Caractéristiques de la manifestation et du traitement de l'urticaire chronique

L'urticaire est une forme de maladie de la peau. Il se caractérise par l'apparition sur la peau de cloques rouges, accompagnées de démangeaisons et de brûlures. L'urticaire chronique se distingue de la forme aiguë par un long trajet et des rechutes régulières. La durée moyenne des symptômes à partir de 6 semaines. Les étapes de la rémission peuvent être à court terme ou complètement absentes.

Causes de l'urticaire chronique

L'urticaire chronique est une maladie difficile à traiter. Cela nécessite une approche intégrée et un diagnostic détaillé. La maladie n'est pas causée par un allergène, mais par des processus inflammatoires internes, une infection sanguine infectieuse ou virale et des maladies auto-immunes. La survenue d'urticaire chronique chez les enfants est rare. Les jeunes enfants souffrent d'une forme aiguë de la maladie et les manifestations chroniques sont diagnostiquées chez l'adulte.

Identifier la cause initiale de la maladie est presque impossible. L'apparition d'urticaire chronique est associée à un ensemble de causes affectant le corps humain. En général, il est à noter que les attaques provoquées peuvent:

  • des perturbations du système immunitaire;
  • maladies endocriniennes;
  • problèmes gastro-intestinaux;
  • infection virale et bactérienne;
  • problèmes de thyroïde;
  • tendance aux réactions allergiques;
  • hypersensibilité à des facteurs externes;
  • l'arthrite et le lupus systémique;
  • présence de tumeurs malignes
  • piqûres d'insectes.

Parlant de la façon de traiter l’urticaire chronique, l’installation de la source originale de la maladie est importante. Diagnostic du moment de la survenue d'une rechute. Si elles se produisent en été, il se produit alors une urticaire papuleuse. Il est difficile d’identifier sans équivoque la source. Le patient doit donc subir un examen complet et réussir tous les tests.

Caractéristiques et formes distinctives de la maladie

Une caractéristique distinctive de l’urticaire est l’apparition sur la peau de vésicules rouges ressemblant à des traces de brûlures d’ortie. L'éducation accompagnée de démangeaisons, de brûlures. Ils se fondent dans des foyers ou apparaissent comme des taches séparées. Le temps de cloquage sur la peau - de plusieurs heures à plusieurs mois. Plus la formation sur la peau est longue, plus il est probable qu'il s'agisse d'une forme chronique de la maladie. Dans ce cas, il y a des exacerbations périodiques, suivies de périodes de rémission. Une rechute répétée se produit lors de la première apparition de l'agent pathogène. Le principal avantage de l'urticaire est que les symptômes sont réversibles après le soulagement de la phase aiguë.

Selon les causes de l'exacerbation de la maladie, les spécialistes distinguent les formes de la maladie. Le traitement le plus difficile est l'urticaire papuleuse.

  1. Urticaire chronique idiopathique. Le diagnostic est posé dans le cas où la cause exacte ne peut pas être déterminée. Ce formulaire est le plus commun. Elle est causée par le contact avec des allergènes ou des facteurs externes. Dans certaines situations, il s’agit d’une combinaison de plusieurs raisons. La maladie est caractérisée par un long parcours. Les vésicules ont une forme bien définie, s'élevant au-dessus de la surface de la peau. L'éruption est accompagnée d'un gonflement. Les patients éprouvent un malaise général, une fièvre basse augmente. Sous forme chronique, la qualité de vie globale diminue.
  2. Urticaire physique. La maladie survient à la suite d'une réaction allergique à des facteurs externes: froid, chaleur, lumière du soleil, vibrations. La cause est un effet physique ou mécanique sur la surface de la peau.
  3. Infectieux. Se produit à la suite d'une infection bactérienne, fongique, virale ou parasitaire. Traitable après élimination de la principale source d’infection.
  4. Urticaire nerveuse. Devient le plus souvent chronique. Associé à la tension nerveuse et à l'instabilité émotionnelle. La rechute de la maladie se produit en cas de tension accrue, de stress, de dépression.
  5. Urticaire papuleuse. La maladie est caractérisée par la saisonnalité. Les piqûres d'insectes sont la principale source de la maladie: moustiques, guêpes, abeilles. Des cloques se forment sur la peau et passent dans les papules. L'urticaire papuleuse survient en été, lorsque divers insectes sont activés. Le site principal de la formation des symptômes sont les membres: bras, jambes. Dans certains cas, le cou et le visage. On trouve rarement des papules sur le corps et d'autres endroits couverts de vêtements.

Méthodes de traitement de l'urticaire chronique

L'urticaire chronique dure plus de 6 semaines et nécessite une approche plus prudente du traitement. Le spécialiste commence par le diagnostic de la santé du patient.

Le médecin détermine la présence de maladies des organes internes. Une attention particulière est accordée au tractus gastro-intestinal, aux intestins, au système génito-urinaire. En outre, des analyses d'urine, de sang et de matières fécales pour détecter la présence de parasites sont effectuées. Il est recommandé de réussir un test avancé pour les allergènes. Si la cause exacte n’est pas établie, mais qu’il existe un facteur provoquant la formation d’une éruption cutanée, un diagnostic d’urticaire chronique est posé. Dans certaines situations, une visite à des spécialistes est requise: urologue, dermatologue, gastro-entérologue.

Le traitement de l'urticaire chronique vise à éliminer la cause sous-jacente de l'éruption cutanée. Pour ce faire, des antihistaminiques, des crèmes et des pommades à action locale, des sédatifs et une irritabilité nerveuse accrue sont prescrits.

Le traitement de l'urticaire chronique comprend plusieurs étapes:

  • détermination de la cause et son élimination;
  • blocage des périodes d'exacerbation dues à l'utilisation d'antihistaminiques et de préparations topiques;
  • sélection compétente de médicaments;
  • traitement des maladies chroniques associées;
  • mesures préventives.

Parmi les antihistaminiques, le Suprastin, la Claritine, le Tavegil, le Zodak, le Zyrtec, la Cétirizine ont montré le plus grand effet. Les antihistaminiques 1 et 2 générations ont un léger effet sédatif. Ils soulagent rapidement les démangeaisons et les irritations. La forme chronique de l'urticaire nécessite l'utilisation à long terme d'antihistaminiques. En moyenne, le cours dure de 3 à 12 mois.

Si les antihistaminiques ne vous aident pas, les symptômes restent vifs, alors le médecin vous prescrit des corticostéroïdes, la prednisolone et le dexamétozone est considéré comme le plus efficace. Ils ont fait leurs preuves dans l'angioedema.

Pour restaurer rapidement la peau, soulager les symptômes locaux d'inflammation, appliquez une crème et une pommade sur une base non hormonale. Si l'urticaire a un enfant, alors il convient à son traitement. La crème la plus célèbre Fenistil-gel, La Cree, Advantan, onguent à la prednisolone, Sinaflan.

Prévention des maladies

L'urticaire chronique récurrente nécessite des procédures préventives constantes. Ils doivent être commencés dès que les symptômes aigus de la maladie sont supprimés. La prévention consiste à observer une nutrition adéquate, à adopter un mode de vie sain et à bloquer au maximum tous les facteurs pouvant provoquer une rechute de la maladie.

