Comment testez-vous les allergies aux antibiotiques?

Dans le monde moderne, il est fréquent que des allergies aux médicaments antibactériens soient provoquées par l'hérédité, les conditions environnementales, les autres allergènes qui entourent une personne et la stérilité excessive à la maison. Les antibiotiques sont prescrits pour lutter contre les infections bactériennes qui apparaissent séparément ou peuvent être la continuation d'une maladie virale. Pour éliminer l'apparition d'une réaction allergique et ne pas aggraver l'état du patient, un test intradermique d'antibiotiques est effectué.

Allergie aux antibiotiques

L'allergie est une réponse du système immunitaire humain à une exposition répétée à des antibiotiques sous la forme d'une réaction négative qui aurait pu se manifester plus tôt. L'immunité d'une personne en bonne santé ne réagit pas aux médicaments, mais le système peut échouer et les médicaments deviennent un problème pour le corps.

Le risque augmente avec l'utilisation répétée de médicaments antibactériens et l'augmentation de la posologie. L'impact ne se produit pas chez chaque personne, mais devient un problème pour les médecins dans le traitement d'un patient. Pour la prophylaxie, un test de sensibilité aux antibiotiques est utilisé, qui est effectué dans un établissement médical.

Les allergies peuvent survenir:

  • soudainement - les signes apparaissent moins d'une heure;
  • dans les 72 heures;
  • Réaction tardive si les allergies sont apparues après 72 heures.

Sous certains facteurs, le risque de développer une réponse aux médicaments antibactériens peut augmenter:

  • réactions allergiques à d'autres substances;
  • prendre un médicament antibactérien pendant plus de 7 jours;
  • traitement répété avec un médicament;
  • facteur héréditaire;
  • combinaison avec d'autres médicaments.

Symptômes d'intolérance aux médicaments antibactériens

Les symptômes de l'allergie aux antibiotiques peuvent se manifester de différentes manières:

  • des éruptions cutanées peuvent survenir dans tout le corps ou toucher certaines zones. Rash couleur rouge-rose;
  • l'urticaire - une réaction allergique dans laquelle les taches rouges et les cloques peuvent croître et fusionner, formant de gros renflements;
  • Le gonflement de Quincke est une manifestation dangereuse des allergies. Ses mains, sa gorge, ses lèvres et ses yeux gonflent;
  • La réaction à la lumière du soleil, dans laquelle des éruptions cutanées apparaissent sur les zones de la peau exposées au soleil;
  • Le syndrome de Stevens-Johnson se manifeste par de la fièvre et des éruptions cutanées sur la peau et les muqueuses;
  • Le syndrome de Lyell est une manifestation rare des allergies. Des bulles apparaissent sur la peau, qui éclate ensuite.
  • la fièvre de la drogue provoque l'apparition de la température, qui disparaît après l'abolition des médicaments antibactériens;
  • Le choc anaphylactique nécessite des soins médicaux immédiats. Une insuffisance cardiaque, une réduction de la pression artérielle et une asphyxie se produisent.

Diagnostic de sensibilité

Avant de prescrire un médicament antibactérien, le médecin interroge le patient. En l'absence de cas de réactions négatives aux médicaments, le diagnostic peut ne pas être posé. Si le patient a déjà eu de tels cas, l'antibiotique est prescrit après le test pour assurer la sécurité du médicament prescrit:

  • numération globulaire complète;
  • test antibiotique;
  • test sanguin pour l'immunoglobuline E.

Des études sont menées différentes: sublinguale, cutanée, par inhalation.

Test d'allergie

Avant de mener une antibiothérapie, ils déterminent la présence de réactions allergiques. Si la réaction à un médicament a déjà été faite, alors il n'est pas utilisé dans le traitement et l'étude n'est pas menée. Un échantillon d'antibiotiques est réalisé après la détermination du groupe de risque auquel le patient appartient:

  • les personnes qui ont déjà eu une réaction à la prise d'antibiotiques;
  • personnes allergiques à une substance pouvant donner un résultat positif au test;
  • les personnes qui ont pris ce médicament plus d'une fois;
  • les personnes qui ne sont pas sujettes aux allergies et qui n’ont pas été en contact avec l’antibiotique.

L'algorithme pour tester les antibiotiques est le suivant:

  1. Tout d'abord, un test de grattage est effectué. Si, dans les 30 minutes qui suivent, il ne donne pas un résultat positif, un test cutané est prescrit.
  2. Si la réaction à l'antibiotique était positive, les recherches sont terminées.
  3. En cas de test cutané négatif, il est possible d'affirmer qu'il n'y a pas de réaction allergique, ce qui signifie que le traitement est effectué avec un médicament sélectionné.

Test d'éraflure

Auparavant, la surface de la peau était traitée à l’alcool, des gouttes antibiotiques étaient appliquées sur l’avant-bras, de petites égratignures, ne dépassant pas 10 mm, étaient faites avec des aiguilles d’injection dans la zone des gouttes. Des gouttes de solution saline sont appliquées d'autre part. Pendant la procédure, il est nécessaire d'éviter l'apparition de sang. Dans les 30 minutes, surveillez l’apparition de la réaction au médicament:

  • Réaction négative - dans les 30 minutes qui ont suivi, il n’ya pas eu de rougeur de la main avec l’antibiotique ni de la solution saline.
  • Réaction faiblement positive - une petite cloque est apparue au site d'injection pour les antibiotiques, visible lorsque la peau est resserrée.
  • Réaction positive - rougeur et blister, d’une taille maximale de 10 mm.
  • Une blister de plus de 10 mm de diamètre avec rougeur est une réaction nettement positive.

