalement locales (dermatite) ou systémiques (toxicodermie, dermatose). Cependant, il existe presque toujours un lien entre les maladies locales et les maladies courantes.

Facteurs pathogènes dans la dermatite:

Le stress. Au stade de l'épuisement des réactions adaptatives-adaptatives, le stress peut constituer l'unique facteur de la santé instable (prédisposition génétique, faible immunité) ou être associé à d'autres facteurs d'exposition pathogène;

Contact Brûlure (thermique, chimique, solaire, allergique), engelures - tout cela provoque une dermatite de contact;

Pénétration. L'agent pathogène pénètre dans le sang par le tube digestif, le système respiratoire ou par voie parentérale (sous-cutanée, intramusculaire, intraveineuse) - une dermatite atopique se développe ensuite.

Symptômes de la dermatite

La dermatite est étroitement associée aux réactions inflammatoires et allergiques. Elle survient dans les formes aiguës et chroniques. Dans certains cas, elle se caractérise par une exacerbation saisonnière et une évolution persistante de la maladie. Dans le diagnostic différentiel, on distingue les symptômes obligatoires (importants) et supplémentaires (petits).

Symptômes obligatoires caractéristiques de la plupart des dermatites, quelles qu'en soient les raisons:

Démangeaisons (prurigo). Son intensité dépend de la force d'irritation des terminaisons nerveuses de la peau. La discordance entre la force du prurigo et les manifestations cutanées (démangeaisons sévères avec de légères éruptions cutanées) est un signe d'allergie dans la dermatite atopique. Dans le cas d'une dermatite de contact, les démangeaisons au site d'application de l'agent pathogène sont suffisantes pour causer des dommages;

Rougeur (érythème). Erythème - remplissage sanguin accru des capillaires dermiques. Dans la forme aiguë, on observe une rougeur avec des bords flous et un gonflement. L'érythème est facultatif dans le cas d'une dermatite chronique. Lorsque pressé, la zone de la peau hyperémique s'estompe pendant un moment. L'érythème ne doit pas être confondu avec une hémorragie (hémorragie sous la peau). L'hémorragie est considérée comme une manifestation distincte des pathologies cutanées - diathèse hémorragique;

Eruption cutanée (eczéma). La morphologie de l'éruption et sa localisation sont typiques d'une dermatite particulière. La localisation la plus fréquente des lésions est constituée des parties mobiles du corps (la peau au-dessus des articulations), du visage, du cuir chevelu, des flancs du corps et de l'aine;

Exsudation. Dans les formes aiguës de dermatite, des inflammations exsudatives avec écoulement abondant sont possibles. Dans les formes chroniques - lichénification (épaississement de la peau avec un motif rugueux), crevasses dans la peau et excoriation (développement de soi);

Peeling de la peau (desquamation). La desquamation pathologique est due à une sécheresse accrue (xérose) de la peau lors de la déshydratation et à une insuffisance des glandes sébacées. Desquamation et xérose sont notés dans les dermatites chroniques avec processus allergiques et inflammatoires.

Des symptômes supplémentaires sont importants dans le diagnostic différentiel d'une dermatite spécifique, détectés au cours d'une enquête, d'un examen, de tests de laboratoire et de tests fonctionnels.

Causes de la dermatite

Les principales formes d'affections cutanées inflammatoires et allergiques, à l'exclusion des dermatites occasionnelles, résultent de causes lointaines (génétiques et acquises) et proches (provoquées).

I. Causes lointaines dues à une susceptibilité génétique et acquise individuelle à la dermatite:

Sensibilité génétique (héréditaire) à la dermatite. Les causes et le mécanisme de transmission des gènes endommagés ne sont pas complètement compris. Dermatite du nouveau-né dans 30 à 50% des cas due à une allergie à l'un des parents ou aux deux. La dermatite adulte correspond implicitement aux allergies de leurs parents, ce qui peut compliquer considérablement la recherche des causes et le diagnostic;

Prédisposition acquise à la dermatite. Il a été établi que 50 à 70% des personnes qui contractent pour la première fois la forme atopique de la dermatite ont acquis une sensibilité à la dermatite sans participation de la transmission génétique. Les parents de ces personnes n'avaient pas d'allergies. Une prédisposition permanente à la dermatite sur le fond d'une immunité insuffisante a été prouvée. Il a été observé qu'un entraînement régulier du système immunitaire avec des antigènes faibles, par exemple lors de communications en petits groupes, stimule le développement d'une immunité totale (à ne pas confondre avec des infections);

Mauvaise santé physique, anxiété émotionnelle, conditions sociales et de vie défavorables;

Réadaptation des maladies infectieuses internes, invasives et invasives, en particulier de forme chronique.

Ii. Causes similaires (facteurs de déclenchement de la dermatite). Lorsqu'un organisme d'un état relativement stable sous l'influence de facteurs pathogènes tombe malade d'une dermatite, le déclencheur de la pathogenèse peut être:

Le stress. Au quotidien, le stress est associé à une mauvaise santé. C'est une idée fausse commune. Le stress est une réaction protectrice et adaptative complexe impliquant des hormones, qui se compose de plusieurs étapes. Au premier stade, sous l'influence de l'hormone adrénaline, de l'énergie est libérée, et au dernier stade, également sous l'action d'hormones (corticostéroïdes et autres), les forces de protection sont épuisées et l'immunité est supprimée. Le stress est un provocateur du déséquilibre de la susceptibilité génétiquement déterminée et / ou acquise à la dermatite et peut être associé à d’autres facteurs déclencheurs;

Contact ou autres moyens de pénétration dans le sang de substances pathogènes (facteurs) et leur effet ultérieur sur la peau. Les agents pathogènes (allergènes) peuvent être des structures protéiques, des substances de nature chimique, des facteurs physiques (rayonnement solaire, chaleur, gel).