Au stade de la prévention, il est recommandé d'utiliser les prescriptions de la médecine traditionnelle dans les soins de la peau. Une efficacité élevée a été démontrée par l’utilisation de glaçons issus de l’infusion de camomille pour essuyer la peau. Il est recommandé d'effectuer la procédure le matin. L'attention est principalement portée sur les zones touchées et les endroits où les symptômes de l'urticaire se manifestent.

Les experts conseillent aux cours de prendre des décoctions de framboises et de menthe. Le cours dure de 1 à 3 mois. Les racines de framboise ont des effets antipyrétiques, toniques et sédatifs. La menthe a un effet positif sur le système nerveux. Les agents apaisants peuvent normaliser le travail du système nerveux, soulager la tension et le stress, ce qui stimule la formation de l'urticaire.

Après l'apparition des moindres symptômes de l'urticaire, il est urgent de consulter un spécialiste.

Lors de la prévention de la maladie, il est important d’observer une nutrition adéquate. Il exclut tous les produits allergènes. Les aliments épicés, frits, gras, l'utilisation d'épices et de sauces devraient être exclus. Dans le régime alimentaire devrait être absent sucré, produits à base de farine, sucre, chocolat, agrumes. L'utilisation de boissons alcoolisées et gazeuses est inacceptable.

Les produits composant le régime alimentaire doivent être dirigés vers la normalisation du tractus gastro-intestinal. Ce sont des variétés de viande et de volaille faibles en gras, une grande quantité de légumes et de fruits, des tisanes, des céréales.

En plus d’une nutrition adéquate, il est nécessaire, au niveau des ménages, de limiter les contacts avec les allergènes et d’utiliser des produits cosmétiques spéciaux. Il est important de faire attention aux procédures de trempe. Renforcer le corps contribuer à marcher dans l'air frais, asperger avec de l'eau froide, une douche.

Il est important de surveiller l'état de santé général et de traiter rapidement les maladies virales et chroniques respiratoires. Chaque année, il est recommandé de se rendre dans un sanatorium pour se faire soigner et se réadapter. Si vous vous conformez à toutes les mesures préventives, les symptômes de la maladie dureront longtemps au stade de la rémission.

http://allrg.ru/krapivnitsa/hronicheskaya.html

Traitement de l'urticaire chronique (récidive idiopathique), ainsi que des photos, des causes et des symptômes

L'urticaire est une réaction allergique de la peau qui se manifeste par une éruption cutanée irritée et irritée.

L'urticaire chronique devient lorsque sa durée dépasse la période de 6 semaines.

Récurrent - s’il s’accompagne de longues périodes de rémission.

Et de quoi s'agit-il - l'urticaire idiopathique chronique? Cette maladie, dont les causes restent inconnues.

L'urticaire chronique (code CIM10 - L50.1 idiopathique, L50.8 chronique) est répandue.

Symptômes et manifestations

Les signes d'urticaire chronique persistent sur la peau pendant plus de 6 semaines (par opposition à la forme aiguë qui dure moins de 6 semaines).

Les symptômes caractéristiques de l'urticaire chronique (récurrente) comprennent:

  1. Une éruption cutanée sous la forme de cloques rouges (ou rose pâle), généralement sur le visage, le dos, le ventre, les mains ou les pieds, dans le décolleté ou sur le cou. L'éruption peut être localisée (jusqu'à 10 cm) et peut s'étendre à de grandes zones du corps (urticaire généralisée).
  2. Les cicatrices, qui varient en taille, changent de forme, disparaissent puis se reproduisent.
  3. Occurrence de papules et de plaques avec un centre blanc, entouré d'une peau rouge et enflammée (urticaire papulaire chronique).
  4. Démangeaisons (moins graves qu'avec la forme aiguë d'urticaire), aggravées par la nuit, provoquant insomnie, troubles névrotiques.
  5. Gonflement, douleur et sensation de brûlure (œdème de Quincke, œdème de Quincke), en particulier dans la gorge et autour des yeux, sur les joues, les lèvres, rarement: sur les bras, les jambes et, très rarement, sur les organes génitaux. Sur le site de l'œdème, on observe souvent une tension cutanée, il commence à se décoller, des fissures apparaissent.

Les signes et les symptômes de l'urticaire chronique ont tendance à se «faire sentir» au contact de facteurs déclencheurs: chaleur / froid, lumière du soleil, exercice, stress.

Les symptômes disparaissent pendant de longues périodes (1 à 6 mois), puis réapparaissent. La durée de l'urticaire chronique récurrente n'est pas limitée dans le temps. Cela peut durer toute la vie du patient.

Les causes

L'urticaire idiopathique chronique (récurrente) est le type de maladie le plus répandu.

Si des récidives d'urticaire apparaissent sur la peau, la cause en est la réaction de l'organisme à l'allergène contre lequel l'organisme produit une protéine appelée histamine.

Lorsque l'histamine est libérée à partir de cellules (appelées mastocytes ou mastocytes), le liquide commence à fuir à travers les capillaires, qui s'accumulent dans la peau et provoquent l'urticaire.

Le mécanisme de l'urticaire chronique (idiopathique) est auto-immune. Les patients atteints de cette forme de la maladie possèdent des anticorps IgG spécifiques (le plus souvent, dans le contexte de la maladie auto-immune accompagnant l'urticaire), qui activent et réveillent les mastocytes noyés dans la peau, les amenant à attaquer les cellules saines du corps, ce qui provoque augmentation de la réaction allergique.

Urticaire chronique, cause accompagnant la maladie: maladies de la glande thyroïde, lupus érythémateux disséminé (le système immunitaire du corps attaque les articulations), syndrome de Sjogren (lésions des glandes lacrymales / salivaires), arthrite rhumatoïde, maladie coeliaque (troubles de la digestion) et diabète.

Le point culminant et l'urticaire chronique sont étroitement liés, le premier étant la cause du second.

L'urticaire chronique est souvent le résultat d'une autre maladie chronique et d'une autre infection:

  • hépatite virale;
  • parasites intestinaux (Helicobacter pylori);
  • hypothyroïdie - teneur insuffisante en hormones thyroïdiennes;
  • hyperthyroïdie - hyperthyroïdie;
  • inflammation des appendices;
  • les caries;
  • Vitiligo (l'apparition de taches blanches sur la peau).

L'urticaire chronique (idiopathique récurrente) peut être déclenchée par certains déclencheurs (allergènes):

  • stress, détresse émotionnelle constante;
  • l'alcool;
  • la caféine;
  • augmentation / diminution de la température;
  • pression constante sur la peau (porter des vêtements serrés);
  • médicaments - analgésiques, aspirine, opiacés;
  • certains additifs alimentaires - les salicylates, que l’on trouve dans les tomates, le jus d’orange, le colorant alimentaire;
  • piqûres d'insectes;
  • exposition à l'eau;
  • la prise d'inhibiteurs de l'ECA (utilisés pour traiter l'hypertension) peut provoquer un œdème de Quincke.

Photo de la maladie

Une urticaire chronique (idiopathique) est apparue sur les bras, photo:

Urticaire chronique (papuleuse), photo:

Diagnostics

Si vous soupçonnez une urticaire chronique récurrente, il est important de consulter un médecin dès que possible.

La maladie ne met pas la vie en danger, mais des rechutes constantes apportent un inconfort considérable aux patients.