Test intradermique

Une solution du médicament est injectée dans la région de l'avant-bras avec une seringue à insuline. Pour la solution utilisée une solution saline stérile. La réaction est surveillée pendant 30 minutes:

  • Le contrôle est considéré comme négatif si, pendant la période spécifiée, le lieu d’introduction n’a pas changé de couleur ni de taille.
  • Le test est considéré comme faiblement positif si la taille du blister a été multipliée par 2.
  • Si le test est positif, la taille du blister augmente à 25 mm.
  • Une réaction fortement positive augmentera le blister de plus de 25 mm.

Pour répondre à la question de savoir comment préparer un échantillon d'antibiotique, il est nécessaire de comprendre qu'un test cutané est effectué uniquement avec un test de scarification négatif. Pendant la procédure, il est nécessaire de disposer de tous les moyens de premiers secours en cas de choc anaphylactique.

Si le test d'antibiotiques a montré une réaction positive, il est nécessaire d'inscrire cela dans la fiche du patient. En outre, le patient doit se rappeler quels médicaments lui sont interdits. Cette information peut être utile en cas d'urgence.

Si vous avez des doutes et des soupçons quant à votre sensibilité accrue aux médicaments antibactériens, il est impératif de rechercher des antibiotiques. Comment le faire selon les règles, connaît un personnel hospitalier expérimenté. L'échantillon ne doit pas être effectué à la maison.

Comme dans le cas de toute allergie à un médicament, le diagnostic d’une allergie aux antibiotiques repose sur l’étude du tableau clinique, des antécédents, des tests cutanés et des tests de provocation.

L'utilisation de tests cutanés pour diagnostiquer une allergie aux antibiotiques repose sur le fait que la sensibilisation ne se développe pas à la molécule d'antibiotique elle-même, mais aux complexes immuns des produits du métabolisme du médicament avec les protéines plasmatiques. Par conséquent, l'utilisation d'un antibiotique natif en tant qu'antigène n'est pas informative, c'est pourquoi des allergènes à base de métabolites d'antibiotique sont utilisés.

Aujourd'hui, les métabolites de la pénicilline sont bien étudiés et des tests cutanés de diagnostic sont effectués sur leur base. Pour les autres antibiotiques, les allergènes ne sont pratiquement pas développés pour les tests cutanés, et les diagnostics ne sont pas effectués de cette manière.

La pénicilline dans le corps est métabolisée à 95% en pénicilloyle, appelé principal déterminant. Le Penicilloyle lié à la polylysine est un allergène disponible pour les tests cutanés. Le principal déterminant est responsable du développement de réactions accélérées et tardives, par exemple l'urticaire.

L'hydrolysat alcalin de pénicilline est utilisé comme mélange de déterminants mineurs constituant 5% des métabolites de la pénicilline. Ils jouent un rôle particulier dans le développement de réactions anaphylactiques dangereuses.

Indications pour effectuer des tests cutanés avec la pénicilline:

  • si nécessaire, l'utilisation de la pénicilline chez les patients pouvant présenter une allergie aux antibiotiques;
  • en l'absence d'alternative à la pénicilline (dans le cas où le remplacement de la pénicilline par d'autres antibiotiques réduit l'activité bactéricide, l'hospitalisation du patient est nécessaire, des difficultés surviennent lors de l'administration du médicament, la toxicité du médicament augmente, le coût du traitement augmente, etc.).

Contre-indications pour les tests cutanés:

  • historique des indications de syndromes de Stevens-Johnson ou de Lyell.

Fonctions à prendre en compte lors du paramétrage des tests cutanés:

  • les tests cutanés d'antibiotiques ne sont pas prescrits en cas de fièvre d'origine médicamenteuse, de syndrome ressemblant au sérum, de cytopénies médicamenteuses, d'éruptions maculo-papuleuses et d'autres états indépendants de l'immunoglobuline E;
  • les tests cutanés d'antibiotiques ne sont pas placés pour information "pour l'avenir";
  • les tests cutanés doivent être répétés avant chaque utilisation de pénicilline;
  • les informations obtenues lors des tests cutanés doivent être utilisées dans les 72 heures;
  • les allergènes utilisés dans les tests cutanés peuvent provoquer une sensibilisation (probabilité 4 sur 4000);
  • Les tests cutanés peuvent à eux seuls causer des allergies.

Tableau Tests cutanés avec les β-lactames (J.A.Anderson, 1992, avec ajouts):

Allergène pour le test

Le principal déterminant de la pénicilline (pénicilloyl polylysine)

L'élevage n'est pas effectué

L'élevage n'est pas effectué

Un mélange de déterminants mineurs de la pénicilline

Sel de benzylpenzilline K (solutions fraîchement préparées et hebdomadaires)

Autres pénicillines, céphalosporines

Test en série: 0,05; 0,1; 0,5; 1,0; mg / ml

Test en série: 0,05; 0,1; 0,5; 1,0; mg / ml

Contrôle positif - Histamine

Contrôle négatif - solution de NaCl à 0,9%

Tests cutanés effectués dans cette séquence.