Il a été établi que la dermatite ne se développe pas toujours, chez certaines personnes on note une sensibilité ou une stabilité individuelle. Sur cette base, les facteurs (causes) de la dermatite sont divisés en obligatoires et facultatifs.

Facteurs obligatoires (obligatoires) qui déclenchent le mécanisme de la pathogenèse de la dermatite chez toutes les personnes exposées à des facteurs indésirables:

Allergènes forts (actions de contact et autres);

Rayonnement (soleil, quartz, rayonnement);

Température élevée (plus de 60 0 C);

Basse température ou exposition prolongée à la peau;

Liquides agressifs (acides concentrés, bases).

Facteurs facultatifs (sélectifs) qui déclenchent la pathogenèse de la dermatite et ont un impact négatif uniquement sur les personnes présentant une hypersensibilité individuelle:

Nourriture, drogues, pollen de plantes, écailles d'insectes, poils d'animaux

Certains allergènes d’action de contact (détergents, cosmétiques, piqûres d’insectes);

Température à partir de + 4 0 С (il s’agit du seuil auquel la pathogenèse de l’allergie de contact au froid commence).

La détermination des causes de la maladie est une étape très importante pour le diagnostic de la dermatite et la désignation d’un traitement adéquat et efficace.

Comment distinguer le psoriasis de la dermatite?

Le psoriasis est une maladie auto-immune non infectieuse.

Un examen externe d'un patient atteint de psoriasis sur la peau révèle:

Taches blanches et roses de rouge et de rose, généralement situées du côté extérieur des articulations ou sur la tête;

Démangeaisons, sécheresse et desquamation de la peau.

Dans certains cas, le psoriasis révèle également:

Dommages aux ongles et aux articulations;

Dommages à la peau et aux muqueuses des yeux.

Le diagnostic différentiel du psoriasis est réalisé à l'aide d'un dermatoscope (appareil optique permettant l'examen de la peau avec une augmentation multiple). Des symptômes pathognomoniques (principaux) du psoriasis qui ne se retrouvent pas dans d'autres dermatites, à savoir des papules particulières et le symptôme de «rosée du sang», se retrouvent sur la zone touchée.

Les différences uniques entre le psoriasis et la dermatite:

Les papules dans le psoriasis sont constituées de cellules mortes de l'épiderme (zones cutanées sur lesquelles le processus naturel de desquamation et de renouvellement est perturbé);

Le symptôme de "rosée du sang" est le résultat d'une augmentation de la perméabilité capillaire et de la transudation (dépassant les capillaires) de la partie liquide du sang.

Types de dermatite:

La dermatite a une classification complexe - presque toutes les dermatites ont plusieurs synonymes. La base du nom est:

Localisation de la pathogenèse (contact, atopique);

La nature des réactions (allergiques, inflammatoires, infectieuses, fongiques);

La nature de la maladie (aiguë, chronique);

Le nom des éruptions cutanées primaires (bulleuses, vésiculaires, etc.) ou secondaires (écailleuses, etc.);

La magnitude de l'éruption cutanée (miliaire, numérique, etc.);

Principaux symptômes (secs, démangeaisons, exsudation, etc.);

Manifestation clinique de la dermatite, ressemblant à toute éducation qui n’a pas la base étiologique de cette maladie (lichen).

Une liste exhaustive des types de dermatites peut être trouvée dans la Classification internationale des maladies (CIM). Ce qui suit est une description des symptômes courants de la dermatite sans différenciation.

Dermatite sèche

Il se manifeste pendant la période froide, généralement chez les personnes âgées et les peaux sèches, prédisposées aux allergies. La maladie pendant la période d'exacerbation réduit considérablement la qualité de vie. Dans les cas avancés, il est un provocateur d'autres formes de dermatite, complique les antécédents de la maladie du patient (insuffisance veineuse, gonflement des membres inférieurs et autres).

Causes de dermatite sèche:

Temps froid et sec, air intérieur sec;

Maladies organiques et fonctionnelles;

La dermatite sèche a une localisation caractéristique sur les pieds, se produit rarement dans les autres zones de la peau. La maladie est caractérisée par:

Évolution chronique (lente) et saisonnalité sévère;

Xérose - sécheresse accrue de la peau (résultat du fonctionnement insuffisant des glandes sébacées et sudoripares), fissures de la peau sur les zones touchées;

Prurigo (prurit) causé par une carence en acides aminés et en oligo-éléments dans la peau et par une déshydratation;

Inflammation - se manifeste visuellement par des rougeurs et la formation d'exsudat dans les fissures.

Dermatite provoquant des démangeaisons

Prurit (prurigo) - réponse du corps à une faible irritation constante des terminaisons nerveuses. Les démangeaisons sont accompagnées de grattements et de nervosité. Allouer des démangeaisons communes (dans tout le corps) et locales (locales).