Le spécialiste vous aidera à choisir le bon traitement, ce qui prolongera considérablement la période de rémission.

Pour obtenir des conseils et un diagnostic, contactez votre médecin, votre allergologue ou votre dermatologue.

Un allergologue prescrit des tests de provocation et une exposition à court terme à des facteurs de provocation (test avec un glaçon sur l'urticaire au froid, test de résistance à l'effort physique - sur une forme cholinergique, irradiation à la lumière d'une zone de la peau - sur l'urticaire solaire, pression sur la peau - dermatite de contact, placement de membres dans un récipient l'eau - sur aqua urticaria).

De plus (lors de la rémission et de l'exacerbation), le médecin prescrit pour le diagnostic de l'urticaire chronique (idiopathique):

  1. Numération sanguine complète avec différentiel: le nombre d'éosinophiles est augmenté chez les patients atteints d'infections parasitaires et chez les patients présentant une réaction allergique au médicament.
  2. L'étude des matières fécales pour les parasites: chez les patients présentant un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal.
  3. Vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR).
  4. Analyse du facteur antinucléaire (IgE), dépistage des anticorps antinucléaires: utilisé dans le diagnostic des maladies auto-immunes.
  5. Analyse de sang pour les marqueurs d'hépatite virale (B et C): associée à une cryoglobulinémie, pouvant provoquer une urticaire au froid / allergique.
  6. Test sanguin pour les cryoglobulines.
  7. Analyse de sang pour les composants du complément: C3 (associée à des lésions pulmonaires chez les patients atteints d’urticaire), C4 (avec urticaire auto-immune héréditaire) et recherche de la C1-estérase (associée à un angiœdème héréditaire - œdème cutané).
  8. Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes.
  9. Analyse électrophorétique des protéines sériques: pour surveiller les troubles accompagnant les protéines anormales.

Traitement

Un traitement complexe est prescrit à une personne atteinte d'urticaire chronique: un traitement médicamenteux associé à un régime et un traitement de soutien léger faisant appel à la médecine traditionnelle.

Premiers secours

Nous apprenons quoi faire s'il y a une urticaire chronique, comment la traiter:

  • élimination de l'allergène (si vous avez pu l'identifier);
  • une seule dose d'antihistaminique la nuit (Tavegil, Suprastin, Claritin) avant de consulter un médecin;
  • dose unique de sédation (extrait d’agripaume, teinture de pivoine);
  • En cas d'œdème de Quincke, de choc anaphylactique, appelez immédiatement une ambulance.

Traitement médicamenteux

Outre le traitement des affections concomitantes (affections de la glande thyroïde, de l'estomac) prescrites par le médecin, les médicaments suivants peuvent être utilisés dans le traitement de l'urticaire chronique (récurrente):

    Antihistaminiques 1 et 2 générations: réduisent l'intensité des démangeaisons Préparations 2 générations: Zyrtec, Allegra, Claritin, Alavert, Clarinex, Xizal.

Les préparations de la 1ère génération: Vistaril, Benadril, Suprastin, Tavegil, Cetirizine ont un léger effet sédatif.

Tout antihistaminique pour l'urticaire chronique est prescrit 2 p / jour pendant 3-12 mois, en fonction de la gravité des symptômes.

  • Antagonistes des récepteurs de leucotriènes: en présence de spasmes bronchiques et de rhinite allergique, le médicament Singular est prescrit.
  • En l'absence de réaction aux antihistaminiques et de la présence d'une maladie gastrique concomitante, un spécialiste peut vous prescrire de la colchicine et de la dapsone, des analgésiques antimicrobiens.
  • Les corticostéroïdes systémiques: efficaces contre l’urticaire chronique lorsque les antihistaminiques n’aident pas (Prednisone).
  • La cyclosporine (Sandimmune-Neoral) et le méthotrexate: sont prescrits dans le contexte d'urticaire auto-immune, lorsque les antihistaminiques ne permettent pas de remédier à ce problème, sont utilisés contre les formes sévères de dermatite, accompagnés de démangeaisons importantes, d'inflammation et d'œdèmes.
  • Lévothyroxine (lévotroïde): nommé par certains patients atteints d'urticaire chronique en présence d'une maladie de la thyroïde.
  • En cas d’urticaire chronique (récurrente), un traitement avec des crèmes et des onguents apaisants aidera à soulager l’enflure et l’inflammation:

    • Le gel de Fenistil est une préparation universelle;
    • Nezulin et La Cree crème pour démangeaisons;
    • Advantan - réduire la douleur et l'enflure;
    • Pommade à la prednisolone - semblable à l'hydrocortisone;
    • Sinaflan - pommade glucocorticoïde pour les démangeaisons.

    Médecine populaire

    Utilisé comme traitement d'entretien.

      1. Cubes de camomille congelés. Vous pouvez acheter des sacs de camomille dans toutes les pharmacies: versez 4 sacs d’eau bouillante (300 ml), utilisez le formulaire pour la fabrication de glace et mettez-le au congélateur. Lorsque la décoction de camomille gèle, enveloppez le cube dans de la gaze ou une serviette de table et appliquez-le sur la peau endommagée pour soulager l'enflure et l'inflammation.
    1. Remplissez 50 grammes de racines de framboise avec de l'eau bouillante (200 ml), laissez bouillir pendant environ 20 minutes, laissez reposer pendant 1 heure, passez le filtre, buvez une boisson à la framboise 4-5 p / jour pendant 3 mois. Ce bouillon a un effet antipyrétique et sédatif.
    2. Versez 2 cuillères à soupe de menthe avec de l'eau bouillante (200 ml), laissez reposer une demi-heure, prenez la boisson à la menthe refroidie 3 p / jour, 50 à 70 ml, la menthe a un effet calmant et antimicrobien.
    3. Prenez un bain apaisant. Mélangez 1 cuillère à dessert de fines herbes de millepertuis, de succession, de chélidoine, de sauge, de camomille et de valériane, 5 cuillères à soupe du mélange haché, versez l’eau bouillie tiède (1 l), laissez reposer pendant 3 à 5 heures, filtrez, ajoutez la collection au bain préréglé (température de au-dessus de 38 degrés) Heure du bain - 15 minutes. Le traitement dure 1-2 mois, 2 fois par semaine.
    4. Mélangez 1 cuillère à soupe de mélisse, des cônes de houblon et des rhizomes de valériane, versez 2 cuillères à soupe du mélange avec de l'eau bouillante (200 ml), laissez reposer pendant 1-2 heures, filtrez et buvez une tisane dans 1/3 de tasse pendant 3 mois / jour.

    Régime alimentaire

    De l'alimentation quotidienne doivent être exclus les produits-allergènes:

    • aliments épicés, frits et salés, assaisonnés de poivre, de moutarde, de mayonnaise ou de sauce grasse;
    • chocolat, biscuits, bonbons, gâteaux, pâtisseries, craquelins, beignets;
    • agrumes (notamment fraises, oranges);
    • café, alcool;
    • des fruits de mer;
    • les noix;
    • tous les fromages à pâte molle;
    • chérie

    Au lieu de cela, dans le régime, vous devez ajouter des produits qui abaissent le niveau d'histamine:

    1. Volaille
    2. Riz brun, sarrasin, flocons d'avoine, quinoa, boulgour.
    3. Fruits frais - poires, pommes, melons, pastèques, bananes, raisins.
    4. Légumes frais (à l'exception des tomates, des épinards et des aubergines).
    5. Riz, chanvre, lait d'amande.
    6. Huile d'olive et de coco.
    7. Tisanes.