Un test de scarification ou de prik est appliqué, le résultat est déterminé après 15 minutes: s'il est négatif (cloque inférieure à 3 mm), un test intradermique est effectué.

Pour un test intradermique, 0,02 ml de l’allergène est administré. Le résultat est déterminé après 20 minutes.

Chez les patients présentant des réactions sévères à la pénicilline dans l’histoire au cours de l’année écoulée, des dilutions de 100 fois des réactifs sont utilisées.

Tests cutanés pour les allergies - type de diagnostic visant à identifier les allergènes qui provoquent des réactions protectrices sous forme d'allergies provenant du corps.

Ceci est nécessaire pour assigner le traitement correct, ainsi que pour informer le patient des produits, médicaments, produits chimiques et même des animaux qu'il doit éviter, afin de ne pas montrer des allergies.

Indications et contre-indications - quand prendre?

Des tests cutanés visant à identifier les allergènes se sont avérés efficaces dans les cas suivants:

  • l'apparition de symptômes de dermatite allergique, conjonctivite, rhinite;
  • tendance aux réactions allergiques en général (le sujet éternue souvent sans raison, son visage et sa peau deviennent rouges, et des éruptions cutanées inexpliquées apparaissent sur la peau);
  • la manifestation de signes d'allergies lors de la prise de certains médicaments et de l'utilisation de la vaisselle et des produits;
  • tests de routine pour les antibiotiques et l'anesthésie avant la chirurgie ou le traitement;
  • allergie saisonnière (rhume des foins ou rhume des foins);
  • origine incertaine de l'asthme bronchique sévère.

Mais une telle procédure a des contre-indications:

  • le sujet a moins de trois ans et plus de 60 ans;
  • la période d'exacerbation des allergies et encore trois semaines après la transition des allergies en rémission;
  • réactions aiguës aux échantillons utilisés dans des échantillons d'allergènes;
  • traitement aux antihistaminiques et aux sédatifs et une semaine après la fin du traitement;
  • le diabète;
  • Aides;
  • maladies oncologiques;
  • toute maladie infectieuse et inflammatoire sous forme aiguë;
  • la période de grossesse et d'allaitement;
  • période menstruelle;
  • antécédents de choc anaphylactique;
  • traitement avec des médicaments hormonaux (les échantillons peuvent être prélevés au plus tôt deux semaines après la fin du traitement).

Des tests de provocation ne sont pas effectués pour les maladies catarrhales de toutes origines: dans ce cas, le résultat peut être faux, car les mécanismes de défense de l’organisme visent à le restaurer, et certains des processus peuvent être similaires à ceux observés lors d’allergies.

Les tests cutanés ne peuvent pas toujours garantir des résultats précis. Par conséquent, afin de déterminer les allergènes spécifiques aussi précisément que possible, un test sanguin supplémentaire doit être effectué.

Types d'échantillons

Les tests cutanés pour les allergènes sont de trois types:

  1. Test de rayure.
  2. Les applications.
  3. Test de Prik (du prick anglais - "puncture, injection").

Dans tous les cas, une petite quantité d'allergènes est utilisée, sauf en cas de réactions allergiques locales, aucune conséquence grave ne se développe.

Mais aucune de ces méthodes ne garantit que l’allergie survient à un allergène spécifique; par conséquent, un test sanguin supplémentaire est nécessaire pour confirmer les résultats.

Combien coûtent-ils?

Le coût des tests cutanés varie dans une très large gamme en fonction des types d'allergènes et de leur quantité, de la méthode de test et de l'institution médicale où la procédure est effectuée.

Par exemple, un test d'allergène dans une clinique publique peut coûter environ 100 roubles, la même procédure dans un centre médical privé peut coûter 8 à 10 fois plus et un examen complet avec plusieurs dizaines d'allergènes peut atteindre 20 000 à 30 000 roubles.

Vous pouvez réaliser de tels échantillons dans des cliniques publiques ou privées, des cliniques de la peau, des laboratoires et des centres immunologiques.

Comment se préparer?

Une formation spéciale pour de telles procédures n'est pas nécessaire.

Deux semaines avant les tests, il est nécessaire de compléter le traitement avec des antibiotiques, des antihistaminiques, des médicaments hormonaux et sédatifs.

Une semaine avant les échantillons doivent être exclus du régime alimentaire des aliments pouvant être des allergènes potentiels (produits laitiers, fruits et légumes, épices). En fait, cette semaine, vous ne devriez manger que des aliments neutres, mais la viande ne devrait pas être exclue.

3-4 jours avant la procédure, vous ne pouvez pas boire d'alcool, et pour une journée devrait s'abstenir de fumer.

Comment sont-ils fabriqués?

Chaque type de test d'allergie a sa propre technique. Le test d'effort est effectué dans l'ordre suivant:

  • La peau dans les zones où l'échantillon sera effectué est traitée à l'alcool pour la désinfection. Chez les enfants, les égratignures sont généralement appliquées sur le dos, sous le cou, chez les adultes, il s’agit de la zone de l’avant-bras.
  • Appliquez quelques égratignures à une distance d’au moins 4 centimètres les unes des autres.
  • A chaque lancette, une solution contenant des allergènes est insérée dans chaque incision.