Le prurit commun est dû à:

Dermatite allergique atopique;

Diabète, maladies du foie et des reins;

Lésions cérébrales fonctionnelles et organiques;

Altération de la fonction des glandes sébacées et sudoripares;

Allergies à la fourrure des animaux, aux écailles d'insectes et aux infestations de vers.

Les démangeaisons locales sont dues à:

Dermite allergique atopique dans les premiers stades de la pathogenèse;

Formes de contact de la dermatite.

Des démangeaisons locales d'étiologie différente sont diagnostiquées:

Sur les parties mobiles du corps;

Sur les zones à peau délicate;

Sur les zones ouvertes du corps.

Des démangeaisons locales sur fond de maladies vénériennes, gynécologiques et andrologiques, ainsi que de candidoses et d'infestations de vers, sont diagnostiquées dans les domaines suivants:

Hanches, fesses et périnée;

Démangeaisons locales sur le fond d'ectoparasitose et la teigne diagnostiquée dans le cuir chevelu ou dans la zone pubienne.

Les principales formes cliniques de dermatite prurigineuse ::

Le prurit des enfants (strophulus) se développe au cours de la première année de vie. Une éruption cutanée apparaît sur la tête, le visage, le torse, les bras, les jambes et les fesses sous la forme de papules rose vif avec infiltration œdémateuse. Au cours du développement, des formes mixtes d'éruption cutanée - papulovésicules (vésicules situées au sommet des papules) sont détectées. À long terme, on observe une éruption cutanée secondaire sous la forme de croûtes consistant en un exsudat séro-hémorragique séché;

Scruffy chez les adultes. Il se développe comme une continuation de la strophe, mais une étiologie indépendante est également possible. Dans le groupe des adultes, la maladie est plus fréquente chez les femmes âgées. Dermatite détectée sur les surfaces extérieures (extenseurs) des articulations, du dos, de l'abdomen et des fesses. L'affection du visage et de la surface interne (flexion) des articulations n'est pas typique. Une éruption primaire diffuse est diagnostiquée sous la forme de papules qui ne se confondent pas en plaques. Éruption secondaire - croûtes hémorragiques ou séreuses.

Dermatite infectieuse

La pathogenèse se produit dans les couches extérieures et profondes de la peau.

Causes de dermatite infectieuse:

Les maladies (variole, rougeole, scarlatine), les dermatites apparaissent comme des éruptions primaires et secondaires;

Lésions cutanées, complications postopératoires (chirurgicales) causées par le staphylocoque, le streptocoque et d'autres microorganismes pyogènes.

Sur la peau humaine, les complications chirurgicales sont diagnostiquées comme suit:

Abcès superficiels sans limites claires (impétigo);

Cavités purulentes limitées dans le tissu sous-cutané et plus profondes (abcès);

Pustules autour d'un seul follicule pileux, de la glande sébacée et des tissus environnants (furoncles ou furoncles);

Ulcères autour de plusieurs follicules pileux ou glandes sébacées (anthrax);

Renversé, sans limites claires, inflammation purulente du tissu sous-cutané (cellulite).

Dermatite fongique (teigne)

Pour de nombreuses dermatites fongiques, des éruptions cutanées particulières - le mikida.

Les mikids (présents uniquement dans les lésions fongiques) sont des éruptions cutanées allergiques sur la peau qui, en présence d’une inflammation concomitante, se manifestent par:

Éruptions cutanées primaires (papules, pustules et autres);

Éruptions secondaires (croûtes);

Eruption cutanée à quelque distance de la colonie de champignons.

Dans l'histoire du patient atteint de dermatite fongique révèlent:

Troubles du système immunitaire et du système endocrinien.

Réduire la résistance naturelle de la peau et de tout le corps;

Augmentation de l'humidité de la peau.

Dermatite d'oreille

Cela se produit dans les formes aiguës et chroniques, accompagnées de fortes démangeaisons. La forme aiguë est caractérisée par des zones d'érythème (rougeur), un gonflement, la présence d'éruptions cutanées primaires sous la forme d'urticaire, de papules et de vésicules. Au cours d'un parcours prolongé (chronique), on observe un pelage, des croûtes pleureuses, de l'érosion et une sensation de congestion de l'oreille. Les zones de larmes sont facilement infectées si elles sont endommagées.

Causes de la dermatite de l'oreille:

Peigne auricule;

Irritation de la peau autour des oreilles;

Lésions fongiques du canal auditif;

Dommages chimiques ou mécaniques à la peau.

En l'absence d'un traitement efficace, la maladie peut se propager aux tissus de l'oreille moyenne et interne. Les récidives de dermatite auriculaire et la pathogenèse persistante sont caractéristiques.

Dermatite bulleuse

Bulla (bulle) est un type d'éruption cutanée primaire d'une taille de 0,5 cm ou plus. Les bulles mûres éclatent avec la formation de l'érosion. Bulla a un fond, qui repose sur la couche épineuse du derme, ainsi que la cavité et la couverture. La cavité est remplie d'exsudat séreux (jaunâtre) ou hémorragique (rouge).

Les bulles sont formées à la suite de la dégénérescence (acantholyse) de la couche épineuse de l'épiderme et sont localisées à:

La peau du cuir chevelu, le dos et la poitrine (chez les hommes);

Les muqueuses de la bouche et le bord rouge des lèvres.