    La recherche d'une aide médicale dans le contexte de cette forme de maladie est inévitable. Avec la bonne approche, la maladie entre rapidement dans une longue phase de rémission.

    Dans la vidéo suivante, un dermatologue en exercice a parlé des causes et de la récurrence de l'urticaire chronique, ainsi que des méthodes de traitement et de prévention des maladies.

    http://ladyup.online/kozhnye-zabolevaniya/krapivnitsa/vidy-krapiv/hronicheskaya.html

    Urticaire chronique: causes, symptômes et traitement

    L'urticaire chronique est une forme de réponse négative dans le corps qui dure plus de 6 semaines. Les symptômes peuvent ne pas disparaître avant plusieurs mois, voire plusieurs années, puis s’affaiblir puis se rallumer. Le plus souvent, se manifestent par des éruptions cutanées sous forme de cloques ou de boutons rougeâtres.

    Si l'urticaire cesse pendant longtemps, puis réapparaît après des mois ou un an, il ne s'agit plus d'urticaire chronique, mais récurrente.

    Urticaire chronique sur la photo (7 pièces) avec description

    Urticaire chronique. Raisons

    Dans le cas de l'urticaire chronique, les causes de la maladie varient. Par conséquent, il existe plusieurs variétés de ses sous-formes:

    • Type infectieux. Infection. Les foyers infectieux et bactériens réduisent l'immunité de l'organisme et augmentent considérablement le risque de formation d'une forme chronique d'urticaire. Peut-être le coupable est-il la bactérie H.pylori. Cependant, ce n'est pas entièrement compris.
    • Type auto-immunitaire. Réponse inadéquate du système immunitaire. On le trouve souvent chez les personnes qui ont des problèmes de glande thyroïde. Le flux de symptômes est lourd, la durée est plus longue. Les antihistaminiques ont un effet faible.
    • Type allergique Intolérance à certaines substances. Le corps est mal perçu par certains composants de la nourriture ou des médicaments. Cependant, ces derniers sont des provocateurs, pas une raison en tant que telle. Les principaux composants agissant en tant que provocateurs sont les IgE et les IgG. Ces substances stimulent la production d'histamine, ce qui contribue à l'apparition d'allergies. Cependant, l'apparition d'urticaire est possible sans eux. La véritable cause de la maladie n'a pas encore été trouvée.
    • Idiopathique. Urticaire en l'absence d'un provocateur. Pas étudié jusqu'à la fin. Les scientifiques suggèrent que le cas dans la prédisposition héréditaire.

    Facteurs pouvant causer une urticaire chronique:

    • perturbations hormonales (surtout à l'adolescence, pendant les cycles menstruels et pendant la grossesse);
    • oncologie (en raison de l'affaiblissement de tout le corps et de la chimiothérapie puissante);
    • problèmes avec le tube digestif;
    • syndrome d'immunodéficience.

    Les agents pathogènes qui provoquent souvent une pathologie sont les suivants: insuffisance hépatique et rénale, toxicose et substances sécrétées par des tumeurs malignes. Ils provoquent une défaillance et une activité indésirable des cellules graisseuses de la peau. Ainsi, l'urticaire n'est pas une maladie en soi, mais une manifestation d'autres pathologies des systèmes du corps.

    De plus, la forme chronique est due à une urticaire aiguë sous-traitée. Si une personne vient chez le médecin trop tard, le type aigu peut passer au stade chronique.

    Urticaire chronique. Les symptômes

    Pour une raison quelconque, l'urticaire chronique n'apparaît pas, les symptômes sont presque toujours les mêmes.

    Sur la surface de la peau apparaissent des cloques rougeâtres de différentes tailles et de la surface du revêtement. Parfois, l'ombre est plus claire, parfois - plus pâle. Lorsque la période d'exacerbation se termine, les lésions disparaissent sans laisser de trace. Mais avec le type chronique, après un certain temps, ils apparaissent encore et encore sur différents sites. Bien démontrer le cours des photos de l'urticaire chronique, ce qui peut parfois déterminer la nature des symptômes et le traitement.

    Les zones de blessure sont les suivantes:

    L'éruption s'accompagne d'un inconfort sous la forme de démangeaisons et de brûlures.

    Parfois, d'autres manifestations sont ajoutées:

    • des vertiges;
    • faiblesse générale et léthargie;
    • vomissements et problèmes de selles;
    • essoufflement;
    • augmentation de la température.

    Dans les cas graves, les ampoules peuvent endommager les muqueuses intestinales et gastriques.

    Urticaire chronique chez les enfants

    L'urticaire chronique chez les enfants apparaît souvent sur fond de dysbiose et d'autres problèmes digestifs. Moins souvent - en réaction à un allergène. Cela arrive à n'importe quel âge.

    Parfois, les troubles suivants peuvent contribuer à la maladie:

    • infections buccales;
    • amygdalite;
    • les helminthes;
    • lésions virales;
    • dysfonctionnement du système endocrinien.

    Moins fréquemment, la forme chronique peut être causée par le soleil, les médicaments et le séjour prolongé dans une zone défavorable pour l'environnement.

    Important: la pathologie peut être déclenchée par un aliment pour bébé ordinaire. Il devrait être vérifié en premier.

    Aux premiers signes d'urticaire, les parents doivent montrer l'enfant au médecin. Il analysera l'état du corps et prescrira un traitement thérapeutique.

    L'utilisation de médicaments chez les enfants n'est pas recommandée. Surtout à l'âge de 3 ans. Seul un médecin peut les prescrire.

    Que devraient faire les parents s’ils découvrent un signe inattendu de maladie:

    • vérifier la santé de l'enfant dans son ensemble;
    • assurez-vous que la respiration est libre et n'interfère avec rien;
    • mesurer la température;
    • essayez de vous rappeler quelle nourriture a été donnée à l'enfant récemment;
    • rappelez-vous quelles drogues ont été données à l'enfant récemment;
    • éliminer le contact de la peau avec les irritants et les matières synthétiques;
    • Ne pas utiliser de maquillage pour bébé.

    Comment guérir l'urticaire chronique, seul le médecin sait. Vous ne devez pas diagnostiquer et traiter cette maladie vous-même. Ignorer les manifestations pathologiques ne devrait pas être aussi. C'est un gros risque pour la santé de l'enfant.

    Urticaire chronique chez l'adulte

    Le traitement de l'urticaire chronique chez l'adulte est avant tout médicalement ciblé.

    La pathologie dépasse souvent les femmes plutôt que les hommes.

    Dans l'urticaire chronique, les causes et le traitement varient selon le type de maladie. Un organisme adulte formé distingue le plus souvent les formes suivantes de cette pathologie:

    • type idiopathique (chez l'adulte, les maladies provocatrices sont plus difficiles à identifier);
    • urticaire spontanée chronique (des éruptions apparaissent spontanément);
    • type auto-immunitaire;
    • type héréditaire (transmission d'une pathologie au niveau des gènes).

    Également chez l'adulte, une forme persistante de la maladie est plus commune, dans laquelle l'éruption ne disparaît pas, et chaque fois qu'elle est actualisée. La seconde forme de percolation est récurrente. Mais c'est propre à l'organisme des enfants. Bien que cela se produise chez les personnes âgées de plus de 18 ans.

