Éruption cutanée d'insectes

L’urticaire est un type d’allergie aiguë causée par une morsure d’insecte; l’une des propriétés désagréables de cette réaction corporelle est la propagation d’éruptions au-delà de la morsure, tandis que le lieu de la manifestation démange terriblement et ne donne pas de repos.

Comment les ruches des piqûres d'insectes?

L'urticaire se manifeste après les piqûres d'insectes tels que les fourmis, les abeilles et les frelons, il est à noter que dans la plupart des cas, ces piqûres n'apportent pas un fort inconfort et ne causent pas d'urticaire. L'urticaire ne se manifeste que chez les personnes sujettes aux allergies aux substances contenues dans le venin des insectes.

Les éruptions cutanées elles-mêmes peuvent se transformer en ampoules qui provoquent également des démangeaisons insupportables et s’élèvent au-dessus de la peau, atteignant parfois 10 centimètres de diamètre. Une telle réaction de l'organisme indique la présence de certaines maladies et allergènes dans le corps humain, par exemple une rhinite allergique ou une situation stressante.

Conséquences de l'urticaire

Le plus souvent, les piqûres d’insectes ne sont pas accompagnées d’une réaction d’un organisme qui peut avoir des conséquences néfastes, mais ce sont les données globales sur les maladies humaines et les allergies qui peuvent donner une image complète. Parfois, les conséquences d’une piqûre d’insecte peuvent être fatales. Il est nécessaire de comprendre la situation dans son ensemble: en outre, une réaction allergique dans presque la moitié des cas, une réaction allergique se transforme en œdème de Quincke. De plus, selon les rapports des médecins, des statistiques sont générées, cela amène des conclusions décevantes: 5 fois plus de personnes meurent des suites de piqûres d’insectes que de morsures de serpent. C'est à cause de ces chiffres que tout le monde devrait être prêt à agir face aux graves conséquences des piqûres d'insectes.

Premiers soins pour les ruches de piqûres d'insectes

L'urticaire se manifeste dans les 20 minutes qui suivent la morsure elle-même, elle se manifeste en somme par d'autres signes d'allergie. Si la morsure était dans la région de la tête ou du cou, les conséquences peuvent alors se produire en quelques minutes et entraîner une détérioration significative de l'état du patient. Si toutes les mêmes conséquences ne vous font pas attendre, vous devrez agir rapidement et sans hésitation:

  1. Pour détecter une forte réaction allergique, le plus important est de paniquer et d'appeler calmement une ambulance.
  2. Le premier élément sera l'élimination de la piqûre de la plaie. Le dard lui-même doit être retiré avec précaution, en évitant d’endommager le sac de poison situé à la fin de la piqûre.
  1. Sur le site de la morsure, vous devez fixer un récipient avec de la glace ou un chiffon imbibé d’eau glacée, ce qui ralentira l’absorption de l’allergène par la peau et le sang.
  1. La victime doit être placée dans la position couchée, mais de manière à ce que sa tête soit relevée par rapport au corps.
  2. Lorsque le gonflement du cou n’est strictement pas autorisé à donner à boire et à prendre des comprimés, les victimes peuvent provoquer une asphyxie.

Traitement des réactions allergiques des piqûres d'insectes

L’objectif le plus important d’un médecin qui appelle un patient mordu par un insecte et qui a eu une réaction allergique est une exception à toutes les manifestations de l’allergie et concerne également l’urticaire. Pour atteindre cet objectif, des antihistaminiques sont injectés par voie intraveineuse afin de bloquer tous les récepteurs de l'histamine et d'empêcher la propagation et la fixation de l'histamine sur le derme et d'autres tissus. Les conséquences de tels médicaments et de l'administration x comprennent un rythme cardiaque irrégulier, une faiblesse et une somnolence.

Le traitement antihistaminique ne se termine pas avec l’introduction, les actions ultérieures consistent à sélectionner une série de médicaments ayant des effets antiallergéniques, qui sont prescrits à titre individuel et qui comportent de nombreux risques et conséquences, et le patient devra se soumettre à une série complète de tests de laboratoire pour le traitement d’infections cachées ou de maladies chroniques. Le cours lui-même consistera en une surveillance constante du patient par l’allergologue et en un contrôle complet de son état pendant un certain temps.

Outre les comprimés, diverses crèmes et onguents sont prescrits pour favoriser la guérison et la restauration de la peau, ainsi que pour soulager les démangeaisons et les rougeurs, afin de réduire les désagréments causés au patient et d'améliorer sa qualité de vie. L’urticaire ne peut tomber malade que chez les personnes souffrant d’une très faible immunité. De plus, la bonne chose à faire du côté du patient est de consulter un immunologue.

Régime alimentaire pour l'urticaire

Le régime alimentaire de l'urticaire est calculé en fonction de plusieurs facteurs, en tenant compte des allergènes courants et des composants nécessaires au fonctionnement stable de l'organisme.

Que peut-on manger avec l'urticaire:

  • Produits à base de lait aigre, kéfir, yaourt, fromage cottage, crème sure et autres;
  • Beurre, ainsi que tournesol;
  • Les soupes cuites dans le bouillon secondaire;
  • Viande faible en gras, principalement de la volaille;
  • Tous les fruits et légumes aux nuances blanches ou vertes sont autorisés;
  • Thé et compote de fruits secs;
  • Gruaux: orge, flocons d'avoine, semoule, flocons d'avoine, mil et riz;

Il est important que les personnes susceptibles aux allergies recommandent fortement de préparer tous les aliments consommés à la maison et personnellement, en fonction des produits autorisés par le régime alimentaire. Il est catégoriquement indésirable d'acheter de la nourriture dans les magasins, les cafés ou sur le marché - on ne sait pas quel type de composition a été acheté à partir du gâteau.

Urticaire et moyens de l'éviter

Cette maladie n’est ni une infection ni un virus, elle n’est transmise d’une personne à l’autre, à l’exception de l’hérédité.

Afin d'éviter les piqûres d'insectes, vous devez être très prudent et attentif, ainsi qu'acquérir des connaissances sur l'emplacement et le type d'allergène. Chaque insecte a son propre habitat, son aréole et ses caractéristiques comportementales, par exemple, les guêpes construisent de préférence leurs nids dans des tas de terre et de vieux arbres pourris. Hornet peut être trouvé près de la végétation dense et de grands arbres, et les abeilles construisent des ruches, il est difficile de ne pas s'en apercevoir. Pour éviter toute attention inutile des insectes, suivez l’apparence en douceur, par exemple pour les couleurs vives, les insectes réagissent plus souvent que les couleurs pâles et délicates. À la maison, vous devez installer une protection contre la pénétration d’insectes - moustiquaires, il est également conseillé d’emporter un ensemble minimal pour aider à soulager les allergies et les œdèmes.

http://withoutallergy.com/krapivnica-ot-ukusov-nasekomyx/

Que faire quand l'urticaire des piqûres d'insectes?

L'urticaire aux piqûres d'insectes est l'une des manifestations d'une réaction allergique aiguë se présentant sous la forme d'une éruption cutanée rouge et pourrissante qui s'étend bien au-delà des morsures. Les morsures de frelons, guêpes, moustiques, fourmis, abeilles et autres insectes sont le plus souvent incapables de provoquer des réactions allergiques, à moins que ce ne soit qu'une douleur en plus d'une rougeur autour du lieu mordu. Des réactions allergiques avec des morsures peuvent survenir uniquement chez les personnes allergiques.

L'éruption peut être remplacée par les mêmes vésicules sverbayuschih, qui s'élèvent au-dessus de la peau et atteignent 10 cm de diamètre. Dans certains cas, l'urticaire peut indiquer que la personne a d'autres maladies à composants allergiques:

  • Asthme bronchique - une maladie allergique du système respiratoire, accompagnée d'attaques de suffocation.
  • Dermatite atopique - maladie allergique de la peau.
  • Rhinite allergique.
  • Diverses tumeurs.
  • Le stress.

Dans la plupart des cas, les piqûres d'insectes piquants ne peuvent pas avoir de conséquences graves, mais elles peuvent parfois entraîner des problèmes de santé importants, voire la mort.

Selon des statistiques décevantes, des décès dus à des réactions allergiques aux moustiques, aux morsures d'abeilles et de fourmis se produisent quatre à cinq fois plus souvent par rapport aux morsures de serpent.

Pour cette raison, tout le monde doit comprendre comment gérer l'apparition de l'urticaire, d'autant que près de la moitié des rougeurs sont accompagnées d'œdème de Quincke - gonflement douloureux de la peau et des muqueuses.

Faire la première aide pré-médicale à l'urticaire

De la glace devrait être appliquée sur le site de la morsure.

D'ordinaire, l'urticaire et d'autres symptômes d'une réaction allergique n'apparaissent que 5 à 20 minutes après la morsure. Cependant, si vous vous mordez les lèvres, la tête, le cou ou le visage, des rougeurs peuvent apparaître après 2-3 minutes et provoquer une grave détérioration de l'état. Pour cette raison, il est nécessaire d'agir ici clairement et sans délai.

  1. Il est nécessaire d'appeler une ambulance.
  2. Retirez la piqûre laissée là de la plaie. Cela devrait être fait avec suffisamment de précaution pour éviter d’endommager le sac de poison situé à la pointe de la piqûre.
  3. Fixez un sac de glace ou un chiffon imbibé d’eau froide à l’endroit mordu pour ralentir le taux d’absorption des allergènes.
  4. Posez la victime de manière à ce que sa tête reste levée.
  5. Si le patient a la nuque enflée et qu'il ne peut pas parler clairement, dans ce cas, il est strictement interdit de lui donner des comprimés ou de l'eau, car ils peuvent provoquer la suffocation.