Des bulles mûres éclatent, des croûtes et de l'érosion se forment à leur place. Les éruptions bulleuses sont accompagnées de démangeaisons, une perte de sensibilité est possible sous l’éclatement des bulles. Avec des lésions massives de la muqueuse buccale et des voies respiratoires, même la mort est possible.

Dermatite rouge

La dermatite rouge est une maladie chronique de la peau caractérisée par de fortes démangeaisons et des éruptions nodulaires monomorphes - papules. La couleur des papules est rose-rouge avec une nuance violette. Un signe diagnostique important est une empreinte au sommet des papules. Les papules en croissance se développent le long de la périphérie et fusionnent pour former des plaques de 8 à 10 cm, qui deviennent gris-rouges et s'épaississent. Au stade de la récupération, des plaques d'hyperpigmentation brune restent à la place des plaques.

Localisation typique de la dermatite rouge:

Surface de flexion (interne) des articulations des mains;

Surface latérale du corps;

La membrane muqueuse de la bouche et des organes génitaux.

Dermatite alimentaire (allergies alimentaires)

Diagnostiqué dès les premiers jours de la vie. La maladie se caractérise par une évolution chronique, incurable dans les cas avancés. L'effet des allergies alimentaires sur le développement de l'asthme chez les enfants et les adultes a été prouvé.

La dermatite alimentaire chez les enfants commence très tôt. Les premiers symptômes cutanés chez les nouveau-nés présentant une hypersensibilité à certains aliments se manifestent par:

Rougeur sur les joues et les fesses;

Les écailles séborrhéiques sur la tête;

Un diagnostic correct des causes de l'intolérance alimentaire soulagera le bébé de nombreux problèmes à l'avenir. Avant de contacter un allergologue, vous devez faire attention à la qualité de vie du bébé et à l'environnement.

Les facteurs susceptibles de provoquer des allergies alimentaires chez les enfants peuvent être:

Conditions environnementales défavorables;

Utilisation fréquente de produits contenant des allergènes.

La dermatite alimentaire chez l'adulte est quelque peu différente. L'hypersensibilité apparaît après les repas sous la forme de:

Flatulences (augmentation des gaz) et sensation de lourdeur dans l'estomac, brûlures d'estomac, troubles digestifs;

Prurit sans éruption cutanée;

Nez qui coule, congestion nasale, conjonctivite allergique;

Fatigue rapide, faiblesse et gonflement des membres.

Rarement - augmentation de la température corporelle.

Formes de dermatite

La dermatite peut survenir sous forme aiguë et chronique. Certains experts médicaux indiquent un cours subaigu. Cependant, pour établir les limites de cette forme de la maladie est difficile, la définition est basée sur les sentiments subjectifs du médecin.

Dermatite aiguë

L'apparition de la forme aiguë est caractérisée par des démangeaisons soudaines, une légère fièvre, éventuellement une rhinite (inflammation de la muqueuse nasale), caractéristique de l'atopie allergique. Les symptômes inhérents à la maladie sous-jacente et les éruptions cutanées consistant en une éruption primaire sont des signes de dermatite infectieuse provoquée par des virus, des champignons ou des bactéries. Pour les formes aiguës de dermatite, les symptômes courants d'inflammation d'intensité modérée (rougeur limitée, gonflement, douleur, dysfonctionnement, élévation de la température locale) sont caractéristiques. En ce qui concerne la morphologie de l'éruption, il existe dans la phase aiguë des papules, des vésicules, moins souvent - des taureaux.

Dermatite chronique

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les symptômes d'inflammation sont effacés. Il y a des éruptions cutanées secondaires sur le corps.

En fonction du type d'éruption secondaire, dans certains cas, vous pouvez prédire l'évolution de la maladie:

Résultat défavorable - atrophie;

Résultat douteux - croûtes, fissures, écailles, écorchures, ulcères, érosion;

Compléter la pathologie - cicatrisation sans trace, hyperpigmentation, dyschromie, dépigmentation, lichénification, cicatrice.

Traitement de la dermatite

Les scientifiques et les médecins ont mis au point des schémas et des méthodes de traitement des affections cutanées à base de médicaments et d’agents physiothérapeutiques, en liaison avec la propagation étendue de la dermatite due à différentes étiopathogenèses. Il n'y a pas de méthodes de traitement universelles pour la dermatite. Par conséquent, tous les schémas thérapeutiques, les médicaments nécessaires et la durée du traitement sont déterminés par le médecin individuellement pour chaque patient.

Trois principes sont au cœur de toutes les méthodes modernes de traitement de la dermatite:

Le principe du diagnostic complexe, qui inclut des méthodes traditionnelles et nouvelles d’examen de la peau et du corps d’un patient, déterminant les causes de la maladie et la nature de la pathogenèse;

Le principe d'un effet multifactoriel sur la pathogenèse de la maladie, y compris la neutralisation de l'effet pathogénique de l'agent, l'effet sur les symptômes de la maladie afin d'éliminer les facteurs perturbateurs et la correction des défenses de l'organisme (médicamenteuses et psychothérapeutiques);

Le principe de la continuité du traitement. Le traitement contre la dermatite est en corrélation avec le temps nécessaire à la régénération complète (récupération) des tissus cutanés. Il est prouvé que la période de régénération complète (renouvellement cellulaire) de la peau est d'au moins 28 jours.

Vous pouvez également être intéressé par un article sur le traitement de la dermatite à domicile. Mais n'oubliez pas qu'il est nécessaire de consulter un médecin!