    Urticaire chronique. Traitement

    Pour tout type d’urticaire chronique, le traitement comprend:

    • utilisation d'antihistaminiques;
    • adhésion au régime d'exclusion;
    • utilisation de gels et de pommades contenant des glucocorticoïdes;
    • utilisation ouverte de sédatifs.

    Tous les médicaments, internes et externes, sont prescrits par un médecin.

    Cependant, la thérapie clé est un régime bien conçu. C'est avec sa préparation qu'il est recommandé de commencer le cours. Cela aidera à éliminer les facteurs de provocation.

    Les produits potentiellement dangereux comprennent:

    • boissons à la caféine (café, thé);
    • tout alcool;
    • toutes sortes de noix;
    • les agrumes;
    • produits apicoles, notamment le miel;
    • bonbons industriels, en particulier le chocolat;
    • les bananes;
    • le chou;
    • frit / fumé / gras.

    Il convient également de vérifier s’il existe une réaction négative à un médicament.

    Traitement des remèdes populaires pour l'urticaire chronique

    De méthodes traditionnelles, vous pouvez essayer de frotter les zones de peau affectée avec des infusions à base de plantes. Les plantes appropriées sont:

    Ils ont un effet antibactérien, anti-inflammatoire et sédatif.

    Le traitement n'est prescrit que par le médecin - après l'examen. Pour la formation d'une image pathologique plus détaillée est envoyé pour la recherche en laboratoire. Une personne prend des analyses de sang et d'urine de nature générale, les excréments pour détecter les parasites, est testé pour différents allergènes. La décision sur le cours de traitement est prise uniquement sur la base des données obtenues.

    Afin d'éviter les rechutes, on prescrit au patient de prendre des inhibiteurs de l'histamine pendant une longue période - à des doses réduites. Ainsi qu'un régime obligatoire. Les manifestations pathologiques commencent à disparaître environ 2-3 semaines après le début du cours. Le rôle principal est joué par le régime. Les médicaments aident à accélérer la récupération et à consolider l'effet.

    Selon les moyennes, la durée totale du traitement est de 5 à 7 mois. Parfois, cette période est d'un an. À mesure que la thérapie progresse, il est extrêmement important qu'il ne s'écarte pas des ordonnances médicales et qu'il observe tout avec une précision absolue. Il est particulièrement important d’exclure de la vie les substances provoquant des maladies.

    Urticaire chronique. Mesures préventives

    Parmi les mesures préventives, les prescriptions suivantes sont d’une importance fondamentale:

    • limiter le contact avec l'allergène (aliments, substances domestiques, vêtements, animaux, etc.);
    • traiter les rhumes à temps (aggraver l’activité immunitaire et contribuer à la propagation des infections);
    • suivre un régime strict (doit être compilé avec votre médecin):
    • limiter la quantité de médicament prise (peut être un provocateur de pathologie);
    • se soumettre à des examens de routine (identifier les foyers infectieux de nature chronique, particulièrement importants pour les enfants);
    • ne visitez pas le sauna, le bain et la piscine, ne nagez pas dans l'eau chaude (vous blesserez gravement à la peau);
    • ne pas traumatiser la peau (ne pas utiliser de gant de toilette ni de serviette dure);
    • privilégier les tissus naturels (meilleur coton);
    • laver les choses uniquement avec des moyens hypoallergéniques.

    Si l’on respecte les recommandations ci-dessus, la probabilité d’une pathologie chronique diminue considérablement. Ces mesures aideront à vous protéger et à protéger l'enfant de la maladie ou de son évolution.

    http://www.dermatit.net/krapivnica/hronicheskaya-krapivnitsa/

    Que faire avec l'urticaire chronique?

    L'urticaire n'est pas un symptôme agréable qui accompagne de nombreuses maladies.

    La cause la plus courante de la maladie est une réaction allergique du corps à un irritant. En même temps, l'éruption apparaît soudainement et disparaît rapidement après l'élimination de l'allergène.

    Mais que se passe-t-il si les symptômes ne disparaissent pas avant des mois, voire des années? Dans ce cas, une forme chronique d'urticaire est diagnostiquée. Comment le traiter - nous comprenons dans cet article.

    Caractéristiques de la forme chronique

    L'éruption cutanée d'ortie est en soi un type particulier d'éruption cutanée qui ressemble aux effets d'une brûlure d'ortie. Il existe des vésicules rose pâle, accompagnées de fortes démangeaisons. Code ICD-10: L50.

    La plupart des habitants de notre planète ont fait face à de telles manifestations au moins une fois dans leur vie. Il existe deux formes d'urticaire: aiguë (OC) et chronique (HC).

    La forme aiguë passe assez rapidement - de une demi-heure à 48 heures. Dans de rares cas, les symptômes durent plusieurs semaines.

    L'urticaire chronique est diagnostiquée si la maladie ne disparaît pas pendant plus de 6 semaines. HC peut durer des mois et des années, puis s’affaiblir pour se manifester à nouveau.

    Les facteurs et les causes du développement de la maladie sont très variés, ils distinguent plusieurs types d’urticaire chronique:

    • infectieux;
    • auto-immune;
    • allergique;
    • idiopathique;
    • autres types (intolérance et autres maladies).

    Certaines pathologies et maladies affectent les cellules de la peau d'une certaine manière, activant la production d'histamine et augmentant la perméabilité vasculaire. L'accumulation d'histamine provoque un œdème et peut donc déclencher des processus inflammatoires.

    Ces réactions entraînent des éruptions cutanées sous la forme de boutons ou de cloques.

    Selon les résultats de nombreuses études, deux principaux éléments provoquant la production d'histamine ont été mis en évidence: les IgE et les IgG. Ils sont activement développés chez les personnes sensibles aux réactions allergiques et commencent le processus de développement de l'urticaire en contact avec des allergènes.

    Dans les maladies auto-immunes, il existe également des éléments spécifiques des auto-anticorps thyroïdiens pouvant provoquer une réaction similaire. Cependant, cette liste ne s'arrête pas là.

    Des études modernes montrent que la libération d'histamine peut se produire indépendamment de la présence des réactifs ci-dessus. La cause réelle de la dégranulation des cellules de la peau n’est pas toujours possible à établir.

    Dans les cas où il n'y a pas de provocateur évident, les médecins diagnostiquent la forme idiopathique de HC. La maladie soulève encore de nombreuses questions et est activement étudiée par des scientifiques du monde entier.

    L'urticaire est capable de s'apaiser pendant longtemps, alors qu'il semble avoir été complètement guéri. Mais, une semaine plus tard, un mois ou un an, les symptômes réapparaissent. Dans ce cas, le diagnostic est une urticaire chronique récurrente.

    Les rechutes sont généralement dues à des contacts répétés avec des allergènes, à un affaiblissement du corps causé par d'autres maladies ou à des parasites vivant en permanence dans le corps humain.

    Les causes

    Considérons maintenant les causes principales de la forme chronique chez l’adulte et l’enfant.

      Infectieux.

    Les infections chroniques et les lésions bactériennes augmentent considérablement le risque de développer une HC.