Si l'état de la peau ne change pas dans les 15 minutes, le résultat pour l'allergène est considéré comme négatif. Si pendant ce temps la peau gonfle, rougit et des démangeaisons commencent à se faire sentir - une réaction à l'allergène est enregistrée.

Le test de Prik est effectué de la même manière, à l'exception du fait que les incisions ne sont pas effectuées et que les solutions d'allergènes sont injectées par injection.

Pendant les applications, la peau n'est pas du tout endommagée: les irritations externes et les changements d'état de la peau pouvant survenir au contact du patch traité avec l'allergène sont corrigés. Pour chacune de ces allergies, vous ne pouvez pas utiliser plus de 20 allergènes différents à la fois.

Tests d'allergie aux antibiotiques et aux anesthésiques - un algorithme d'action

Cette procédure est nécessaire pour identifier une éventuelle intolérance à certains antibiotiques (par exemple, la pénicilline).

Si de tels agents sont prescrits sous forme de comprimés, le moyen le plus simple de déterminer les allergies consiste à placer un quart de ce comprimé sous la langue. En outre, l’allergologue après 20, 60, 120, 240 et 360 minutes évalue l’état de la membrane muqueuse. Les allergies sous la langue se gonflent sous forme de nodules dont le diamètre est supérieur à 1 centimètre.

Alternativement, des tests cutanés pour la tolérance aux antibiotiques:

  1. Une solution saline est mélangée à un antibiotique et injectée dans un volume de 1 millilitre dans l'avant-bras. L'état de la peau est évalué aux mêmes intervalles que le test sublingual. En cas d’allergie au médicament, la zone d’injection va gonfler et rougir.
  2. La même solution est frottée dans une égratignure appliquée à l'avant-bras. Des réactions allergiques sous forme de démangeaisons et de rougeurs apparaîtront dans une demi-heure.
  3. Dans la solution imbibée d'un pansement spécial, qui est collé à l'avant-bras. Le résultat est visible après 20-30 minutes.

Les tests d'allergie aux anesthésiques (lidocaïne, novocaïne) sont effectués de la même manière, mais il existe des méthodes supplémentaires. L'un d'eux est un test sanguin qui donnera le résultat le plus précis et objectif.

Mais parfois, pour diverses raisons, ce test peut donner de faux résultats ou montrer l'absence d'allergies, même si c'est le cas. Dans de tels cas, vous pouvez effectuer un test de provocation, qui consiste à administrer de manière séquentielle des injections d'antibiotiques à certains intervalles de temps.

Échantillon Tsuverkalova

Les allergoprobes selon Tsuverkalov ne sont pas utilisés pour identifier les allergies, mais pour confirmer le diagnostic de "dysenterie", mais une substance est injectée dans le corps et provoque des réactions allergiques lors de l'introduction du hydrolysat de bactéries dysentériques ("dysentérine Tsuverkalov").

Une telle substance à raison de 1 millilitre est injectée dans l'avant-bras. L'inspection du site d'injection est effectuée après exactement 24 heures. Si une boursouflure de 1 centimètre ou plus se forme au site d'injection, cela est considéré comme un résultat positif et la dysenterie est confirmée.

Effectuer des tests d'allergie cutanée est une procédure obligatoire qui permet d'identifier l'allergène ou son groupe et de prescrire le traitement approprié.

Dans certains cas, une telle thérapie peut consister à prendre des antihistaminiques à usage général, mais dans les cas graves ou en cas d'allergie à une substance particulière, il est important non seulement de prendre des médicaments, mais aussi de limiter le contact avec l'allergène, sinon le traitement sera inutile. Pour ce faire, il est nécessaire de déterminer l'agent responsable des réactions allergiques.

Vidéos connexes

Elena Malysheva parlera de trois types de tests cutanés dans son programme:

http://lechenie-medic.ru/kak-delayut-probu-na-allergiyu-na-antibiotik.html

Immunité.info

Comme dans le cas de toute allergie à un médicament, le diagnostic d’une allergie aux antibiotiques repose sur l’étude du tableau clinique, des antécédents, des tests cutanés et des tests de provocation.

L'utilisation de tests cutanés pour diagnostiquer une allergie aux antibiotiques repose sur le fait que la sensibilisation ne se développe pas à la molécule d'antibiotique elle-même, mais aux complexes immuns des produits du métabolisme du médicament avec les protéines plasmatiques. Par conséquent, l'utilisation d'un antibiotique natif en tant qu'antigène n'est pas informative, c'est pourquoi des allergènes à base de métabolites d'antibiotique sont utilisés.

Aujourd'hui, les métabolites de la pénicilline sont bien étudiés et des tests cutanés de diagnostic sont effectués sur leur base. Pour les autres antibiotiques, les allergènes ne sont pratiquement pas développés pour les tests cutanés, et les diagnostics ne sont pas effectués de cette manière.

La pénicilline dans le corps est métabolisée à 95% en pénicilloyle, appelé principal déterminant. Le Penicilloyle lié à la polylysine est un allergène disponible pour les tests cutanés. Le principal déterminant est responsable du développement de réactions accélérées et tardives, par exemple l'urticaire.