Régime alimentaire avec dermatite et nutrition adéquate.

Avec la dermatite allergique, un système spécial et un régime équilibré sont inclus dans le système de récupération du patient. Des aliments bien organisés et des produits hypoallergéniques dans le régime alimentaire du patient sont la clé de la non-disponibilité de nouvelles doses d'allergènes dans le corps. Avant la visite chez le médecin, il est nécessaire de déterminer de manière indépendante la liste minimale de produits pouvant être consommés sans risque d’aggravation des réactions allergiques.

Protéines - certains types de poisson (morue et bar), veau maigre, abats (foie, langue), fromage cottage faible en gras, beurre;

Légumes - céréales (riz, orge perlée), salade verte, concombres, courgettes, rutabaga, chou frais, épinards, huile végétale, poires, groseilles à maquereau, cerises blanches et groseilles blanches;

Boissons - lait fermenté sans adjonction de colorants, compotes de poires et de pommes, décoctions de rhubarbe, thé vert à faible concentration, eau minérale non gazeuse;

Desserts - fruits séchés de poires et de pommes séchées, pruneaux.

Lorsque vous êtes examiné en clinique à l'aide de marqueurs d'allergènes, vous pouvez accélérer le processus d'élaboration d'un régime alimentaire sûr. Sans l'utilisation de marqueurs, il était recommandé d'inclure progressivement de nouveaux produits dans le menu, à des intervalles de deux semaines. Afin de faciliter la navigation dans le choix des produits, nous vous proposons une liste d'échantillons présentant un risque moyen et élevé de provoquer des allergies alimentaires et une dermatite.

Protéiné - agneau, viande chevaline, lapin;

Légumes - seigle, sarrasin, maïs, fruits verts, pommes de terre;

Boissons - thé noir, jus de pommes vertes, tisanes;

Desserts - yaourts, mousses, caillés.

Les aliments qui causent souvent des allergies:

Protéines - porc, bœuf gras, lait, œufs de poule, poisson, fruits de mer, caviar, viandes fumées, friandises, ragoût;

Légumes - légumineuses, choucroute, légumes au vinaigre, toutes les baies sont rouges, tous les fruits tropicaux, champignons, fruits secs (abricots secs, raisins secs, dattes, figues);

Boissons - eau gazeuse sucrée, yaourts fourrés, cacao, café;

Desserts - caramel, marmelade, chocolat, miel;

Assaisonnements, sauces (ketchup, mayonnaise, sauce soja), soupes en conserve et tous produits finis contenant des colorants, des émulsifiants, des agents de conservation et d'autres additifs alimentaires.

Pour une dermatite non allergique, une nutrition adéquate est plus importante. Le principe de base - l'inclusion dans le régime alimentaire des aliments faciles à digérer et hypocaloriques. Il n'y a pas de recommandations universelles. Vous pouvez en apprendre davantage sur les produits que vous recommandez personnellement auprès de votre médecin et votre nutritionniste.

Article auteur: Kuzmina Vera Valerievna | Diététicien, endocrinologue

Éducation: Diplôme RSMU eux. N. I. Pirogov, spécialité "Médecine générale" (2004). Résidence à l'Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou, diplôme en "Endocrinologie" (2006).

http://www.ayzdorov.ru/lechenie_dermamit_chto.php

Causes de la dermatite, ses principales caractéristiques et méthodes de traitement

La dermatite est un groupe de maladies de la peau combinées dans une chaîne commune. Il résulte de l'influence de facteurs externes ou internes, qui forment des processus chimiques, physiques ou biologiques à l'intérieur du corps. En conséquence, le système immunitaire est affaibli, ce qui se manifeste par des éruptions cutanées de gravité variable. Selon la nature des manifestations, la dermatite peut constituer une maladie indépendante ou un symptôme général de divers processus pathologiques.

En médecine, il est habituel de diviser les manifestations de la dermatite à la surface de la peau en types suivants:

  1. 1. Type de contact. Les inflammations de la peau apparaissent en réponse au contact physique avec l'allergène. Dans la plupart des cas, l'irritation peut être une substance provoquant une intolérance individuelle chez l'homme. En outre, il existe une catégorie distincte d'allergènes - obligatoires. Ils sont agaçants pour tout le monde. Ceux-ci incluent des substances contenant des alcalis, des acides, certains types de plantes en combustion (ortie ou euphorbe), une exposition externe à des températures ambiantes basses ou élevées, des lésions de la peau.
  2. 2. Toxidermia. C'est le résultat de l'exposition à des toxines, qui ont un effet allergique sur le corps, ce qui provoque des éruptions cutanées. L'urticaire est un type de toxicité cutanée.
  3. 3. Dermatite de manifestation atopique (névrodermite). Cette forme de dermatite est une manifestation neuro-allergique. Il y a une tendance à la récurrence.
  4. 4. Séborrhée (dermatite séborrhéique). Il procède sous une forme chronique. Le lieu principal de manifestation est la peau sur le visage, en particulier les ailes du nez, la région du front et le lobe temporal. Ce type de dermatite se produit souvent à l’arrière des oreillettes et à la partie pileuse superficielle. Un champignon ressemblant à la levure provoque une réaction allergique.