    Certains scientifiques établissent une corrélation avec la bactérie H.pylori, mais plus de 30% de la population humaine en est infectée et des signes d'urticaire ne se manifestent que chez certaines d'entre elles.

    Les résultats d'une étude du groupe expérimental ont montré l'image suivante: HC a été trouvé chez des personnes atteintes d'abcès dentaire, de cholécystite, d'infections de la vessie et de prostatite.

    Les maladies infectieuses augmentent considérablement le risque de développer une HC, mais elles ne sont pas nécessairement la cause principale.

    Auto-immune.

    Les caractéristiques de HC auto-immune sont:

    • cours plus sévère;
    • durée prolongée;
    • effet faible du traitement antihistaminique.

    Les maladies de ce groupe ont un impact négatif direct sur l’état de la peau, s’il existe une prédisposition correspondante. Les anticorps antimicrosomaux et antithyréoglobulines provoquent également, comme dans les allergies, la libération d'histamine dans les cellules.

    Ce type d’urticaire n’est pas rare chez les patients atteints de maladie thyroïdienne auto-immune.

    L'intolérance.

    Les problèmes d’assimilation d’un aliment ou d’un médicament en particulier peuvent être des provocateurs de HC, mais pas la cause principale.

    Il est à noter que les réactions pseudo-allergiques aux aliments et à certains additifs alimentaires se manifestent sous la forme d'une éruption cutanée due à l'ortie qui se produit par le biais de mécanismes non immuns.

    Facteurs physiques.

    Ceux-ci incluent le contact mécanique avec des substances allergènes, une hypersensibilité cutanée au soleil, à l'eau ou au froid, aux vibrations ou à la pression.

    Autres raisons

    Un groupe étendu qui inclut les facteurs qui causent légèrement ou rarement la manifestation de HC.

    Par exemple, des perturbations hormonales pendant la puberté, les cycles menstruels ou la grossesse. Les patients en oncologie peuvent montrer des signes d’urticaire chronique.

    L'immunosuppression due aux maladies gastro-intestinales, aux syndromes auto-inflammatoires ou au déficit immunitaire est également un facteur de risque.

    HC idiopathique.

    Si le diagnostic n'a révélé aucun irritant et que les symptômes apparaissent sans cause, alors posez ce diagnostic.

    Le plus souvent, on soupçonne des maladies auto-immunes, mais l'examen de laboratoire donne des réponses négatives ou ambiguës.

    Il existe de nombreuses causes et irritants. À propos de ce que vous devriez avoir peur de lire dans notre article sur le lien.

    Diagnostic et tableau clinique

    Les symptômes de l'urticaire chronique se manifestent de la même manière que dans la forme aiguë:

    • des cloques rose pâle sont visibles sur la peau;
    • les zones touchées démangent violemment;
    • localisation des lésions: des sites individuels à une distribution complète dans tout le corps.

    Tout autre signe concomitant de maladie causale causant une HC peut être présent.

    Ils essaient de réaliser des diagnostics pendant les périodes d'exacerbation et de récurrence de la maladie afin de déterminer correctement le facteur causatif. Si le patient est référé au moment de la rémission, le médecin prescrit une gamme complète de tests et d'examens afin de collecter un maximum de données sur la maladie.

    Il est très important de procéder à une analyse approfondie des antécédents et de bien interroger le patient sur la nature de l'évolution de la maladie, les périodes d'exacerbation et de rémission, le mode de vie et les maladies présentes.

    Ensuite, les tests suivants sont attribués:

    1. tests d'allergie (dépistage);
    2. tests de provocation pour des facteurs mécaniques et externes;
    3. analyses de sang et d'urine pour la détection d'anticorps et d'immunoglobulines;
    4. test sanguin biochimique pour les infections;
    5. tests d'allergie alimentaire.

    Le résultat des tests de laboratoire est en corrélation avec les antécédents, sur la base duquel le médecin conclut à la forme et à la nature de la maladie.

    Si la cause exacte n’est pas établie, des procédures de diagnostic supplémentaires et un examen médical de la santé des organes internes peuvent être nécessaires: échographie, coloscopie, radiographie, FGDS.

    Symptômes de l'urticaire chronique sur la photo

    Quelle est la maladie décrite ci-dessus, et dans cette section sont des images de l'éruption sur différentes parties du corps:

    Traitement

    La tactique de traitement de HC est basée sur les données d'examen du patient. Il est nécessaire d'éliminer le facteur causatif et de prescrire un traitement médicamenteux adéquat en fonction de la gravité de la maladie.

    Le principal groupe de médicaments utilisés contre l’urticaire est constitué de comprimés ou d’injections antihistaminiques. En cas d'hypertension grave, l'administration par voie intramusculaire ou orale d'agents puissants de la 1re génération (par exemple, Suprastin) est prescrite.

    Plus tard, ou avec une forme plus légère, on utilise des moyens plus modernes de 2 à 4 générations, qui ont moins d’effets secondaires et n’ont pas d’effet sédatif (par exemple, la loratadine).

    Si les antihistaminiques n’ont pas l’effet voulu, des glucocorticoïdes et des enterosorbents peuvent être prescrits. Pour soulager les démangeaisons, utilisez des onguents hormonaux et non hormonaux et une crème topique.

    Le régime hypoallergénique joue un rôle important non seulement dans les allergies et les intolérances alimentaires, mais en général pour restaurer la fonction du système digestif.

    Pour prévenir les rechutes, une administration prolongée de faibles doses d’histamine-bloquants et un contrôle nutritionnel obligatoire sont prescrits. Après 2-3 semaines d’observance du régime alimentaire et du régime alimentaire corrects, les symptômes de l’urticaire chronique commencent à se résorber. Les médicaments accélèrent et consolident ce processus.

    La durée moyenne du traitement par HC est de 5 à 7 mois à partir du début du cours, dans de rares cas jusqu'à un an. Pendant cette période, il est très important de respecter toutes les prescriptions du médecin et d'éviter tout contact avec des allergènes ou des irritants potentiels.

    Vidéos connexes

    Ce que vous devez savoir sur l'urticaire chronique, voir la vidéo ci-dessous:

    http://101allergia.net/zabolevaniya/krapivnitsa/hronicheskaya.html

    Urticaire chronique - causes, traitement de la maladie, photo

    L'urticaire est une maladie de la peau accompagnée de démangeaisons et d'apparition de papules érythémateuses (rouges) indolores. La prévalence de la maladie est assez élevée et ses manifestations touchent de 10 à 35% de la population. Les causes de la réaction cutanée peuvent être nombreuses, il n’est pas surprenant que l’urticaire soit considérée comme l’une des maladies les plus difficiles en termes de diagnostic et de traitement. Selon la durée du cours et l'étiologie, on distingue les formes aiguës et chroniques de la maladie.

    1. L'urticaire aiguë est dans la plupart des cas de nature allergique et dure de quelques jours à deux semaines. Après quoi les symptômes disparaissent sans laisser de trace.
    2. L'urticaire chronique récidive et dure longtemps. Les symptômes caractéristiques durent plus de six semaines sur la peau. Les périodes de calme sont remplacées par des aggravations, et cette situation peut durer des années. La forme chronique de l'urticaire est rarement causée par des allergènes; le plus souvent, des réactions cutanées surviennent à la suite de maladies associées, de lésions infectieuses, virales ou auto-immunes. L'urticaire chronique chez les enfants est rare, le plus souvent cette forme de la maladie est diagnostiquée chez la population adulte.