Traitement de l'urticaire

La tâche principale du paramédic qui a relevé le défi consiste à soulager toutes les manifestations d’une réaction allergique aiguë aux morsures d’insecte, y compris l’urticaire. Pour cela, la suprastine, le pipolfen ou d’autres antihistaminiques sont généralement injectés par voie intraveineuse (pour un effet plus rapide) au mordu afin de bloquer les récepteurs de l’histamine libres et d’empêcher la fixation de l’histamine dans les tissus. Après l'introduction de ces médicaments peuvent être observés des effets secondaires sous la forme de troubles du rythme cardiaque, ainsi que de la somnolence.

Pour l'urticaire aiguë, les injections d'ébastine, de loratidine, de fexofénadine ou de desloratidine seront préférées.

Le traitement suivant sera un long traitement par des médicaments antiallergiques sous la supervision d'un allergologue, qui sélectionne les comprimés pour chaque patient individuellement, en tenant compte des risques d'effets secondaires en présence de maladies concomitantes.

En plus des pilules, ils peuvent également prescrire des pommades qui aident à soulager les démangeaisons, l'enflure et les rougeurs, tout en ayant un effet rafraîchissant agréable. Il peut s’agir de pommade psilo-baume, de gel de soventol ou de fenistil. En outre, l'élimination du stress, de l'effort physique et des mauvaises habitudes est recommandée.

Veuillez noter que seules les personnes ayant une faible immunité peuvent souffrir de l'urticaire. Par conséquent, en cas d'apparition de cette maladie, il sera également conseillé de consulter un immunologiste.

Régime alimentaire pour l'urticaire

Le respect strict d'un régime hypoallergénique, c'est-à-dire, si possible, l'exclusion du régime de ces produits est également important pour la réussite du traitement:

  1. les noix;
  2. chérie
  3. des fruits de mer;
  4. viande fumée;
  5. tous les types d'eau pétillante colorée;
  6. les champignons;
  7. lait de vache entier;
  8. légumes et fruits de couleur rouge et orange, y compris les fruits séchés, à l'exception des églantiers;
  9. assaisonnements, sauces et épices;
  10. du chocolat;
  11. caramel

Lorsque l'urticaire est autorisée à manger:

  1. Viande maigre bouillie: poulet, porc ou bœuf.
  2. Produits laitiers fermentés.
  3. Crème et huile de tournesol.
  4. Des soupes de céréales ou de légumes cuites dans le deuxième bouillon.
  5. Pain de riz ou de maïs au sarrasin.
  6. Gruau d'avoine, d'orge, de semoule, de riz, d'avoine et de millet.
  7. Les fruits et les légumes sont de couleur verte et blanche: toutes sortes de choux, concombres, laitue, courgettes, salam vert, aneth, persil, pommes et poires fraîches ou cuites au four, ainsi que de groseilles blanches et de cerises.
  8. Boissons: thés et compotes.

Veuillez noter qu'il est souhaitable que les personnes allergiques mangent des aliments préparés par eux-mêmes et non achetés sur les marchés ou dans les supermarchés.

Traitement des remèdes populaires urticaire

Actuellement, dans l'arsenal de la médecine traditionnelle, il n'y a pas de recettes décentes qui seraient garanties pour aider les patients atteints d'urticaire. En outre, certains traitements recommandés pour cette maladie ne peuvent qu'exacerber la maladie. Les arguments selon lesquels certains remèdes populaires ont aidé quelqu'un à se débarrasser des manifestations de réactions allergiques reposent uniquement sur l'auto-suggestion.

L'urticaire est-elle contagieuse?

Lorsque vous partez en voyage, prenez toujours des antihistaminiques avec vous.

L'urticaire est une maladie exclusivement non infectieuse. Il n’est pas possible d’infecter avec ce virus même avec le contact le plus étroit avec le mordu, bien que cette réaction cutanée ait été causée par une infection.

Certes, une prédisposition à cette maladie peut être héréditaire.

Comment éviter les piqûres d'insectes:

  • Les allergologues devraient apprendre à déterminer l'emplacement des nids d'insectes. Les guêpes nichent dans de vieux rondins et des monticules de terre. Les abeilles sont principalement dans les ruches. Et les frelons sont dans les arbres et dans les buissons.
  • À l'extérieur, portez des chaussures et des chaussettes.
  • Voyager en dehors de la ville ou dans les bois ne devrait porter que des vêtements à manches longues, ainsi que des pantalons et des chaussettes.
  • Les piqûres d'insectes sont le plus souvent touchées par les personnes qui portent des vêtements de couleurs vives et utilisent l'eau de toilette.
  • Les personnes allergiques ne sont généralement pas priées de faire des incursions simples dans la nature, car si elles sont accidentellement mordues par des insectes, elles peuvent avoir besoin d’une assistance médicale urgente.
  • Les fenêtres et les portes des maisons devraient être équipées de moustiquaires.
  • Gardez les poubelles fermées et vaporisez-les régulièrement d'un insecticide spécial.
  • Les allergologues devraient toujours emporter avec eux des trousses d’entraide en cas de symptômes aigus après une morsure.
http://kozhica.ru/bolezni/krapivnitsa/ot-ukusa-nasekomyh.html

Ce qui est important à savoir sur l'allergie aux piqûres d'insectes

Une forte allergie aux piqûres d’insectes est un problème qui touche beaucoup de gens. C’est beaucoup plus difficile à combattre, car la grande sensibilité du corps aux piqûres dure généralement toute la vie, et dans de nombreux cas, les allergies peuvent augmenter d’une morsure à l’autre.

Souvent, une personne a une prédisposition héréditaire aux allergies. La situation environnementale défavorable, l'isolement croissant d'une personne (en particulier d'un enfant) de la nature, ainsi que de certaines maladies, renforcent cette sensibilité accrue à diverses substances, augmentant ainsi le risque de réaction allergique prononcée à la piqûre de presque n'importe quel insecte.

Les poisons, la salive et les autres sécrétions d'insectes sont considérés comme des allergènes puissants. Parfois, même des poils chitineux dans l'air, des fragments de tégument externe et des excréments d'insectes peuvent provoquer une réaction allergique dangereuse.

Cependant, la plupart des allergies les plus graves sont observées après les piqûres d'hyménoptères. Dans 7% des cas, il s'agit d'abeilles, un peu moins souvent - de guêpes, de frelons, de bourdons et de fourmis tropicales. Beaucoup moins souvent, le corps réagit fortement aux piqûres de moustiques, moucherons, puces, punaises de lit et autres insectes non piquants.

La photo montre un exemple de réaction allergique grave à une morsure de frelon:

Les effets agressifs du venin des insectes hyménoptères en raison des particularités de ses composants. Par exemple, le venin d'abeille contient les substances suivantes:

  • La mélitine - ce composé détruit activement les globules rouges, provoque une inflammation aiguë, des spasmes musculaires et une altération du métabolisme des tissus, réduit la coagulation du sang.
  • Apamin - cette protéine présente une similitude significative avec les neurotoxines des poisons de serpents et de scorpions et stimule fortement la structure du système nerveux.
  • Hyaluronidase - aide le poison à se répandre dans tout le corps.
  • Phospholipase A - améliore le processus inflammatoire et stimule l'hémolyse des globules rouges.
  • Histamine - dilue les vaisseaux sanguins, provoque une inflammation.

De plus, une protéine spéciale incluse dans le venin d'abeille amène les mastocytes des tissus affectés à libérer leur propre histamine, qui est le principal activateur des processus allergiques.

Le poison de la guêpe est caractérisé par la présence de la substance kinine, qui provoque la dilatation des vaisseaux sanguins, la contraction des muscles lisses et provoque une inflammation aiguë. Et le venin de divers types de frelons contient également de l'acétylcholine, qui ralentit le rythme cardiaque, abaisse la pression artérielle, réduit les muscles des bronches et augmente la sécrétion des glandes bronchiques.

Dans le monde entier, trois fois plus de personnes meurent des suites d'une réaction allergique à une morsure d'insecte que d'une morsure de serpent, et une personne peut mourir d'une seule morsure.

La réaction aux piqûres d'insectes suceurs de sang - punaises de lit, puces, moustiques, etc. - est provoquée par la présence dans leur salive d'enzymes spéciales provoquant des allergies (par exemple, des substances empêchant la coagulation rapide du sang). En outre, une puce, par exemple, mord souvent littéralement dans la peau, presque avec la tête, introduisant des substances irritantes supplémentaires dans la plaie.

La photo ci-dessous montre une puce au moment de la morsure:

Dans la salive des adultes, les punaises de lit contiennent un analgésique, de sorte que leurs morsures sont pratiquement indolores et ne se retrouvent généralement que le matin. De plus, dans la salive des insectes suceurs de sang sont parfois présents des agents pathogènes de maladies très dangereuses: paludisme, peste, tularémie, hépatite B, anthrax et autres.

Symptômes et formes d'une réaction allergique aux piqûres d'insectes

La force de la réaction allergique d’un organisme dépend de la quantité et du degré d’agressivité de l’allergène injecté, ainsi que du nombre d’anticorps correspondants circulant dans le sang humain. D'une morsure à une morsure d'insectes de la même espèce, le titre en anticorps (c'est-à-dire leur concentration) peut augmenter. En conséquence, la force de réponse du corps augmentera.