La dermatite peut survenir sous une forme aiguë et chronique. Dans la dermatite aiguë, une apparition soudaine se produit, une évolution rapide et, dans la plupart des cas, une forme de dermatite aiguë peut être traitée rapidement. En cas d'évolution défavorable de la maladie, la dermatite devient chronique. Les caractéristiques distinctives de ce type d'évolution de la maladie sont que le traitement n'affecte que dans de rares cas, que la maladie est saisonnière et que des rechutes se produisent souvent.

En outre, le degré de distribution de la dermatite diffère - éruption cutanée locale (locale) et diffuse (générale). Le type de maladie par contact se manifeste localement et n’affecte que la zone touchée. Les formes restantes sont caractérisées par des éruptions cutanées à la surface du corps.

http://pro-allergen.com/dermatit-simptomy-i-lechenie.html

Types de dermatite, leur traitement et régime

La dermatite est un groupe de maladies inflammatoires de la peau résultant des effets néfastes des facteurs environnementaux sur la peau. Manifesté par une éruption cutanée et des démangeaisons dans la zone de contact avec les irritants. Peut être aigu ou chronique.

Causes de la dermatite

La dermatite est causée par des facteurs irritants obligatoires, facultatifs, de nature physique, chimique et biologique. Les agents obligatoires peuvent provoquer une réaction chez toute personne, facultatif - uniquement sensibilisée à eux. Le premier groupe de facteurs provoque l'apparition d'une dermatite de contact simple. La seconde est la dermatite allergique.

Les stimuli physiques sont principalement obligatoires. Ceux-ci comprennent:

  • facteurs mécaniques (friction, pression, etc.);
  • hautes et basses températures;
  • rayons ultraviolets;
  • courant électrique, etc.

Les irritants chimiques obligatoires sont rarement rencontrés dans la vie des gens ordinaires. Les contacts prédominants avec eux se produisent dans l'environnement de travail. Ceux-ci comprennent:

  • acides minéraux, alcalis et leurs sels;
  • hydrocarbures liquides;
  • substances toxiques
  • composants propulsifs.

Les facteurs chimiques facultatifs sont plus courants. Surtout:

  • caoutchouc (gants, chaussures et autres produits dérivés);
  • les plastiques;
  • des caoutchoucs;
  • savon et cosmétiques;
  • sels de chrome (dans les vêtements, les chaussures, les détergents à lessive, etc.);
  • antibiotiques et autres médicaments;
  • la formaline;
  • térébenthine;
  • des plantes et d'autres

Les facteurs biologiques sont directement liés au corps du patient. Ceux-ci comprennent:

  • hérédité accablée de maladies allergiques;
  • maladies chroniques;
  • immunité réduite;
  • stress régulier;
  • fatigue chronique, etc.

Ils sont tous prédisposés au développement de différents types de dermatites.

Types de dermatite

La classification internationale des maladies divise toutes les dermatites en contact simple et allergique.

Selon la cause de la maladie, une dermatite de contact simple peut être provoquée par:

  • les détergents;
  • les cosmétiques;
  • les médicaments au contact de la peau;
  • les plantes;
  • produits alimentaires au contact de la peau;
  • les solvants;
  • étiologie non spécifiée, etc.

La dermatite de contact allergique peut également être causée par:

  • les cosmétiques;
  • produits chimiques ménagers;
  • des colorants;
  • les médicaments;
  • contact avec les métaux;
  • étiologie non spécifiée, etc.

Séparément, la classification distingue les dermatites exfoliative et les dermatites causées par des substances ingérées (toxidermie).

Auparavant, les dermatites atopiques et séborrhéiques étaient attribuées à ce groupe de dermatoses, mais en raison d'une clarification de l'étiologie, elles sont maintenant considérées dans une autre section de la dermatologie.

Par la nature de l'évolution de la dermatite sont aiguës et chroniques. Les variantes aiguës sont caractérisées par un début et un développement rapides de la maladie. En l'absence de traitement ou d'exposition régulière au stimulus, ils peuvent devenir chroniques avec une évolution longue et des exacerbations saisonnières.

Symptômes généraux de la dermatite

Comme mentionné ci-dessus, toutes les formes de dermatite apparaissent des éruptions cutanées. Leur localisation dépend de l'emplacement du stimulus. Dans le cas d'une dermatite de contact simple, l'éruption se situe clairement dans la zone de contact avec le facteur déclenchant. Cela est particulièrement évident dans l'exemple des brûlures.

Avec la dermatite atopique, les lésions peuvent se propager bien au-delà de la zone de contact avec un irritant.

En fonction de la durée de l'effet du facteur provoquant sur la peau et de la réactivité individuelle de l'organisme, la maladie peut survenir sous trois formes:

  • érythémateux;
  • bulleuse-vésiculaire;
  • nécrotique.

La forme érythémateuse de la dermatite se caractérise par l'apparition de taches rouges œdémateuses d'intensité variable.

Avec une action plus longue de l'irritant sur la peau sur le fond des taches érythémateuses apparaissent des bulles et des vésicules de différentes tailles. Lors de leur ouverture, une surface humide fissurée est exposée. En séchant, des croûtes se forment dans cette zone et se détachent progressivement. Les éruptions dans la forme bulleuse-vésiculaire de la maladie sont très similaires à l'éruption cutanée dans l'eczéma. Mais dans le processus eczémateux, un faux polymorphisme est observé (en ajoutant de nouveaux éléments qui traversent toutes les étapes du développement de l'éruption cutanée), ce qui n'est pas présent dans la dermatite.