    Causes de l'urticaire

    Les allergologues notent que chez un patient sur trois, il est presque impossible de déterminer les véritables causes du développement de la forme chronique de l'urticaire. Les facteurs aggravants peuvent être une variété d'allergènes, des facteurs héréditaires, une pathologie concomitante. Les principales causes de l'urticaire comprennent:

    • Échecs immunitaires
    • Maladies endocriniennes
    • Maladies du tractus gastro-intestinal et des organes internes (foie, reins)
    • Infections virales et bactériennes
    • Invasions helminthiques
    • Maladies systémiques (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux)
    • Allergènes alimentaires
    • Réactions allergiques aux médicaments
    • Maladie de la thyroïde
    • Allergènes ménagers
    • Exposition environnementale (chaleur, froid, rayons ultraviolets)
    • Tumeurs malignes

    La clé du succès du traitement de l’urticaire est d’établir la cause fondamentale, provoquant une réaction cutanée négative. C'est assez difficile à faire, car les symptômes caractéristiques de la maladie peuvent apparaître sous un stimulus très différent: froid, chaleur, soleil, médicaments, nourriture. C’est pourquoi le diagnostic de l’urticaire chronique est un problème grave qui nécessite une approche prudente et compétente.

    Symptômes de l'urticaire

    Le principal symptôme de la maladie est des cloques rouges sur le corps qui ressemblent à des brûlures d’ortie. Le prurit est une autre manifestation caractéristique. Son intensité dans la forme chronique de la maladie n'est pas aussi prononcée. Les éruptions cutanées peuvent être chaotiques et se présenter sous la forme de petits éléments simples ou de plusieurs éléments volumineux. La peau autour de ces lésions devient hyperémique, rugueuse et œdémateuse.

    Les éléments de l'éruption peuvent fusionner les uns avec les autres, formant de vastes zones de dommages. Ces symptômes sont accompagnés d'une détérioration du bien-être général: faiblesse, maux de tête, fièvre, troubles gastro-intestinaux, troubles du sommeil et troubles névrotiques dus à des démangeaisons constantes.

    L'urticaire chronique récurrente se développe sur le fond d'une sensibilisation à long terme du corps, elle est caractérisée par un parcours en forme de vague. Les longues périodes de rémission, quand la maladie s'atténue et les symptômes disparaissent, sont remplacées par des exacerbations avec le retour des réactions cutanées.

    L'urticaire est caractérisée par la réversibilité des symptômes, après le soulagement des manifestations aiguës, les téguments reprennent leur aspect d'origine, aucune trace, cicatrice ou cicatrice ne reste sur eux.

    Types d'urticaire

    Dans les cas où il est impossible de déterminer la véritable cause de la maladie, un diagnostic d'urticaire chronique idiopathique est posé. Cette forme de la maladie est considérée comme la plus courante. Selon le degré de distribution, il existe plusieurs types principaux d'urticaire chronique:

    • Idiopathique chronique (diagnostiqué dans 75 à 80% des cas)
    • Urticaire chronique causée par des causes physiques (15 à 20% des cas)
    • Urticaire chronique causée par le contact avec des allergènes (5% des cas)

    L'urticaire idiopathique est caractérisée par un écoulement persistant. Les symptômes cliniques peuvent persister longtemps, plus de 6 mois. Les cloques qui démangent sont clairement délimitées, elles s’élevent au-dessus de la surface de la peau, elles ont des tailles différentes et peuvent changer de localisation. Les éruptions cutanées cramoisies s'accompagnent d'un gonflement de la peau, de malaises, de maux de tête, de fièvre, de troubles névrotiques. Ces symptômes persistants provoquent un inconfort permanent, réduisent considérablement la qualité de la vie et peuvent entraîner une invalidité.

    À l'urticaire physique comprennent:

    • La chaleur
    • Froid
    • Ensoleillé
    • Aqua
    • Vibrant
    • Cholinergique
    • Dermographique
    • Urticaire due à un stress physique ou à une pression mécanique

    L'urticaire au froid survient lorsque la peau entre en contact avec de l'air froid, de l'eau ou des objets froids. Thermique - au contraire, se manifeste par une exposition à l'eau chaude ou à l'air. La forme aquatique de l'urticaire apparaît sous l'action de l'eau, quelle que soit sa température. Les symptômes de l'urticaire solaire apparaissent sur la peau lors d'une exposition aux rayons ultraviolets.

    La forme cholinergique de la maladie se développe à la suite d'une augmentation de la température corporelle et l'urticaire due à la pression mécanique résulte du port de vêtements serrés. La forme vibratoire de l'urticaire fait référence aux maladies professionnelles et est causée par le contact avec des objets vibrants (machine, machine à coudre, marteau-piqueur). L’urticaire dermographique peut se manifester par une éruption cutanée résultant de l’exposition de la peau à un agent irritant mécanique (sangle du sac, coutures des vêtements grossiers, coup avec un objet contondant).

    Une forme allergique d'urticaire chronique se développe à la suite d'un contact avec un allergène spécifique et peut être compliquée par des lésions du système digestif. Les allergènes sont des produits alimentaires, des médicaments, des cosmétiques, des produits chimiques ménagers. La réaction peut apparaître sur les piqûres d’insectes, le pollen des plantes, les squames animales.

    Une autre forme d'urticaire est une infection, qui survient dans le contexte d'une infection bactérienne, fongique, virale ou parasitaire.

    La forme mixte de la maladie est causée par des facteurs psychogènes (résultant d'un stress nerveux) ou devient le résultat de diverses maladies (endocriniennes, systémiques, oncologiques).

    Diagnostics

    Le diagnostic de l'urticaire chronique présente certaines difficultés car, pendant la période de rémission, les symptômes cliniques caractéristiques sont insuffisants. Par conséquent, il est préférable de diagnostiquer la maladie lors d'une exacerbation.

    1. Lors de la première étape, le médecin doit aborder avec soin la collecte de l'anamnèse, clarifier la fréquence d'apparition des exacerbations et les facteurs qui les ont précédés. Cela aidera à identifier l'agent provoquant. Si la cause des exacerbations périodiques ne peut pas être identifiée, des tests cutanés sont effectués pour identifier les allergènes (poussière, laine, pollen de plante). Des tests provocateurs sont effectués pour détecter les facteurs physiques et les influences externes (chaleur, froid, lumière). Si nécessaire, une biopsie cutanée est effectuée et, en fonction du matériel obtenu, la présence d'anticorps spécifiques, des immunoglobulines, est détectée.
    2. À la deuxième étape des études de diagnostic, des enquêtes sont menées pour identifier les processus infectieux chroniques dans le corps.
    3. Au troisième stade, des échantillons d'aliments sont préparés, ce qui permet d'exclure les allergènes provoqués par l'alimentation.

    Pour ce faire, utilisez deux types de régimes spéciaux.

    • Un régime d'élimination implique l'élimination progressive du régime des aliments censés causer une aggravation. Il est proposé de tenir un journal alimentaire et de consigner la réaction de l'organisme à la suppression d'un produit.
    • Un régime provocateur, au contraire, repose sur l'introduction de certains produits dans le régime, avec évaluation ultérieure du résultat. Dans plus de 50% des cas, il est impossible d'identifier le facteur de provocation. Dans de tels cas, l'urticaire chronique est reconnue comme idiopathique et développe individuellement un complexe de traitement médicamenteux.