Après avoir été mordu par un insecte, une réaction allergique se produit parfois instantanément, et parfois elle ne se manifeste que pendant plusieurs dizaines de minutes, voire quelques heures. S'il n'y a pas de sensibilisation à l'allergène, la peau rougit, gonfle et pique dans la zone des dommages. En règle générale, ces symptômes ne durent pas longtemps et disparaissent sans laisser de trace. Mais en présence de sensibilisation, le corps réagit beaucoup plus fortement et cette réaction ne se limite plus aux manifestations locales.

Photographie d'une réaction allergique à une piqûre d'abeille:

Ainsi, les symptômes d'une allergie aux piqûres d'insectes peuvent varier considérablement en nature et en gravité. Par exemple, les symptômes peuvent être:

  • Douleur localisée de brûlure, gonflement de la peau, gonflement ou induration, hyperémie, démangeaisons, éruption cutanée;
  • Généralisée - urticaire, conjonctivite, rhinite, faiblesse, fièvre avec ou sans frissons, vertiges, difficultés respiratoires, baisse de la pression artérielle, pouls rapide de remplissage faible, douleurs cardiaques, évanouissements.

Des maladies potentiellement mortelles telles que l'œdème de Quincke et le choc anaphylactique peuvent également survenir.

La photo montre un exemple d'angioedema:

Une éruption cutanée causée par une morsure d’insecte peut également varier de manière significative en intensité, en apparence et en localisation. Il peut s'agir de cloques, de nodules, de taches érythémateuses, d'érosion et d'autres variations. Dans les cas difficiles, une éruption nécrotique bulleuse hémorragique se produit.

Lors du peignage à travers la peau endommagée peut pénétrer l'infection. En même temps, les éléments de la peau se transforment en pustules (pustules) et parfois en ulcères qui ne guérissent pas longtemps.

Les réactions allergiques dues aux piqûres d’insectes peuvent être masquées par d’autres réactions allergiques, car les éruptions cutanées peuvent être similaires. Par conséquent, dans chaque cas, vous devez essayer de déterminer exactement la cause de l'éruption cutanée.

Allergie chez un enfant: à quel point est-ce dangereux?

Souvent, les enfants réagissent plus longtemps et plus longtemps aux effets de l’allergène que les adultes (bien que dans certains cas, la situation soit inverse). Les taches de piqûres d’insectes peuvent persister plusieurs jours.

Les piqûres d’insectes provoquent souvent de fortes démangeaisons: à cause de la démangeaison constante, l’enfant peigne parfois sa peau jusqu’au sang, ce qui présente un risque d’infection, ce qui peut constituer un risque supplémentaire pour la santé.

«Nous avons eu une très mauvaise situation l'été dernier. Nous sommes allés en Crimée pendant une semaine à Olenevka et Sasha a été mordue par une sorte de guêpe. Il dit grand et mince. Je pensais qu'il faisait l'imbécile, parce qu'en général il était un garçon calme et même s'il était blessé, il ne crierait pas. Immédiatement, il a viré au bleu du cri, on ne pouvait pas le retenir, on avait l’impression qu’il avait des convulsions. Une vue terrible. La main se gonfla aussitôt, et il ne put pas la plier. Une éruption cutanée est apparue et un visage s'est propagé à l'arrière. Et l'enfant agite toujours et crie. Eh bien, le poste médical a été ouvert. Nous l'avons emmené un moment - vingt minutes s'étaient écoulées, il avait déjà perdu conscience, la température avait augmenté. Les médecins ont piqué quelque chose, mis un compte-gouttes, ont déclaré que l'enfant avait un choc anaphylactique et que si nous étions en retard, nous aurions pu le manquer. J'ai appris plus tard de quel genre de guêpes elles étaient. Ils disent que les noms de route sont appelés marron et large et que la morsure est la plus douloureuse. En conséquence, nous avons été obligés de rester en Crimée pendant une autre semaine, car ce n'est qu'après cinq jours que Sasha a été libérée du poste de secours d'urgence.

La photo ci-dessous montre un exemple d'irritation grave causée par des piqûres d'insectes chez un enfant:

Avec une forte sensibilisation au poison des hyménoptères, après une morsure, un enfant peut rapidement développer une réaction compliquée sous forme d'œdème de Quincke et de choc anaphylactique. Ce moment, les parents du bébé doivent toujours être conscients de ce qui suit: lorsque l’urticaire ou d’autres manifestations cutanées prononcées apparaissent après la piqûre d’insecte, ainsi que l’apparition de symptômes allergiques courants, il est nécessaire de consulter un médecin d’urgence. Dans ce cas, il est préférable de ne pas se soigner soi-même, car de nombreux médicaments ont des limites d'utilisation pour les enfants.

Quel est le danger des allergies aiguës?

L'urticaire après les piqûres d'insectes n'est pas la manifestation la plus dure de l'allergie. Les symptômes d’intoxication générale, de chute brutale de la pression artérielle, d’asphyxie et de collapsus sont beaucoup plus dangereux - tout cela peut constituer une menace pour la vie d’une personne.

Les complications les plus dangereuses de l’allergie sont le choc anaphylactique et l’œdème de Quincke.

L'œdème de Quincke, ou autrement une urticaire géante, est un œdème étendu et fortement développé de tissus avec un tissu adipeux sous-cutané bien développé. Un tel œdème est causé par une libération puissante dans le sang de substances biologiquement actives qui provoquent une vasodilatation et augmentent leur perméabilité.

Un gonflement important du larynx et de la langue est très dangereux - dans ce cas, le risque d'asphyxie est élevé et une personne peut mourir d'asphyxie. L'œdème cérébral est également à haut risque et peut entraîner l'apparition de symptômes neurologiques: convulsions et paralysie. Lorsque ces réactions graves aux piqûres d'insectes pour le traitement des allergies du patient devraient être hospitalisés d'urgence.

La photo ci-dessous montre un œdème de Quincke:

Le choc anaphylactique, qui se développe parfois aussi après une piqûre d’insecte, est dû à une altération de la circulation sanguine périphérique et centrale sous l’influence de substances biologiquement actives qui sont libérées dans le sang en grandes quantités (en particulier la sérotonine).

La victime devient agitée. Il a le souffle court, la miction est perturbée, la confusion survient. La peau devient froide, bleuâtre et humide. Des nausées, des vomissements, de la diarrhée peuvent se rejoindre.

En cas de choc anaphylactique développé, on observe généralement une irritation de la peau après une piqûre d’insecte, accompagnée d’une douleur intense et d’un gonflement croissant. Les démangeaisons locales se propagent rapidement sur une grande partie du corps. Souvent, œdème laryngé, broncho-et laryngospasme se rejoignent, chute de pression artérielle. Sans traitement adéquat, une personne peut mourir dans les minutes ou les heures qui suivent l'asphyxie et un collapsus vasculaire adhérent.

Médicaments antiallergiques pour les piqûres d'insectes

Les médicaments antiallergiques utilisés après les piqûres d’insectes peuvent être répartis dans les groupes suivants:

  • Antihistaminiques ou inhibiteurs des récepteurs H1: Ière génération - Dimedrol, Diprazine, Suprastine, Tavegil, Diazoline, IIème génération - Astemizol, Terfénadine, IIIème génération - Loratadine (Claritine), Azélastine.
  • Stabilisateurs mastocytaires: nédocromil, kétotifène, intal.
  • Glucocorticoïdes: Prednisolone, Hydrocortisone, Bétaméthasone.
  • Remèdes symptomatiques: adrénaline, salbutamol, fénotérol.

Les médicaments antihistaminiques contre les piqûres d’insectes sont aujourd'hui plus souvent prescrits (deuxième et troisième générations). Ils ne possèdent pas d'effets cardiotoxiques et hépatotoxiques, n'inhibent pas le système nerveux central, leur durée d'action est plus longue.

Largement utilisé pour les allergies, y compris les piqûres d'insectes, a reçu Claritin. Cependant, il convient de noter que dans certains cas, la prescription est également justifiée par les préparatifs de la génération I, qui n'agissent pas longtemps, mais leur action est plus rapide.

Lorsque vous prenez des médicaments, y compris Diazolin, Suprastin, Dimedrol et d’autres, il ne faut pas oublier que les substances médicamenteuses peuvent elles-mêmes causer de rares réactions allergiques, allant jusqu’à l’œdème de Quincke.

En médecine traditionnelle, on utilise la teinture de calendula, le jus d'oignon, le jus de plantain et le jus de citron, ainsi qu'une solution de bicarbonate de soude pour soulager les irritations qui se produisent après une piqûre d'insecte. Pour les piqûres de moustiques, l'infusion de laconosa, on utilise de l'herbe à poux.

Un insecte effraie les huiles essentielles de girofle, d'anis, d'eucalyptus et de basilic.

L'hydrocortisone et d'autres glucocorticoïdes utilisés par voie topique, par exemple sous forme de pommade, contribueront à atténuer l'inflammation locale provoquée par les piqûres d'insectes.

Premiers secours pour le développement de l'allergie aux piqûres d'insectes

Pour les piqûres d'insectes piqueurs (guêpes, frelons, abeilles), vous devez immédiatement donner les premiers soins à une personne sans attendre les signes d'allergie.

Parfois, il semble à la victime que rien de grave ne s'est produit - vous penserez que la guêpe (ou l'abeille) a été mordue. Et le plus souvent, rien de vraiment terrible ne se produit. Cependant, une réaction allergique se développe parfois si rapidement que le score peut durer plusieurs minutes.