Dans le cas d'une forme nécrotique, une croûte se forme dans la zone d'éruption et s'ulcère. Il s'agit d'un type de maladie grave, difficile à traiter et qui se termine par la formation de cicatrices.

À la fin du contact de l'irritant avec la peau, la dermatite est résolue indépendamment. Si l'effet persiste ou se produit souvent à intervalles rapprochés, la maladie peut devenir chronique.

Lorsque la dermatite devient chronique, au site des lésions, la peau est altérée ou dans le sens d'une hypertrophie (hyperkératose, formation d'une lichénification), ou dans le sens d'une atrophie (amincissement de la peau).

Caractéristiques de certains types de dermatites

Le tableau clinique varie considérablement en fonction du type de dermatite.

Dermite de contact simple

Ce type de maladie survient principalement sous l'action de stimuli obligatoires, moins souvent - de stimuli facultatifs. Le plus souvent, il s'agit de températures élevées ou basses (brûlures et gelures), de rayons ultraviolets (coups de soleil), de produits chimiques (produits ménagers, cosmétiques, bijoux en métal), de frictions (cors et éraflures), de piqûres d'insectes, de certaines plantes (brûlures d'ortie).

Les symptômes cutanés de cette forme de dermatite se manifestent immédiatement après le contact avec un irritant. La localisation de la lésion correspond à la zone d'action du facteur provoquant.

La dermatite de contact simple se manifeste généralement par des plaques érythémateuses ou une forme bulleuse-vésiculaire. Mais avec une action prolongée du stimulus, une nécrose peut survenir. Dans ce cas, il n’ya pas que des symptômes cutanés, mais aussi des troubles généraux - fièvre, faiblesse, frissons, nausée, intoxication. Ce problème peut être éliminé en éliminant la source d'infection.

Dermatite allergique

Avec ce type de dermatite, les symptômes cutanés n'apparaissent pas immédiatement après l'exposition à un irritant, mais après un certain temps. Selon la nature de l'éruption cutanée, ce type de maladie est divisé en dermatite de contact allergique et en urticaire. Auparavant, la dermatite atopique était également incluse ici.

Dermatite allergique de contact

Le plus souvent, il s'agit d'une réaction allergique aux produits cosmétiques, aux produits chimiques ménagers, aux vêtements et aux chaussures en matières artificielles, aux piqûres d'insectes. Formes érythémateuses et bullosno-vésiculaires manifestées dans la zone d'exposition à l'allergène ou à l'extérieur. Les éruptions cutanées s'accompagnent de fortes démangeaisons, qui entraînent des éraflures et un traumatisme cutané.

Dans la dermatite de contact allergique, l'hérédité grevée est souvent détectée par les parents des patients.

Urticaire

Ce type de maladie tire son nom d’une éruption cutanée semblable aux manifestations cliniques de brûlures d’ortie. L'urticaire est une réaction inflammatoire aiguë de la peau de nature allergique. Elle se caractérise par l'apparition soudaine de vésicules qui démangent, dont la localisation n'est aucunement liée à la zone d'action du stimulus. Une telle réaction concerne souvent les médicaments, les piqûres d'insectes, les vêtements fabriqués à partir de matériaux non naturels, le pollen de plantes et les allergènes alimentaires.

Passe indépendamment après la cessation du contact avec le facteur provoquant.

Dermatite atopique

Auparavant, les dermatologues isolaient la dermatite atopique en tant que forme chronique de dermatite allergique. À présent, il est considéré comme une maladie indépendante, son rôle principal n'appartenant pas à des allergènes, mais à des raisons endogènes (prédisposition héréditaire, réactions neurohumorales, modification de la réponse immunitaire, etc.). Ils forment une réaction pathologique aux irritants de la peau.

Toxidermia

La dermatite toxico-allergique est une lésion inflammatoire aiguë de la peau due à la pénétration d'un allergène dans le corps. Le plus souvent, ce type de maladie est provoqué par des médicaments, moins souvent par des produits chimiques et des aliments.

Les éruptions cutanées associées à cette forme de maladie sont de nature diffuse - elles se propagent dans tout le corps. L'éruption cutanée se compose de taches érythémateuses, de papules, d'ampoules et d'ampoules de différents diamètres, accompagnées de fortes démangeaisons. L’état général des patients souffre nettement - la température augmente avec des frissons, une faiblesse, des nausées, des symptômes graves d’intoxication.

Toxidermia est dangereux en raison de l’apparition de grosses bulles, de leur ouverture et de leur détachement de larges zones de l’épiderme. Dans ce cas, une déshydratation grave se développe et le risque d'infection augmente. Sans traitement, la mort peut survenir.

Dermatite exfoliative

La dermatite exfoliative est une maladie cutanée infectieuse. Il est causé par Staphylococcus aureus. Il survient principalement chez les nouveau-nés, mais aussi chez les adultes. À risque - les personnes âgées, en particulier les hommes.

Stades érythémateux et bulleux-vésiculaire manifestés, se succédant. Le parcours est souvent difficile - avec d’énormes taureaux et de larges zones de décollement de l’épiderme. Les démangeaisons dans cette maladie ne sont pas prononcées, mais l'éruption cutanée est très douloureuse.

L'issue de la dermatite exfoliative dépend de la gravité de la maladie et de la rapidité du traitement. Mène souvent à la mort. Mais dans le cas d'un écoulement simple, il se termine par une desquamation et une régénération de la peau sans traces ni cicatrices.