    Traitement de l'urticaire chronique

    Si vous suspectez une urticaire chronique, vous devriez consulter un allergologue immunologue, un dermatologue. Ce sont ces experts qui savent comment traiter l'urticaire chronique. Au cours du traitement, le patient peut également être référé à l'ENT et au neurologue.

    Les antihistaminiques sont prescrits comme premiers soins (Loratadin, Claritin, Zyrtec). Les nouveaux moyens de la dernière génération n’ont pas d’effets secondaires indésirables et n’ont pas d’effet négatif sur le système cardiovasculaire. Dans les cas d’urticaire grave, accompagnés de démangeaisons importantes, la nomination d’immunomodulateurs (prednisone, cyclosporine) est indiquée.

    Médicaments appliqués à l’extérieur: lotion avec une solution de calendula, acide salicylique, solution de menthol. Si l'urticaire est causée par des allergènes alimentaires ou médicamenteux, votre médecin peut vous prescrire des laxatifs ou des lavement lavant. L'utilisation d'entérosorbants est un effet positif. Ces fonds aident à nettoyer les intestins des toxines.

    En plus des médicaments, des procédures physiothérapeutiques telles que la thérapie par ultrasons, le rayonnement UV et la thérapie PUVA ont un effet positif. L’adaptation de la nutrition et l’adhésion à un régime hypoallergénique jouent un rôle important.

    Régime alimentaire

    Quels aliments peuvent être utilisés pour l'urticaire chronique?

    • Boissons au lait aigre (kéfir, ryazhenka, yaourt)
    • Fromage cottage faible en gras
    • Pain aux céréales, biscuits secs (biscuits)
    • Kashi (riz, flocons d'avoine, sarrasin)
    • Légumes cuits à l'étouffée, cuits au four (sauf betteraves, citrouilles, tomates)
    • Verts, salades feuillues
    • Viande diététique (lapin, veau, poulet)
    • Huile végétale

    En utilisant ces produits au menu quotidien, vous pouvez rapidement améliorer votre bien-être et réduire le risque de récurrence de la maladie. Une fois que les symptômes aigus ont disparu, il est permis d’ajouter progressivement d’autres aliments à l’alimentation.

    Quels aliments devraient être évités? Tout d'abord c'est:

    Ils ont un degré élevé d'activité allergique. Lors d'exacerbations, il est recommandé de limiter l'utilisation de produits à base de farine, de sucreries. Les bouillons riches, les viandes grasses et le poisson, les aliments en conserve, les produits contenant des additifs alimentaires et des conservateurs sont exclus.

    Le menu ne doit pas être composé de produits épicés, salés, marinés, fumés, de boissons gazeuses sucrées. Il est recommandé de boire plus de liquide, de faire cuire les aliments pour un couple, de manger des fractions, en petites portions.

    Traitement de l'urticaire chronique idiopathique avec des remèdes populaires

    La médecine traditionnelle recommande le traitement de l'urticaire chronique avec décoctions et infusions de plantes médicinales. Les tisanes sont prises par voie orale, faire des lotions et des compresses avec eux, ajouter à l'eau pour se baigner.

    Les bains thérapeutiques apaisent bien la peau, soulagent l'inflammation et éliminent les démangeaisons. Le plus souvent, la camomille, la chélidoine, l'écorce de chêne, le millepertuis et la sauge sont utilisés à ces fins, la décoction étant additionnée à un volume pouvant atteindre 5 litres aux eaux de baignade.

    Infusion d'ortie. Prendre à l'intérieur. Pour sa préparation, une cuillère à soupe d'ortie sèche est versée avec un verre d'eau bouillante, infusée pendant 30 minutes et filtrée. Boire sous forme de chaleur 1/2 verre trois fois par jour.

    Décoction elecampane. Une cuillère à thé de matières premières végétales est brassée avec un verre d'eau bouillante, bouillie à feu doux pendant 10 minutes, refroidie et filtrée. Buvez un tiers de verre deux fois par jour avant les repas.

    Infusion de millefeuille. Pour préparer la perfusion, de l'herbe sèche est versée avec de l'alcool (70%) dans un rapport de 1:10 et infusée dans un endroit sombre pendant la semaine. Ensuite, la perfusion est filtrée et prend 30 à 40 gouttes par nuit.

    Bouillon hanches et Hypericum peuvent être utilisés comme des lotions. La procédure aidera à soulager les démangeaisons, adoucir et apaiser la peau. Pour préparer le bouillon, prenez une quantité égale de composants végétaux (5 c. À soupe), versez avec un litre d’eau tiède et faites bouillir à feu doux pendant 5 à 10 minutes. Le bouillon est refroidi, filtré et fait des lotions avec elle.

    Compresse avec du jus de céleri. Les branches de céleri fraîches sont écrasées, extraites du jus, humidifiées avec un chiffon stérile ou de la gaze et appliquées sur la peau touchée. Une telle compresse apaise, réduit les rougeurs et les démangeaisons.

    Comme les lotions recommandent d'utiliser une infusion de menthe. Deux cuillères à soupe de menthe fraîche versez un verre d'eau bouillante, insistez pendant une heure, filtrez. La perfusion refroidie est imprégnée de gaze et appliquée sur la peau enflammée.

    Les remèdes populaires ont un effet prononcé et complètent efficacement le traitement principal. Mais avant de les appliquer, vous devriez consulter votre médecin, car une réaction allergique est possible sur certains ingrédients à base de plantes.

    Urticaire chronique et armée

    Beaucoup de jeunes souffrant de manifestations d'urticaire chronique s'intéressent à la question: sont-ils enrôlés dans l'armée avec une telle maladie? L'urticaire est une maladie de peau et les problèmes de peau sont réglés par 62 articles "Tableaux des maladies".

    Selon cet article, la présence d'une telle maladie est la raison de la libération de la conscription. Un conscrit est considéré comme un ajustement limité (catégorie B), crédité à la réserve, il reçoit une carte d'identité militaire.

    Les avis

    Revue №1

    Je souffre d'urticaire chronique depuis plusieurs années. La cause exacte de l'éruption cutanée n'a pas pu être déterminée. Pendant les exacerbations, je bois des antihistaminiques, je suis guéri par des remèdes populaires.

    L'éruption dure plusieurs semaines, il est impossible de dormir de démangeaisons constantes. Traiter la peau avec une solution de menthol ou d’acide salicylique, cela aide à réduire l’inconfort. Le médecin conseille de suivre un cours d'acupuncture, dit que cela peut aider.

    Examen numéro 2

    J'ai une urticaire chronique de nature allergique. Provokator agit comme poussière et pollen. Pendant les exacerbations, je bois des antihistaminiques. Suppression de toutes les fleurs d'intérieur de la maison, faisant constamment le nettoyage humide.

    J'adhère à un régime hypoallergénique. Maintenant les périodes de rémission deviennent longues, mais le facteur provoquant peut être trouvé partout (lors d'une fête, au travail). Par conséquent, des aggravations se produisent. Vous devez constamment porter des médicaments et surveiller votre santé de près.

    http://netderm.ru/khronicheskaya-krapivnica/
    Plus D'Articles Sur Les Allergènes