Quand une abeille mord, il est nécessaire de retirer la piqûre avec une pince à épiler le plus rapidement possible, car le sac de poison associé continue de rétrécir et d’injecter le poison sous la peau. Dans le cas de morsures de guêpes et de frelons, la piqûre ne doit pas être recherchée - ces insectes dans la plaie ne la quittent pas et peuvent piquer à plusieurs reprises.

Pas plus tard que 1 minute après la morsure, il peut être efficace de retirer le poison de la plaie (ceci doit être fait pendant une courte période, pas plus d'une minute, toujours en crachant).

Ensuite, vous devez ralentir le taux d'absorption du poison dans le sang et contribuer à réduire le gonflement allergique local causé par une morsure d'insecte. Pour ce faire, vous devez attraper un rhume, par exemple un sac de glace.

Si une personne est sujette à de graves allergies aux piqûres d’insectes, si elle le sait, mais qu’elle ne dispose pas d’auto-injecteur avec adrénaline (en général, les personnes allergiques l’emportent toujours), il sera alors utile de prendre des mesures supplémentaires. Lorsque vous mordez à la jambe ou au bras, un garrot est appliqué sur le membre - cela vous permettra de gagner du temps et que le poison ne pourra pas se répandre dans le corps par la circulation sanguine. Appelez d'urgence une ambulance.

Les démangeaisons et les éruptions cutanées après une piqûre d’insecte aident à réduire les médicaments spéciaux: il peut s’agir de sprays et de pommades contenant du panthénol, du gel de Fenistil, des pommades hormonales telles que Advantan et Hydrocortisone, des baumes spéciaux contre les piqûres d’insectes pour enfants des séries Gardex et Mosquitall.

Lors de la fourniture des premiers secours ne devrait pas:

  • Boire de l'alcool - afin d'éviter la dilatation des vaisseaux sanguins et accélérer l'absorption du poison dans le sang.
  • Pour refroidir la zone touchée par la morsure avec de la terre crue ou de l'argile, vous pouvez ainsi aggraver l'infection, y compris celle du tétanos, qui peut être fatal.
  • Essayer de presser le poison hors de la plaie - un tel massage ne fera que provoquer une propagation accélérée du poison dans les tissus voisins.
  • Utilisez Diprazin et d'autres inhibiteurs de l'histamine H1 de la première génération dans les réactions allergiques graves. Ils sont inefficaces par rapport à l'histamine, mais ils peuvent réduire considérablement la tension artérielle, ce qui aggravera encore la situation.

Que faire avec des conséquences graves?

Le traitement des réactions allergiques compliquées doit être effectué par un médecin.

Au stade préhospitalier, l'inhalation de glucocorticoïdes au moyen d'un nébuliseur (0,25 mg de budézonide au stade compensé de la sténose, 0,5 mg pour la sous-compensée, 1 mg pour la sténose laryngée du troisième degré) est utilisée pour traiter la sténose laryngée aiguë et la pression artérielle normale. Le nombre maximum d'inhalations - 3 avec un intervalle de 20 minutes.

Suprastin avec complications après piqûres d’insecte est utilisé avec l’inefficacité d’un traitement par inhalation ou en l’absence de nébuliseur - par voie intramusculaire ou orale (avec sténose compensée). Les glucocorticoïdes systémiques (prednisolone) sont injectés par voie intraveineuse, l'adrénaline par voie sous-cutanée.

Pour supprimer l'attaque de l'essoufflement, vous pouvez utiliser Berodual, Salbutamol - à travers un inhalateur ou un nébuliseur.

Il faut se rappeler que lorsque les premiers signes d’une forme grave d’allergie après une piqûre d’insecte apparaissent, la victime doit être emmenée à l’hôpital le plus tôt possible (vous devez également consulter par téléphone les moyens de l’aider). S'il n'y a aucune expérience dans la fourniture de premiers soins à d'autres personnes, la victime doit être placée sur le dos, avec un coussin de vêtement sous la tête, accompagnée d'un verre et non de médicaments qui ne lui donnent pas une confiance totale. Dans de nombreux cas d’allergie aiguë, ce sont les actions non professionnelles de volontaires qui contribuent à aggraver la situation. La meilleure chose à faire est donc d’amener une personne chez un médecin le plus rapidement possible.

http://klop911.ru/nasekomye-v-kvartire/ukusy-nasekomyx/allergiya-na-ukusy-nasekomyx-foto.html

Insecte urticaire

Une réaction allergique à une piqûre d'insecte s'appelle l'allergie aux insectes. C'est une condition pathologique qui nécessite des soins médicaux d'urgence. Le corps réagit de la même manière en réponse à la pénétration de poisons dans le sang qui sont sécrétés par une piqûre d'arthropode. Si le système immunitaire humain réagit violemment et réagit par la production d'anticorps (protéines spécifiques dont la fonction est de lier et de neutraliser les substances toxiques), une allergie se développe.

Les facteurs prédisposants sont:

  • l'hérédité;
  • maladies systémiques;
  • mauvaise situation environnementale;
  • mauvaises habitudes
  • trouble de l'alimentation.

Souvent, l'état pathologique chez les enfants et les adultes survient après les piqûres d'abeilles, de guêpes, d'araignées et moins souvent - de puces, de punaises de lit et de moustiques. L'article traite de ce que vous devez faire si vous êtes allergique aux piqûres d'insectes et des symptômes auxquels vous devriez faire attention.

Symptômes de l'allergie aux piqûres d'insectes

Les statistiques montrent qu'une réaction allergique aux piqûres d'insectes se produit chez 0,5% des enfants et 2 à 4% des adultes. Dans la version normale, des «traces» d'arthropodes sur la peau humaine apparaissent:

Les immunologistes ont battu l'ALARME! Selon les données officielles, une allergie apparemment inoffensive à première vue coûte des millions de vies chaque année. La raison de ces statistiques terribles est PARASITES, infestés à l'intérieur du corps! Les personnes qui souffrent sont principalement à risque.

L'allergie est caractérisée par des symptômes locaux et généraux. Au niveau des lésions, il existe une rougeur importante de la peau, un gonflement, une éruption cutanée sous la forme de bulles contenant du séreux ou du sang. Le patient se plaint de fortes douleurs et de démangeaisons.

Il y a des cas où une telle réaction locale est absente, mais des symptômes d'allergie courants apparaissent:

  • faiblesse grave;
  • l'urticaire;
  • essoufflement;
  • chute critique de la pression artérielle;
  • gonflement du visage (lèvres, paupières, langue).

C'est important! Les affections les plus graves se manifestent par un choc anaphylactique et un œdème de Quincke. Les symptômes de ces pathologies se développent rapidement, entraînant la mort.

Allergie aux piqûres d'insectes: photo

Vous trouverez ci-dessous des photos de réactions allergiques aux piqûres d’insectes.

Etat de la peau après la piqûre de punaises de lit.

L'apparition de plusieurs vésicules chez un enfant après la "rencontre" avec des moustiques.

Oedème de Quincke chez un bébé, accompagné d'un gonflement important des paupières.

Allergies aux piqûres d'insectes divers (abeilles, puces, guêpes, moustiques).

La réaction d'hypersensibilité du corps au "contact" avec la piqûre d'une abeille.

Nombreuses "traces" sur la peau d'une personne provenant de puces.

Traitement des allergies aux piqûres d'insectes

Les mesures thérapeutiques doivent commencer par les premiers secours. Mais même après cela, vous devriez consulter un médecin pour évaluer l'état général du corps. L'aide est la suivante:

C'est important! Pour les allergies bénignes, la peau est traitée avec un antihistaminique ou des pommades hormonales. Vous pouvez boire une pilule antihistaminique (Tavegil, Suprastin).

Cependant, ce traitement de l'allergie aux piqûres d'insectes chez les enfants et les adultes ne s'arrête pas là. En période de rémission, il est possible d’examiner la question de la conduite d’un traitement anti-allergique spécifique. Cette méthode est basée sur l'introduction dans le corps du patient de fortes doses d'extrait d'allergène, pour lesquelles la présence d'une hypersensibilité est déterminée. Le résultat est une synthèse d'anticorps antiallergiques bloquants.

Antihistaminiques

Il s'agit d'un groupe de médicaments utilisés pour lutter contre les réactions allergiques chez les enfants et les adultes. Les antihistaminiques bloquent la production et la libération dans le sang de substances actives synthétisées en réponse à l'action d'agents étrangers. Le résultat est la suppression des symptômes d'allergie.

C'est important! Si une personne est allergique, il est indispensable d'avoir plusieurs médicaments similaires à la maison.

Les médicaments sont disponibles sous forme de comprimés, crèmes, gels, pommades, solutions pour injections. Représentants efficaces utilisés dans le développement de l'allergie après les piqûres d'insectes (abeilles, guêpes, puces, moustiques, etc.):

  1. Psilo Balsam Gel - utilisé pour le traitement local de la peau. Élimine les démangeaisons, les brûlures, les rougeurs et les gonflements.
  2. Suprastin - l'effet est perceptible 15 minutes après l'ingestion et est indiqué aux enfants après le premier mois de vie. En plus de l'antihistaminique, a un faible effet anti-inflammatoire et antiémétique.
  3. Fencarol - non prescrit pendant la grossesse et l'allaitement. Souvent utilisé si le patient devient accro à d'autres produits anti-allergiques.
  4. Fenistil - disponible sous forme de gouttes et de gel. Admis à partir du 1er mois de la vie, est contre-indiqué en cas de grossesse (12 premières semaines) et d'allaitement.