Dermatite séborrhéique

La dermatite séborrhéique n'est pas associée aux processus allergiques, elle est donc isolée en tant que maladie indépendante. Sa cause principale est la sécrétion accrue des glandes sébacées, provoquée par des réactions endocriniennes, auto-immunes, neurohumorales et autres réactions endogènes du corps.

La manifestation n'est pas une éruption cutanée typique de la dermatite, ni l'apparition de plaques et d'écailles gris-jaune sur la peau érythémateuse.

Le traitement est difficile. Prend le plus souvent un cours chronique.

Traitement de la dermatite

Les approches pour le traitement de la dermatite dépendent de son type et des caractéristiques du cours. Mais les principes de base de la thérapie sont réduits à:

  • éliminer le facteur ennuyeux;
  • antihistaminique;
  • réception des sorbants;
  • suivre un régime;
  • utilisation de glucocorticoïdes;
  • traitement local;
  • hospitalisation à l'hôpital si nécessaire.

Le traitement de la dermatite est généralement effectué en ambulatoire. Mais en cas de développement de toksidermii, de dermatite exfoliative ou de complications d'autres formes de la maladie, une hospitalisation obligatoire du patient est requise.

Élimination du facteur gênant

Dans la plupart des cas, cette mesure suffit à elle seule à soulager la dermatite. Mais avec la nature allergique de la maladie, il n'est pas toujours possible d'identifier un facteur provoquant spécifique. Dans de telles situations, un traitement pathogénique et symptomatique vient à la rescousse. Dans le premier cas, l’effet sur les liens pathogéniques est effectué afin d’empêcher le développement ultérieur de la maladie. Dans le second cas, les symptômes spécifiques sont éliminés.

Antihistaminiques

Ces médicaments agissent sur les médiateurs des réactions allergiques, empêchant ainsi l'apparition de symptômes d'allergie. Quand la dermatite est prescrite:

Les personnes qui ont tendance à avoir des allergies sont encouragées à prendre constamment un médicament de ce groupe dans la trousse de premiers soins afin de soulager les exacerbations de la dermatite atopique dès l'apparition des premiers symptômes.

Glucocorticoïdes

Ces médicaments ont un effet complexe - soulagent rapidement l’inflammation, les démangeaisons et les manifestations cutanées. Ils sont souvent prescrits pour les dermatoses de nature diverse, mais vous devez garder à l’esprit que les glucocorticoïdes ont un grand nombre de contre-indications, d’effets secondaires et de syndrome de sevrage. Par conséquent, lorsque vous les prenez, vous devez suivre scrupuleusement les recommandations de votre médecin.

Pour le traitement de la dermatite, appliquez:

  • Métipred;
  • Medrol;
  • Polcortolon;
  • Kenacourt;
  • Celeston et d'autres.

Dans la plupart des cas, les corticostéroïdes topiques suffisent. Mais pour les maladies graves (toxidermie, dermatite exfoliative, etc.), une hormonothérapie systémique est nécessaire.

Traitement local

Un traitement local est utilisé pour sécher le processus humide, adoucir la peau au stade de la croûte et stimuler la régénération au stade final de la maladie.

Pour le trempage, des agents contenant du goudron, du zinc, de l’acide salicylique et d’autres liants et agents desséchants sont utilisés.

Pour adoucir, hydrater la peau et sa cicatrisation rapide, utilisez:

En cas d’ajout d’une infection bactérienne ou fongique, le traitement local est complété par des antibiotiques et des agents antifongiques externes.

Régime alimentaire et sorbants

Les patients ayant des antécédents de dermatite doivent suivre un régime hypoallergénique. Dans le cas d'un épisode aigu de la maladie, un tel régime devient la base du traitement.

De plus, il est recommandé de prendre des absorbants (Enterosgel, Polysorb, etc.) pour éliminer plus rapidement les toxines et les allergènes du corps.

Prévention de la dermatite

La prévention de la dermatite vise à prolonger les rémissions et à réduire au minimum le nombre d'exacerbations.

En cas de dermatite de contact, la recommandation principale sera de prévenir le contact avec des substances irritantes et, si tel est le cas, il est nécessaire de rincer le plus tôt possible la zone touchée avec de l'eau ou un antidote (selon le déclencheur).

En cas de dermatite atopique, les facteurs allergènes doivent être exclus - respectez un régime, utilisez des produits cosmétiques hypoallergéniques, portez des vêtements et des chaussures en matières naturelles, etc.

Pour tous les types de maladies, il est recommandé de maintenir un mode de vie sain, de faire du sport, de marcher au grand air. Cela conduira à la stimulation des propriétés protectrices de l'organisme. Il est également nécessaire de désinfecter les foyers possibles d’infections chroniques et, si possible, de subir chaque année un traitement et une trempe dans un sanatorium.

La dermatite est un grand groupe de maladies avec des manifestations et des causes similaires. Distinguer avec précision une forme d'une autre et attribuer le traitement correct ne peut être qu'un médecin. Si une éruption cutanée apparaît sur la peau, il est recommandé de prendre immédiatement rendez-vous avec un médecin et de ne pas prendre de médicament. Cela aidera à éviter les complications et le passage de la dermatite à la forme chronique.

http://medoderm.ru/dermatit/vidy-dermatitov.html
Plus D'Articles Sur Les Allergènes