L'hydrolysat alcalin de pénicilline est utilisé comme mélange de déterminants mineurs constituant 5% des métabolites de la pénicilline. Ils jouent un rôle particulier dans le développement de réactions anaphylactiques dangereuses.

Indications pour effectuer des tests cutanés avec la pénicilline:

  • si nécessaire, l'utilisation de la pénicilline chez les patients pouvant présenter une allergie aux antibiotiques;
  • en l'absence d'alternative à la pénicilline (dans le cas où le remplacement de la pénicilline par d'autres antibiotiques réduit l'activité bactéricide, l'hospitalisation du patient est nécessaire, des difficultés surviennent lors de l'administration du médicament, la toxicité du médicament augmente, le coût du traitement augmente, etc.).

Contre-indications pour les tests cutanés:

Fonctions à prendre en compte lors du paramétrage des tests cutanés:

  • les tests cutanés d'antibiotiques ne sont pas prescrits en cas de fièvre d'origine médicamenteuse, de syndrome ressemblant au sérum, de cytopénies médicamenteuses, d'éruptions maculo-papuleuses et d'autres états indépendants de l'immunoglobuline E;
  • les tests cutanés d'antibiotiques ne sont pas placés pour information "pour l'avenir";
  • les tests cutanés doivent être répétés avant chaque utilisation de pénicilline;
  • les informations obtenues lors des tests cutanés doivent être utilisées dans les 72 heures;
  • les allergènes utilisés dans les tests cutanés peuvent provoquer une sensibilisation (probabilité 4 sur 4000);
  • Les tests cutanés peuvent à eux seuls causer des allergies.
http://immunitet.info/allergiya/kozhnye-proby-dlya-diagnostiki-allergii-na-antibiotiki.html

TECHNIQUE D'INSTALLATION D'UN TEST DE SENSIBILITE DE SENSIBILITE ANTI-ANTIBIOTIQUE

1. Diluer l’antibiotique avec une solution de chlorure de sodium à 0,9% à raison de 1 ml de solvant par

100 000 UI d'antibiotique.

2. Tapez dans une seringue 0,1 ml de solution antibiotique.

3. Ajoutez 0,9 ml de solution de chlorure de sodium à 0,9% à la seringue.

4. Laissez 0,1 ml de solution antibiotique dans la seringue.

5. Tapez dans les seringues, respectivement, avec 0,1 ml de solution de chlorure de sodium à 0,9% et une solution d'histamine à 0,01%.

6. Introduisez 0,1 ml de la solution antibiotique, 0,1 ml de solution de chlorure de sodium à 0,9% et 0,1 ml de solution d'histamine à 0,01% par voie intracutanée, à un intervalle de 4 à 5 cm (voir Injections intradermiques).

Exemple de lecture:

1) évaluer l'échantillon (en présence d'un médecin) après 20 minutes;

2) si au site d'injection une rougeur, un gonflement, des démangeaisons, alors la réaction est positive, l'antibiotique ne peut pas être entré;

3) si la réaction est négative, alors cet antibiotique peut être administré.

Directeur de l'établissement d'enseignement "Polotsky

"___" _________ T.I. Efremenko

CARACTÉRISTIQUES ET TECHNIQUE D'INTRODUCTION DU BICYLLIN

Certains médicaments pour injection, y compris les antibiotiques, sont produits sous forme de poudre cristalline dans des flacons. Avant utilisation, il est dissous dans une solution stérile de chlorure de sodium isotonique ou dans de l'eau pour injection.

Souviens toi! Le sel de pénicilline Novocainic (Bicilline) ne se dissout pas dans un solvant, mais forme une suspension blanche. Par conséquent, il est d'abord nécessaire de préparer le site d'injection, puis de diluer l'antibiotique. Ces injections sont effectuées avec une aiguille de 10 cm avec une lumière de 1,5 mm (1015). Lors de l’assemblage d’une seringue, la perméabilité de deux aiguilles est contrôlée en même temps. Dissolvez la bicilline dans 3 ou 5 ml d'une solution de chlorure de sodium à 0,9%, chauffée au bain-marie à 38 ° C.

Une fois le médicament pris, l'air est déplacé dans l'aiguille, l'aiguille d'injection change et une injection de bicilline est effectuée immédiatement, car la lumière de l'aiguille est bouchée par une suspension. Avant d'insérer bicillin, tirez le piston vers vous pour vous assurer que l'aiguille ne se trouve pas dans la lumière du vaisseau.

Indications: à des fins médicales.

Contre-indications: lésions cutanées et graisses sous-cutanées de toute nature au site d'injection prévu, atrophie du tissu musculaire, réactions allergiques au médicament injecté.

Lieu d'introduction: quadrant supérieur externe de la fesse.

Matériel: voir "Préparation du lieu de travail et des mains pour l'utilisation de seringues", "Assemblage d'une seringue stérile jetable", "Remplissage d'une seringue avec des médicaments à partir d'ampoules et de flacons"; modèle pour injection intramusculaire, flacon de bicilline, bain-marie, aiguilles stériles à usage unique (1015), flacon de solution de chlorure de sodium à 0,9%.

La séquence d'exécution.

1. Placez une seringue et des aiguilles stériles jetables, ainsi que des ciseaux, dans l’étagère supérieure de la table de manipulation. la solution, des boules de coton stériles dans un double emballage, exposent un bain-marie, un flacon de bitilline (vérifiez la date de péremption), un flacon de solution de chlorure de sodium à 0,9%.