L'allergie après une piqûre d'insecte nécessite l'utilisation simultanée de comprimés et d'antihistaminiques locaux.

En plus des pommades antiallergiques (Triderm, Gistan, Soventol), les médecins peuvent prescrire l’utilisation d’agents hormonaux, de médicaments à base de dexpanthénol, de pommades antibactériennes.

Les hormones

Les médicaments hormonaux sont considérés comme les médicaments de choix en cas de réactions allergiques aux piqûres d’insectes (puces, abeilles, guêpes, frelons). Ils sont injectés par voie parentérale ou administrés sous forme de pilules, et sont également appliqués en pommade sur la peau touchée. Les médicaments agissent sur la pathogenèse du problème, éliminent les symptômes de l'état pathologique chez les enfants et les adultes.

Onguents hormonaux fréquemment utilisés:

  • Prednisolone;
  • Elok;
  • Advantan;
  • Pommade à l'hydrocortisone.

Préparations à base de dexpanthénol

Ce sont des médicaments et des préparations bien connus utilisés pour traiter les coups de soleil. Ils peuvent être achetés dans les pharmacies ou sur les rayons des supermarchés. Lorsqu’ils «rencontrent» des insectes, des onguents, des gels et d’autres formes de ce groupe de médicaments s’appliquent soit à un degré de réaction allergique léger, soit déjà après l’arrêt des symptômes afin d’accélérer les processus de régénération sur le site de la pathologie.

C'est important! Les agents actifs les plus connus sont Bepanten, Dexpanthenol, Panthenol, Pantoderm.

Onguent antibiotique

Un exemple de tels moyens - Baneotsin. Il s'agit d'un agent antibactérien synthétique disponible en poudre et sous forme de pommade à usage externe. Le médicament est utilisé dans les cas où il est possible de contracter une infection bactérienne au site de la morsure.

Remèdes populaires

Les allergies au «contact» avec les puces, les abeilles, les frelons et d'autres arthropodes sont traitées non seulement de manière médicale, mais également à l'aide de recettes de médecine traditionnelle. Les médecins ne recommandent pas l'utilisation de remèdes populaires sous forme de monothérapie. Ils ne peuvent être utilisés qu'après consultation d'un spécialiste et en complément des méthodes traditionnelles.

Choc anaphylactique: que faire?

L’anaphylaxie est un syndrome extrêmement sensible d’augmentation de la sensibilité individuelle, qui entraîne de lourdes conséquences (voire la mort). Les soins d'urgence sont les suivants:

  • administrer de l'adrénaline (dans un muscle ou dans une veine);
  • aspiration de mucus des voies respiratoires supérieures, oxygénothérapie;
  • goutte intraveineuse de solution saline ou de polyglucine;
  • toutes les 4 heures, un antihistaminique (diphénhydramine) et des hormones sont également administrés;
  • pour soulager le gonflement dans la gorge et l'élargissement des bronches, les inhalations sont effectuées à l'aide d'un nébuliseur à base de salbutamol, eufilline;
  • pour augmenter la pression artérielle et soutenir le travail de l'appareil respiratoire - Cordiamin, benzoate de sodium de caféine.

Tout en aidant, la victime devrait être dans une position horizontale avec un pied levé.

Particularités de l'allergie aux piqûres d'insectes chez les enfants

Le corps des enfants est plus sensible au contact avec les insectes. En outre, les enfants ont la peau délicate et toute réaction se manifestera par un gonflement important, une rougeur, un gonflement. Même aux piqûres de moustiques, l'enfant réagit plus que les adultes.

C'est important! Les enfants qui ont des parents proches et qui souffrent d'allergies doivent faire l'objet d'une surveillance constante et, dans l'armoire à pharmacie du domicile, toujours poser des antihistaminiques, des hormones et des seringues jetables.

Fournir les premiers secours aux enfants est similaire. La seule différence: vous devez entrer des hormones et des médicaments antiallergiques à une posologie claire (consulter un médecin), qui dépend de l'âge et du poids du patient. Les méthodes traditionnelles de traitement des enfants ne sont pas utilisées. Même après la normalisation de l'état, il est impératif de contacter l'établissement de santé.

Comment les allergies vous protègent-elles des piqûres d'insectes?

La prévention est la suivante:

  • à la maison, les fenêtres et les portes devraient être équipées de moustiquaires pour empêcher les arthropodes de pénétrer dans les zones résidentielles;
  • détruire mécaniquement les animaux qui sont entrés dans la maison;
  • porter des vêtements à manches longues, des pantalons pour marcher dans les bois, dans la nature;
  • couvrir le landau avec des filets de protection;
  • utiliser des répulsifs.

En cas de réactions allergiques fréquemment répétées, la possibilité d'un traitement spécifique à un allergène doit être envisagée.

Vidéo

Causes de l'allergie à la morsure

Tous les membres de la classe des insectes ne sont pas dangereux pour l'homme. Parmi les plus courantes et potentiellement dangereuses sont connus:

  • les abeilles;
  • les guêpes;
  • les bourdons;
  • les moustiques et les moustiques;
  • les frelons;
  • fourmis rouges;
  • poux, insectes, puces (moins souvent et autres moucherons).

Les piqûres d'insectes sont souvent soudaines. Cependant, dans la plupart des cas, la personne crée elle-même des situations qui provoquent des insectes. Ceux-ci comprennent:

  • visiter un parc ou une zone boisée avec des vêtements ouverts de couleurs vives;
  • l'utilisation d'eau de toilette ou de déodorant à forte odeur pendant les mois d'été;

Le plus souvent, une allergie grave aux piqûres d’insectes survient chez les personnes atteintes de maladies chroniques des systèmes cardiovasculaire et respiratoire (cardiopathie ischémique, emphysème pulmonaire), ainsi que de différentes variantes de maladies allergiques (asthme, dermatite atopique).

Tableau clinique

La réaction du corps humain après la morsure d'une guêpe, d'un moucheron ou d'une abeille peut être différente. Il est nécessaire de comprendre la différence entre les réactions locales, locales et systémiques afin de soulager les symptômes désagréables correctement et à temps.

La réaction locale après une morsure se caractérise par de légers changements cutanés. Presque immédiatement après l'attaque de l'insecte, une personne note des rougeurs et de légères démangeaisons, une légère douleur et un gonflement. Les modifications de l'état général ne sont pas observées. En quelques jours, tous les signes d’une réaction locale disparaissent sans laisser de trace.

La réaction locale diffère de la réaction locale par des signes cliniques plus prononcés et plus étendus. Dans ce cas, le rougissement peut couvrir la surface jusqu'à plusieurs centimètres et le gonflement peut s'étendre à l'ensemble du membre ou du visage. Les démangeaisons plus prononcées peuvent persister plusieurs jours. Dans les 1-2 jours, une personne peut ressentir de la faiblesse et une panne générale.

Une réaction systémique est la variante la plus grave d'une réaction allergique après avoir été mordue par une abeille, une guêpe ou un moucheron. La réaction de type immédiat est au cœur de son développement en raison de la perméabilité accrue des vaisseaux de petit calibre résultant de l'action de l'histamine et d'autres substances biologiquement actives.

Les signes cliniques d’une réaction allergique systémique sont très divers. Il est plus pratique de les regrouper par systèmes d'organes.

  1. Sur la peau de tout le corps, sans aucune régularité, une éruption cutanée de grande taille apparaît, s'élevant au-dessus de la surface. Dans les cas graves, les éléments de l'éruption cutanée se transforment en ampoules; en même temps, il y a une forte démangeaison.
  2. Souvent, on observe moins de changements sur la peau que sur les tissus adipeux sous-cutanés (généralement au niveau du visage et du cou) - un œdème indolore prononcé se développe, appelé angioedème de Quincke.
  3. Le comportement d'une personne change: immédiatement après une morsure, elle peut être soit trop agitée, soit au contraire devenir lente et endormie.
  4. Au niveau du système cardiovasculaire, il existe une douleur derrière le sternum, une forte diminution de la pression artérielle associée à un pouls fréquent de faible remplissage.
  5. Du côté du système pulmonaire, essoufflement, sensation de manque d'air.
  6. Du côté du tube digestif - nausée, selles molles sans mélange de mucus et de sang.

Si l’un des symptômes ci-dessus apparaît, vous devez immédiatement commencer à fournir les premiers secours et appeler une brigade d’ambulances.

Dans certains cas, lorsqu'il n'y a pas une seule piqûre d'abeille, morsure de guêpe ou moucheron, il y en a plusieurs, c'est-à-dire qu'une personne est attaquée par plusieurs insectes à la fois, une réaction à la fois allergique et toxique se développe. La base de son développement est non seulement l'allergie, mais aussi l'impact sur le corps humain d'un grand nombre de substances biologiques toxiques contenues dans le venin des insectes.

Les signes cliniques d'une réaction allergique toxique-allergique et systémique après une morsure d'insecte sont similaires.

Dans certains cas, les signes d’une réaction allergique ne se développent pas immédiatement après la morsure, mais après 2-5 jours. Dans ses manifestations, cette option ressemble à une maladie sérique: les phénomènes de gonflement des tissus et d’éruptions cutanées prévalent.

Principes généraux de traitement

Le traitement de tout type de réaction allergique devrait commencer par l'élimination de la piqûre d'insecte, qui reste dans la peau. En même temps que la piqûre, le sac contenant le poison est enlevé, ce qui empêche l’ingestion ultérieure de substances toxiques. Ceci est mieux fait avec des pincettes pour enlever le stinger complètement sans dommage.

Le traitement d'une réaction locale consiste uniquement à traiter le site de la morsure. Pour cela, vous avez besoin de:

  • laver soigneusement le site endommagé avec de l'eau courante (de préférence avec du savon);
  • procédé avec un antiseptique (ne contenant pas d'alcool, par exemple le peroxyde d'hydrogène);
  • Fixez un sac de glace ou une compresse froide sur la morsure.
  • dans quelques jours, afin de réduire les démangeaisons, il est nécessaire de traiter la zone touchée avec du gel Psiobalzam ou Fenistil.

Le traitement d'une réaction allergique locale devrait être plus étendu et complexe. Son objectif - le plus tôt possible pour éliminer les démangeaisons et le gonflement exprimé dans ce cas. Pour ce faire, utilisez:

  • tout comprimé d'antihistaminique moderne (cétirizine, fexofénadine, desloratadine);
  • traitement de la zone touchée avec une pommade hormonale;
  • uniquement en consultation avec le médecin - un traitement de courte durée à base d'hormones stéroïdes pour la suppression rapide d'une réaction allergique (prednisolone).

Le traitement d'une réaction allergique systémique est le plus difficile et le plus long, divisé en plusieurs étapes. Au stade pré-médical, il faut:

  • appelez immédiatement la brigade des ambulances;
  • introduire tout antihistaminique disponible;
  • fournir du repos et de l'air frais.

Au moment de fournir une assistance médicale qualifiée, les moyens suivants sont utilisés:

  • Adrénaline (comme vasoconstricteur - pour réduire la pénétration de poison dans le sang et comme stimulateur cardiaque);
  • Prednisolone ou dexaméthasone (pour réduire l'enflure et supprimer rapidement les mécanismes pathologiques d'une réaction allergique);
  • Antihistaminique de première génération (Pipolfen, Tavegil, Suprastin);
  • Euphyllinum (pour la réduction des phénomènes du bronchospasme).

Après la fin de la phase de soins d'urgence, le traitement de la victime se poursuit pendant plusieurs jours, mais à un rythme plus lent. Pour la récupération complète de tous les processus métaboliques sont utilisés:

  • les enterosorbants (pour accélérer l'élimination des toxines, par exemple Enterosgel);
  • thérapie par perfusion de désintoxication avec des solutions salines;
  • long cours d'antihistaminiques modernes.

Si vous ne parvenez pas à éviter une morsure d'abeille, de guêpe ou de moucheron, vous devez surveiller de près l'état de la victime et, si nécessaire, commencer à fournir des soins d'urgence.

Raisons

Les insectes sont la principale cause des allergies aux insectes. Sur la planète Terre, ils vivent longtemps (environ 300 millions d'années). À l'heure actuelle, environ un million d'insectes peuvent provoquer une réaction allergique du corps. Ils peuvent vivre dans la nature et dans l’habitat humain, c’est-à-dire que leur distribution généralisée entraîne fréquemment le développement d’allergies. Les allergènes peuvent être non seulement des insectes adultes, mais aussi des pupes et des larves.

Les hyménoptères, c'est-à-dire ceux qui piquent une personne, sont particulièrement dangereux. L'hypersensibilité au poison de ces insectes se développe par voie parentérale - des produits toxiques pénètrent immédiatement dans le sang. Par conséquent, la réaction allergique en développement est très grave et, dans certains cas, elle peut entraîner la mort. Une personne doit en particulier se méfier de ces membres d'hyménoptères, tels que:

  • Abeille à miel
  • Bourdon
  • Frelons (communs dans les arbustes, donc le jardinage doit être fait très soigneusement)
  • Guêpes
  • Des fourmis

Il est intéressant de noter que seules les femmes qui piquent ont un picotement d'appareil spécial. La piqûre des abeilles et des bourdons ne se produit que comme réaction de la défense, il est donc déconseillé de les écarter.

Pourquoi le poison des hyménoptères est-il si dangereux? Il s’agit d’une grande variété de composés chimiques présents dans le produit:

  • Phospholipides
  • Acides aminés
  • Amines biogènes
  • Apamin
  • Mélitine
  • Hyaluronidase et autres.

Les symptômes

Les symptômes des insectes piqueurs dépendent du fond allergique du corps humain. S'il est caractérisé par une sensibilisation (hypersensibilité), les symptômes suivants apparaissent:

  • Puffiness et rougeur, qui a un diamètre de 10 cm ou plus
  • Cette réaction persiste pendant 24 heures ou plus.
  • Démangeaisons sévères.

Si un œdème se développe dans la bouche ou la gorge, il peut provoquer une suffocation. Il est associé à une circulation de l'air altérée dans les voies respiratoires. Par conséquent, ce patient nécessite des soins d'urgence.

Diagnostics

Diagnostiquer une allergie aux piqûres d'insectes n'est pas toujours un processus simple. Les principales caractéristiques distinctives de cet état sont les suivantes:

  • La présence d'une relation étroite entre les symptômes cliniques et la morsure
  • Résultats positifs des tests cutanés avec des allergènes provenant du corps des insectes et de leurs produits métaboliques
  • Détermination dans le sang d'immunoglobulines spécifiques de classe E aux allergènes d'insectes. Ce type d'étude est recommandé dans les cas où un patient a développé une réaction anaphylactoïde systémique à la morsure.

Les tests cutanés sont effectués au plus tôt 14 à 21 jours après le début de l’allergie. Les résultats de cette enquête devraient être évalués après 20 minutes, 6 heures, un jour et deux jours. Sur leur base, une thérapie spécifique peut être sélectionnée.

Danger de morsures

Les morsures constituent un grave danger pour la vie humaine si elles entraînent le développement de réactions allergiques systémiques. Ils sont classés dans les types suivants:

  • Réactions faibles
  • Modérément prononcé
  • Lourd
  • Choc anaphylactique.

Un faible degré d'allergie aux insectes est caractérisé par les signes suivants:

  • Éruption cutanée prurigineuse
  • Faiblesse générale
  • Anxiété

Pour une réaction modérément sévère, les symptômes suivants sont liés aux symptômes ci-dessus:

  • Vertige
  • Douleur du sternum
  • Nausée, etc.

Les manifestations des allergies graves sont variables. Ils peuvent être comme suit:

  • Insuffisance respiratoire
  • Dysphagie (difficulté à avaler)
  • L'apparition d'une voix enrouée
  • Œdème laryngé
  • Spasme des structures bronchiques
  • Sentiment de peur.

Le choc anaphylactique est la manifestation la plus grave et la plus dangereuse d’une allergie aux piqûres d’insecte. Il se développe après quelques secondes ou minutes et se manifeste par les symptômes suivants:

  • Étouffement
  • Vomissements et nausées qui le précèdent
  • Hypotension (pression inférieure à 90/60)
  • Miction involontaire et acte de défécation
  • Cyanose de la peau
  • Perte de conscience

Le choc anaphylactique peut être fatal en raison d’une chute très importante de la pression artérielle ou d’un bronchospasme.

Parfois, une réaction allergique systémique à des piqûres d’insecte se manifeste par d’autres complications:

  • Vascularite hémorragique - une maladie avec lésion vasculaire
  • Néphropathie - lésions rénales
  • Encéphalite
  • Troubles de type névrose.

Ensemble anaphylactique

Le kit anaphylactique est conçu pour la mise en place rapide de mesures antichoc. Il ne contient donc que les outils et médicaments nécessaires:

  • Harnais
  • Seringues
  • Vata
  • Alcool
  • Montée d'adrénaline
  • Bâillon de la bouche
  • Titulaire de la langue
  • Prednisolone ou dexaméthasone
  • Sulfate de magnésium
  • Euphyllinum.

Premiers secours pour les morsures

Avec le développement du choc anaphylactique nécessairement une assistance immédiate, qui repose sur les principes suivants:

  • La fin de la réception ultérieure de l'allergène dans le corps (enlever l'insecte et imposer autant que possible un garrot avec indication de l'heure)
  • L'introduction d'adrénaline, qui provoque un vasospasme et un flux supplémentaire de substances toxiques dans le sang
  • Restauration de la perméabilité normale des voies respiratoires
  • Introduction d'un corticostéroïde systémique qui soulage rapidement et efficacement une réaction allergique grave
  • En effectuant une thérapie appropriée en fonction des symptômes cliniques développés, par exemple, la dopamine est administrée pour augmenter la pression artérielle, qui est tombée à un niveau critique.

Si un insecte a piqué jusqu'à un membre, il faut alors:

  • Mettez un garrot (au-dessus de la morsure)
  • Appliquez de la glace sur le site de la morsure
  • Enlevez la piqûre
  • Donner aux membres une position sublime.

Vous devez également connaître les règles pour éliminer les piqûres d'abeilles. En aucun cas, ne peut le faire avec vos doigts, car une telle technique contribuera à l'injection du poison restant dans le sac. Par conséquent, pour enlever à l'aide d'une lame de couteau ou une lime à ongles. Ces dispositifs effectuent un mouvement qui glisse le long de la surface de la peau, ce qui serre le sac et empêche le poison de pénétrer dans la peau.