2. Vérifiez l'heure, la date de stérilisation et l'état de l'indicateur externe sur l'emballage avec des boules de coton stériles.

3. Inviter le patient, l'inviter à se coucher sur le ventre ou sur le côté, expliquer la procédure, établir une relation de confiance. Préparer le patient psychologiquement, clarifier la sensibilité individuelle au médicament.

4. Assemblez la seringue en vérifiant si l'aiguille pour l'administration de bicilline est perméable (voir «Assemblage d'une seringue stérile jetable»).

5. Ouvrez (développez) l'emballage avec des boules de coton et évaluez le statut de l'indicateur interne.

6. Traitez et ouvrez le flacon de bicillin et le flacon avec une solution de chlorure de sodium à 0,9% (voir «Remplissage de la seringue avec le médicament extrait du flacon»).

7. Placer le flacon avec une solution de chlorure de sodium à 0,9% dans un bain-marie et chauffer à 38 ° C.

8. Libérer le site d'injection prévu, l'inspecter et l'examiner à la palpation.

10. Traiter les mains gantées avec un gant désinfectant.

11. Humidifiez trois cotons-tiges avec un antiseptique.

12. Prenez une boule de coton trempée dans un antiseptique à la main, traitez abondamment le site d'injection (du centre vers la périphérie), jetez-la dans un bac à déchets.

13. Prenez une autre boule de coton imbibée d'un antiseptique à la main, manipulez le site d'injection de façon étroite, et jetez-le dans un bac à déchets.

14. Attendez que le site d'injection se dessèche et que l'antiseptique agisse (40 secondes).

15. Composez une seringue contenant une solution à 0,9% de chlorure de sodium: avec l'introduction de bicillin-3, 3 ml de solution, bicillin-5 à 5 ml de solution (voir la section “Remplissage de la seringue avec des médicaments provenant de flacons”).

16. Une solution de chlorure de sodium est introduite dans le flacon avec de la bicilline. Le solvant est injecté le long de la paroi du flacon pour éviter la formation de mousse. Déconnectez la seringue de l'aiguille, mettez-la dans son emballage, mélangez le contenu du flacon en le faisant pivoter entre les paumes des mains, jusqu'à ce que l'antibiotique soit complètement dissout.

17. Prenez une seringue, fixez-la à l'aiguille et collectez la quantité requise d'antibiotique dans le flacon (voir «Remplissage de la seringue avec des médicaments contenus dans les flacons»).

18. Pour chasser l'air de la seringue, remplacez l'aiguille (retirez l'aiguille à la main, déposez-la dans le bac à déchets).

19.. Mettez une aiguille d'introduction de bicilline avec un capuchon protecteur, retirez le capuchon de l'aiguille et jetez-le dans le bac à déchets.

20. Prenez une seringue dans la main droite.

21. Vérifiez la perméabilité de l'aiguille.

22. En tenant la seringue dans votre main droite, fixez la canule avec votre petit doigt, couvrez le cylindre avec le reste.

23. Étirez la peau au site d’injection avec le premier et le deuxième doigts de la main gauche. D'un mouvement rapide, insérez l'aiguille à angle droit profondément dans le tissu, en laissant 0,5 à 1 cm d'aiguille non insérée.

24. Pour éviter les embolies, assurez-vous que l'aiguille ne se trouve pas dans la lumière du vaisseau en tirant légèrement le piston vers vous (ne modifiez pas la position de la main droite sur la seringue!).

25. Injectez rapidement le médicament en appuyant sur le piston avec le pouce de la main gauche.

26. Après avoir appliqué une boule de coton imbibée d'un antiseptique sur le site d'injection, retirez l'aiguille par un mouvement rapide. Après 40 secondes, déposez la boule dans le bac à déchets.

13. Renseignez-vous sur le bien-être du patient, indiquez-lui l'heure et le lieu de la prochaine injection.

14. Désinfectez les instruments et les déchets.

15. Traitez le tablier avec un chiffon imbibé d'un désinfectant.

16. Retirez le tablier.

17. Rincez les gants usagés dans le récipient de rinçage des gants, retirez-les et laissez-les tremper dans le récipient des gants utilisés.

18. Se laver et se sécher les mains.

Directeur de l'établissement d'enseignement "Polotsky

"___" _________ T.I. Efremenko

TECHNOLOGIE DE MISE EN OEUVRE DU JET INTRAVAL

INJECTION

Taille de l’aiguille pour injection intraveineuse: section - 0,8 mm, longueur - 40 mm (0840).

Le volume maximal de médicament administré simultanément est de 20 ml.

Contre-indications: lésions cutanées et graisses sous-cutanées de toute nature au site d'injection prévu, phlébite d'une veine percée, réactions allergiques au médicament injecté.

Lieu d'introduction: veines superficielles du coude, de l'avant-bras, du dos de la main, du pied.