Quand voir un docteur

Le traitement peut être effectué en ambulatoire et à l'hôpital. Les principales indications d'hospitalisation sont:

  • Le développement d'une réaction allergique systémique de gravité variable
  • Insuffisance respiratoire sous la forme d'étouffement
  • Œdème de Quincke
  • Une morsure sur la muqueuse buccale lorsqu'il y a un risque d'obstruction des voies respiratoires
  • Sting patient souffrant de maladies chroniques graves
  • Morsures multiples lorsqu'il y a un risque de réaction toxique grave
  • L'incapacité de fournir des soins médicaux spécialisés en ambulatoire.

Méthodes de traitement

Le traitement des allergies aux piqûres d’insectes comprend deux étapes principales:

  1. Traitement symptomatique dans la période aiguë
  2. Réalisation d'un traitement préventif à la veille de l'activité saisonnière des insectes piqueurs (vaccination).

Le traitement de l'affection allergique aiguë a les objectifs suivants:

  • Elimination des manifestations allergiques
  • Restauration du fonctionnement normal des systèmes dont le travail a été perturbé à la suite d'une réaction allergique
  • Restauration de l’état général du patient.

Le traitement antihistaminique joue un rôle important dans le traitement symptomatique de la période aiguë. Le choix d'un médicament dépend de la gravité de la réaction allergique et de l'état général du patient. Il y a 2 générations d'antihistaminiques et la première conduit à la vasodilatation, il est donc préférable de ne pas la prendre avec de l'adrénaline (l'efficacité de cette dernière sera absente). En outre, la première génération d'antihistaminiques peut entraîner une diminution de la concentration et une somnolence accrue. Toutes ces carences sont privées de médicaments de deuxième génération. Ils se comparent favorablement avec les caractéristiques suivantes:

  • Haute spécificité pour les récepteurs à l'histamine du premier type, responsables du développement d'une réaction allergique
  • La durée du résultat thérapeutique, qui implique une dose unique par jour
  • La facilité de pénétration dans le sang, qui détermine le développement rapide du résultat
  • L'effet sur le corps n'est pas lié à la consommation de nourriture, ce qui est très important pour les personnes suivant un régime.
  • Aucun effet sédatif associé à la pénétration du médicament à travers la barrière hémato-encéphalique
  • La possibilité de s'adresser aux personnes dont l'occupation est associée à une concentration accrue d'attention et d'activité

Parmi les antihistaminiques de deuxième génération, la cétirizine est particulièrement importante, recommandée par presque tous les allergologues. Il supprime efficacement non seulement les réactions allergiques précoces, mais également les réactions tardives et normalise dès lors l’état du patient. Son effet se développe après une demi-heure (et parfois plus tôt) et persiste pendant un jour. Il peut être utilisé non seulement pour les adultes, mais aussi pour les enfants à partir de 1 an.

L'immunothérapie spécifique à un allergène (prophylaxie par un vaccin spécifique) est le numéro de méthode du traitement antiallergique efficace. Il a lieu en automne ou en hiver, lorsque la probabilité de picotement dans des conditions naturelles est minime. Un tel traitement est particulièrement indiqué dans deux cas principaux:

  • Le développement d'allergies graves aux morsures
  • Tests de diagnostic positifs pour certains allergènes d'insectes
  • Une forte peur des insectes piqueurs, ce qui conduit à la neurotisation du patient.

En cas de grossesse, la vaccination n’est pas annulée, elle doit être poursuivie. Cependant, il n'est pas recommandé de le démarrer pendant cette période.

Prévention

La prévention de l'allergie aux piqûres d'insectes peut être à la fois spécifique (après identification d'un allergène spécifique) et non spécifique. Dans ce dernier cas, les activités suivantes sont indiquées:

  • Évitez la proximité avec les ruchers et autres habitats d'insectes (poubelles, marchés)
  • Il est interdit de marcher pieds nus sur l’herbe, le risque de piqûre d’insecte est plutôt élevé
  • Utilisez une moustiquaire en saison
  • Évitez de cuisiner dans la rue
  • N'utilisez pas de parfums, vernis ou autres produits cosmétiques parfumés de fleurs.
  • Ne portez pas de vêtements aux fleurs de couleurs vives.
  • Utilisez des costumes spéciaux pour les travaux de jardinage afin de couvrir le plus possible toutes les zones du corps où les insectes peuvent mordre.
  • Ne pas chasser une abeille ou une guêpe par des mouvements brusques, qu’il considère comme une attaque.
  • Ne tuez pas l'insecte piquant à proximité immédiate de son habitat, car les substances libérées peuvent être perçues par un essaim comme un signal de départ.
  • L'utilisation de moyens de protection chimiques (répulsifs).

Vous ne savez pas comment choisir une clinique ou un médecin à des prix raisonnables? Centre d'enregistrement unifié par téléphone au +7 (499) 519-32-84.

Symptômes et formes d'une réaction allergique aux piqûres d'insectes

La force de la réaction allergique d’un organisme dépend de la quantité et du degré d’agressivité de l’allergène injecté, ainsi que du nombre d’anticorps correspondants circulant dans le sang humain. D'une morsure à une morsure d'insectes de la même espèce, le titre en anticorps (c'est-à-dire leur concentration) peut augmenter. En conséquence, la force de réponse du corps augmentera.

Après avoir été mordu par un insecte, une réaction allergique se produit parfois instantanément, et parfois elle ne se manifeste que pendant plusieurs dizaines de minutes, voire quelques heures. S'il n'y a pas de sensibilisation à l'allergène, la peau rougit, gonfle et pique dans la zone des dommages. En règle générale, ces symptômes ne durent pas longtemps et disparaissent sans laisser de trace. Mais en présence de sensibilisation, le corps réagit beaucoup plus fortement et cette réaction ne se limite plus aux manifestations locales.

Photographie d'une réaction allergique à une piqûre d'abeille:

Ainsi, les symptômes d'une allergie aux piqûres d'insectes peuvent varier considérablement en nature et en gravité. Par exemple, les symptômes peuvent être:

  • Douleur localisée de brûlure, gonflement de la peau, gonflement ou induration, hyperémie, démangeaisons, éruption cutanée;
  • Généralisée - urticaire, conjonctivite, rhinite, faiblesse, fièvre avec ou sans frissons, vertiges, difficultés respiratoires, baisse de la pression artérielle, pouls rapide de remplissage faible, douleurs cardiaques, évanouissements.

Des maladies potentiellement mortelles telles que l'œdème de Quincke et le choc anaphylactique peuvent également survenir.

La photo montre un exemple d'angioedema:

Une éruption cutanée causée par une morsure d’insecte peut également varier de manière significative en intensité, en apparence et en localisation. Il peut s'agir de cloques, de nodules, de taches érythémateuses, d'érosion et d'autres variations. Dans les cas difficiles, une éruption nécrotique bulleuse hémorragique se produit.

Lors du peignage à travers la peau endommagée peut pénétrer l'infection. En même temps, les éléments de la peau se transforment en pustules (pustules) et parfois en ulcères qui ne guérissent pas longtemps.

Les réactions allergiques dues aux piqûres d’insectes peuvent être masquées par d’autres réactions allergiques, car les éruptions cutanées peuvent être similaires. Par conséquent, dans chaque cas, vous devez essayer de déterminer exactement la cause de l'éruption cutanée.

Allergie chez un enfant: à quel point est-ce dangereux?

Souvent, les enfants réagissent plus longtemps et plus longtemps aux effets de l’allergène que les adultes (bien que dans certains cas, la situation soit inverse). Les taches de piqûres d’insectes peuvent persister plusieurs jours.

Les piqûres d’insectes provoquent souvent de fortes démangeaisons: à cause de la démangeaison constante, l’enfant peigne parfois sa peau jusqu’au sang, ce qui présente un risque d’infection, ce qui peut constituer un risque supplémentaire pour la santé.

«Nous avons eu une très mauvaise situation l'été dernier. Nous sommes allés en Crimée pendant une semaine à Olenevka et Sasha a été mordue par une sorte de guêpe. Il dit grand et mince. Je pensais qu'il faisait l'imbécile, parce qu'en général il était un garçon calme et même s'il était blessé, il ne crierait pas. Immédiatement, il a viré au bleu du cri, on ne pouvait pas le retenir, on avait l’impression qu’il avait des convulsions. Une vue terrible. La main se gonfla aussitôt, et il ne put pas la plier. Une éruption cutanée est apparue et un visage s'est propagé à l'arrière. Et l'enfant agite toujours et crie. Eh bien, le poste médical a été ouvert. Nous l'avons emmené un moment - vingt minutes s'étaient écoulées, il avait déjà perdu conscience, la température avait augmenté. Les médecins ont piqué quelque chose, mis un compte-gouttes, ont déclaré que l'enfant avait un choc anaphylactique et que si nous étions en retard, nous aurions pu le manquer. J'ai appris plus tard de quel genre de guêpes elles étaient. Ils disent que les noms de route sont appelés marron et large et que la morsure est la plus douloureuse. En conséquence, nous avons été obligés de rester en Crimée pendant une autre semaine, car ce n'est qu'après cinq jours que Sasha a été libérée du poste de secours d'urgence.

La photo ci-dessous montre un exemple d'irritation grave causée par des piqûres d'insectes chez un enfant:

Avec une forte sensibilisation au poison des hyménoptères, après une morsure, un enfant peut rapidement développer une réaction compliquée sous forme d'œdème de Quincke et de choc anaphylactique. Ce moment, les parents du bébé doivent toujours être conscients de ce qui suit: lorsque l’urticaire ou d’autres manifestations cutanées prononcées apparaissent après la piqûre d’insecte, ainsi que l’apparition de symptômes allergiques courants, il est nécessaire de consulter un médecin d’urgence. Dans ce cas, il est préférable de ne pas se soigner soi-même, car de nombreux médicaments ont des limites d'utilisation pour les enfants.