Matériel: voir "Préparation du lieu de travail et des mains pour l'utilisation de seringues", "Assemblage d'une seringue stérile jetable", "Remplissage d'une seringue avec des médicaments à partir d'ampoules et de flacons"; un modèle pour injection intraveineuse, coussinet en caoutchouc, harnais veineux, lunettes de protection (écran), manches, tablier, masque.

http://megalektsii.ru/s1639t3.html

SOP: Effectuer des tests de sensibilité aux antibiotiques

Articles connexes

Effectuer un test de sensibilité aux antibiotiques est une procédure médicale effectuée par une infirmière.

Afin de standardiser la procédure, utilisez la SOP proposée - un algorithme détaillé étape par étape permettra au personnel d’éviter les erreurs, de manipuler rapidement et en stricte conformité avec la technologie.

La définition

Les antibiotiques sont des médicaments antibactériens très efficaces. Cependant, avec leur prolifération, le problème d'une réaction allergique est devenu d'actualité.

Cette complication peut annuler l'effet positif du traitement, avoir des conséquences négatives, même irréversibles.

Échantillons et collections spéciales de procédures standard pour les infirmières pouvant être téléchargées.

Pour prévenir les effets négatifs, des tests d'allergie de sensibilité aux antibiotiques sont nécessaires.

La méthode de recherche est déterminée par un spécialiste, en fonction des caractéristiques du corps, du statut allergique, de la présence de contre-indications.

Tout test est effectué sous la surveillance constante du personnel médical, dans le but de fournir les premiers soins en cas de réaction.

Des ressources

  • plateau stérile couvert;
  • seringue stérile 1, 2, 5, 10 ml avec aiguilles;
  • balles stériles (3 humidifiées avec de l'alcool, une sèche);
  • alcool 70%;
  • gants non stériles;
  • solution isotonique de chlorure de sodium;
  • antibiotique dans la bouteille;
  • savon antiseptique et antiseptique cutané pour le traitement des mains;
  • KBSU pour déchets médicaux classe "B".

Documentation: fiche médicale du patient hospitalisé.

Comment rédiger et publier une SOP

Si vous avez besoin de votre propre SOP unique, il est important de l’élaborer conformément aux règles.

La partie principale de la procédure

  1. Présentez-vous au patient.
  2. Identifiez le patient conformément aux règles internes des établissements de santé.
  3. Se familiariser avec les antécédents médicaux du patient - intolérance aux antibiotiques.
  4. Expliquez le but et le déroulement de la procédure.
  5. Donnez au patient une position confortable - asseyez-vous ou couchez-le.

Test cutané

  • Effectuer le traitement des mains conformément aux recommandations méthodologiques sur le traitement des mains des employés des organisations médicales de la République du Kazakhstan
  • Porter des gants, traiter avec de l'alcool;
  • diluer l'antibiotique avec une solution isotonique de chlorure de sodium à raison de 1 ml de solvant pour 100 000 U de l'antibiotique;
  • composer dans la seringue 0,1 ml de solution antibiotique;
  • prendre 0,9 ml de solvant dans une seringue (avec une division de 0,1 ml);
  • mettre une seringue dans un plateau sur une serviette stérile, 2 boules de coton trempées dans de l'alcool, recouvrir d'une serviette stérile;
  • essuyez le tiers central de la surface interne de l'avant-bras avec une boule de coton imbibée d'alcool;
  • appliquez 1 goutte de solution antibiotique sur la peau et marquez l'heure;
  • jeter la seringue usagée avec une aiguille (sans démonter), des globules et des gants dans les déchets médicaux BSCU de classe B;
  • Traiter les mains conformément aux recommandations méthodiques sur la manipulation des mains des employés des organisations médicales de la République du Kazakhstan;
  • Lire l'échantillon:
  • si après 30 minutes, il y aura une rougeur, un gonflement et (ou) des démangeaisons cutanées au site d'application de la solution, si la réaction est positive, l'antibiotique ne peut pas être administré;
  • s'il n'y a pas de changement, l'échantillon est négatif, puis au bout de 30 minutes, vous pouvez passer au test de grattage.

Aurez-vous le temps de télécharger tout ce dont vous avez besoin sur un accès démo dans 3 jours?

Test d'éraflure

  1. Effectuer le traitement des mains conformément aux recommandations méthodiques sur le traitement des mains des employés des organisations médicales de la République du Kazakhstan.
  2. Porter des gants, traiter avec de l'alcool.
  3. Diluer l’antibiotique avec une solution isotonique de chlorure de sodium à raison de 1 ml de solvant pour 100 000 U de l’antibiotique.
  4. Mettez dans une seringue 0,1 ml de solution antibiotique.
  5. Pour entrer dans la seringue (avec une division de 0,1 ml), 0,9 ml de solvant.
  6. Placez une seringue dans un plateau sur une serviette stérile, 2 boules de coton imbibées d’alcool, couvrez d’une serviette stérile.
  7. Traiter deux fois la peau dans le tiers central de l'avant-bras avec différents globules stériles humidifiés à l'alcool.
  8. Appliquez une goutte d'antibiotique dilué sur le tiers central de l'avant-bras.
  9. Faites une aiguille deux égratignures parallèles (pas sur le sang) avec une longueur de 10 mm.
  10. Marquez l'heure.
  11. Seringue usagée avec aiguille (sans démontage), balles, gants, à jeter dans un récipient pour la collecte des déchets médicaux de classe "B".
  12. Traiter les mains selon les recommandations méthodiques sur la manipulation des mains des employés des organisations médicales de la RK.
  13. Après 15-30 minutes après l'injection, il est impératif que le patient s'informe sur son état de santé et sur la réaction au médicament injecté (détection de complications et de réactions allergiques).
  14. Lire l'échantillon après 30 minutes.
  15. s'il y a des rougeurs, un gonflement et (ou) des démangeaisons cutanées au site d'application, la réaction est positive, l'antibiotique ne peut pas être administré.
  16. si l'échantillon est négatif, après 30 minutes, vous pouvez passer au test intracutané.