Quel est le danger des allergies aiguës?

L'urticaire après les piqûres d'insectes n'est pas la manifestation la plus dure de l'allergie. Les symptômes d’intoxication générale, de chute brutale de la pression artérielle, d’asphyxie et de collapsus sont beaucoup plus dangereux - tout cela peut constituer une menace pour la vie d’une personne.

Les complications les plus dangereuses de l’allergie sont le choc anaphylactique et l’œdème de Quincke.

L'œdème de Quincke, ou autrement une urticaire géante, est un œdème étendu et fortement développé de tissus avec un tissu adipeux sous-cutané bien développé. Un tel œdème est causé par une libération puissante dans le sang de substances biologiquement actives qui provoquent une vasodilatation et augmentent leur perméabilité.

Un gonflement important du larynx et de la langue est très dangereux - dans ce cas, le risque d'asphyxie est élevé et une personne peut mourir d'asphyxie. L'œdème cérébral est également à haut risque et peut entraîner l'apparition de symptômes neurologiques: convulsions et paralysie. Lorsque ces réactions graves aux piqûres d'insectes pour le traitement des allergies du patient devraient être hospitalisés d'urgence.

La photo ci-dessous montre un œdème de Quincke:

Le choc anaphylactique, qui se développe parfois aussi après une piqûre d’insecte, est dû à une altération de la circulation sanguine périphérique et centrale sous l’influence de substances biologiquement actives qui sont libérées dans le sang en grandes quantités (en particulier la sérotonine).

La victime devient agitée. Il a le souffle court, la miction est perturbée, la confusion survient. La peau devient froide, bleuâtre et humide. Des nausées, des vomissements, de la diarrhée peuvent se rejoindre.

En cas de choc anaphylactique développé, on observe généralement une irritation de la peau après une piqûre d’insecte, accompagnée d’une douleur intense et d’un gonflement croissant. Les démangeaisons locales se propagent rapidement sur une grande partie du corps. Souvent, œdème laryngé, broncho-et laryngospasme se rejoignent, chute de pression artérielle. Sans traitement adéquat, une personne peut mourir dans les minutes ou les heures qui suivent l'asphyxie et un collapsus vasculaire adhérent.

Médicaments antiallergiques pour les piqûres d'insectes

Les médicaments antiallergiques utilisés après les piqûres d’insectes peuvent être répartis dans les groupes suivants:

  • Antihistaminiques ou inhibiteurs des récepteurs H1: Ière génération - Dimedrol, Diprazine, Suprastine, Tavegil, Diazoline, IIème génération - Astemizol, Terfénadine, IIIème génération - Loratadine (Claritine), Azélastine.
  • Stabilisateurs mastocytaires: nédocromil, kétotifène, intal.
  • Glucocorticoïdes: Prednisolone, Hydrocortisone, Bétaméthasone.
  • Remèdes symptomatiques: adrénaline, salbutamol, fénotérol.

Les médicaments antihistaminiques contre les piqûres d’insectes sont aujourd'hui plus souvent prescrits (deuxième et troisième générations). Ils ne possèdent pas d'effets cardiotoxiques et hépatotoxiques, n'inhibent pas le système nerveux central, leur durée d'action est plus longue.

Largement utilisé pour les allergies, y compris les piqûres d'insectes, a reçu Claritin. Cependant, il convient de noter que dans certains cas, la prescription est également justifiée par les préparatifs de la génération I, qui n'agissent pas longtemps, mais leur action est plus rapide.

Lorsque vous prenez des médicaments, y compris Diazolin, Suprastin, Dimedrol et d’autres, il ne faut pas oublier que les substances médicamenteuses peuvent elles-mêmes causer de rares réactions allergiques, allant jusqu’à l’œdème de Quincke.

En médecine traditionnelle, on utilise la teinture de calendula, le jus d'oignon, le jus de plantain et le jus de citron, ainsi qu'une solution de bicarbonate de soude pour soulager les irritations qui se produisent après une piqûre d'insecte. Pour les piqûres de moustiques, l'infusion de laconosa, on utilise de l'herbe à poux.

Un insecte effraie les huiles essentielles de girofle, d'anis, d'eucalyptus et de basilic.

L'hydrocortisone et d'autres glucocorticoïdes utilisés par voie topique, par exemple sous forme de pommade, contribueront à atténuer l'inflammation locale provoquée par les piqûres d'insectes.

Premiers secours pour le développement de l'allergie aux piqûres d'insectes

Pour les piqûres d'insectes piqueurs (guêpes, frelons, abeilles), vous devez immédiatement donner les premiers soins à une personne sans attendre les signes d'allergie.

Parfois, il semble à la victime que rien de grave ne s'est produit - vous penserez que la guêpe (ou l'abeille) a été mordue. Et le plus souvent, rien de vraiment terrible ne se produit. Cependant, une réaction allergique se développe parfois si rapidement que le score peut durer plusieurs minutes.

Quand une abeille mord, il est nécessaire de retirer la piqûre avec une pince à épiler le plus rapidement possible, car le sac de poison associé continue de rétrécir et d’injecter le poison sous la peau. Dans le cas de morsures de guêpes et de frelons, la piqûre ne doit pas être recherchée - ces insectes dans la plaie ne la quittent pas et peuvent piquer à plusieurs reprises.

Pas plus tard que 1 minute après la morsure, il peut être efficace de retirer le poison de la plaie (ceci doit être fait pendant une courte période, pas plus d'une minute, toujours en crachant).

Ensuite, vous devez ralentir le taux d'absorption du poison dans le sang et contribuer à réduire le gonflement allergique local causé par une morsure d'insecte. Pour ce faire, vous devez attraper un rhume, par exemple un sac de glace.

Si une personne est sujette à de graves allergies aux piqûres d’insectes, si elle le sait, mais qu’elle ne dispose pas d’auto-injecteur avec adrénaline (en général, les personnes allergiques l’emportent toujours), il sera alors utile de prendre des mesures supplémentaires. Lorsque vous mordez à la jambe ou au bras, un garrot est appliqué sur le membre - cela vous permettra de gagner du temps et que le poison ne pourra pas se répandre dans le corps par la circulation sanguine. Appelez d'urgence une ambulance.

Les démangeaisons et les éruptions cutanées après une piqûre d’insecte aident à réduire les médicaments spéciaux: il peut s’agir de sprays et de pommades contenant du panthénol, du gel de Fenistil, des pommades hormonales telles que Advantan et Hydrocortisone, des baumes spéciaux contre les piqûres d’insectes pour enfants des séries Gardex et Mosquitall.

Lors de la fourniture des premiers secours ne devrait pas:

  • Boire de l'alcool - afin d'éviter la dilatation des vaisseaux sanguins et accélérer l'absorption du poison dans le sang.
  • Pour refroidir la zone touchée par la morsure avec de la terre crue ou de l'argile, vous pouvez ainsi aggraver l'infection, y compris celle du tétanos, qui peut être fatal.
  • Essayer de presser le poison hors de la plaie - un tel massage ne fera que provoquer une propagation accélérée du poison dans les tissus voisins.
  • Utilisez Diprazin et d'autres inhibiteurs de l'histamine H1 de la première génération dans les réactions allergiques graves. Ils sont inefficaces par rapport à l'histamine, mais ils peuvent réduire considérablement la tension artérielle, ce qui aggravera encore la situation.

Que faire avec des conséquences graves?

Le traitement des réactions allergiques compliquées doit être effectué par un médecin.

Au stade préhospitalier, l'inhalation de glucocorticoïdes au moyen d'un nébuliseur (0,25 mg de budézonide au stade compensé de la sténose, 0,5 mg pour la sous-compensée, 1 mg pour la sténose laryngée du troisième degré) est utilisée pour traiter la sténose laryngée aiguë et la pression artérielle normale. Le nombre maximum d'inhalations - 3 avec un intervalle de 20 minutes.

Suprastin avec complications après piqûres d’insecte est utilisé avec l’inefficacité d’un traitement par inhalation ou en l’absence de nébuliseur - par voie intramusculaire ou orale (avec sténose compensée). Les glucocorticoïdes systémiques (prednisolone) sont injectés par voie intraveineuse, l'adrénaline par voie sous-cutanée.

Pour supprimer l'attaque de l'essoufflement, vous pouvez utiliser Berodual, Salbutamol - à travers un inhalateur ou un nébuliseur.

Il faut se rappeler que lorsque les premiers signes d’une forme grave d’allergie après une piqûre d’insecte apparaissent, la victime doit être emmenée à l’hôpital le plus tôt possible (vous devez également consulter par téléphone les moyens de l’aider). S'il n'y a aucune expérience dans la fourniture de premiers soins à d'autres personnes, la victime doit être placée sur le dos, avec un coussin de vêtement sous la tête, accompagnée d'un verre et non de médicaments qui ne lui donnent pas une confiance totale. Dans de nombreux cas d’allergie aiguë, ce sont les actions non professionnelles de volontaires qui contribuent à aggraver la situation. La meilleure chose à faire est donc d’amener une personne chez un médecin le plus rapidement possible.

http://allergiya5.ru/na-nasekomyh/krapivnitsa-ot-ukusov-nasekomyh.html
Plus D'Articles Sur Les Allergènes