Collection prête pour l'infirmière

Téléchargez une collection de procédures opératoires standard pour les infirmières dans le journal "Home Nurse".

Les rédacteurs en chef ont découvert les exigences des inspecteurs des normes et recueilli des échantillons de procédures d'exploitation normalisées.

Le livre est constamment mis à jour avec de nouveaux échantillons de documents dans différents domaines des activités infirmières.

http://www.zdrav.ru/articles/4293659230-sop-19-m01-06-provedenie-proby-antibiotikam

Test pour antibiotique comment faire

Test de tolérance intradermique aux antibiotiques

Les instructions sont basées sur les documents réglementaires et les arrêtés du ministère de la Santé de la République du Bélarus.

(Références n ° 165, 66, Lettre n ° 07-9 / 84 sur la désinfection en 2 étapes), et

Instructions d'injection et de perfusion intraveineuse

dans les conditions d'hôpitaux et à domicile n ° 40-9903, approuvé par le ministère de la Santé de la République du Bélarus le 23 mars 1999.

Objectif: identifier l'hypersensibilité à AB.

Contre-indications: lésions de la peau et des tissus sous-cutanés de toute nature au site d'injection.

Des lieux
introduction: la surface interne du tiers moyen de l'avant-bras.

Matériel
fourniture de: - gants, tablier;

- Bix stérile avec des boules de coton;

  • seringues stériles avec aiguilles;
  • des pincettes stériles ou des pinces pour ouvrir le bec;
  • bouteilles avec AB et eau pour injection (solution saline);
  • lime à ongles ou des ciseaux;
  • deux bouteilles avec antiseptique (pour le traitement de la peau; pour le traitement des ampoules et des bouteilles);
  • plateau pour déchets; capacité des. des solutions;
  • chiffons propres.

Séquence
exécution:

Établissez une relation amicale avec le patient, informez-le de la procédure à venir, obtenez son consentement.

Enlevez tous les objets de vos mains, passez un antiseptique hygiénique des mains, portez des gants.

Désinfectez la table d'instruments.

Placez le matériel nécessaire sur la table à outils (sur l’étagère inférieure - conteneurs pour les déchets).

Lavez-vous les mains, séchez-vous, passez un antiseptique hygiénique aux mains.

Développez les pincettes pour travailler avec bix.

Ouvrez le bix (vérifiez la date de stérilisation, marquez la date d'ouverture, vérifiez la substance de contrôle), placez les boules de coton stériles.

Placez sur le plateau supérieur - une bouteille avec AB (vérifiez la date de péremption et le nom), des bouteilles avec de l’eau pour injection, une lime (ou des ciseaux), 2 bouteilles avec un antiseptique, les seringues 1.0 et 10.0.

Ouvrez les balles d'emballage.

Humectez 2 boules avec un antiseptique, commencez par traiter le capuchon en métal et le tiers supérieur des flacons.

Ouvrez le capuchon métallique des flacons.

Retraite la partie en caoutchouc des bouchons de bouteilles.

Ouvrez l'emballage de la seringue 10.0, connectez la seringue à l'aiguille.

Diluer l’antibiotique à une concentration de 1: 100 U en utilisant 4 bouteilles d’eau pour injection.

Ouvrez l'emballage de la seringue 1.0.

Mettez 0,2 ml d’AB, connectez la seringue à l’aiguille pour injection IV, expulsez l’air et l’AB en excès, en laissant 0,1 ml dans la seringue.

Demander au patient de s’allonger ou de s’asseoir.

Traitez vos mains avec un antiseptique.

Humidifiez une boule de coton avec un antiseptique.

Traitez le site d’injection: un côté du ballon - largement, l’autre - étroit.

Prenez la seringue dans votre main droite, retirez le capuchon de l'aiguille. Placez votre index sur le raccord d’aiguille, le reste sur le cylindre. Assurez-vous que la section de l'aiguille est dirigée vers le haut.

Utilisez votre main gauche pour serrer la peau au site d'injection.

Insérez l'aiguille sous la couche cornée à la longueur de l'aiguille, en la maintenant parallèle à la peau.

Insérez la solution AB en appuyant sur le piston avec le pouce de votre main gauche. Avec une injection adéquate, une papule se forme sous la forme d'une «peau de citron».

Retirez l'aiguille avec un mouvement rapide.

Au site d’injection, placez une boule de coton stérile et sèche pendant 2-3 minutes (sans pression).

Désinfectez les boules de coton, les seringues et les aiguilles usagées.

Retirer de la table à outils tout le matériel, traiter la table. solution.

Enlevez les gants, tablier, désinfectez-les.

Se laver les mains, sécher.

Regarde les malades. Après 20-30 minutes apprécier la réaction. Si pendant ce temps, le patient ne se plaint pas de manifestations allergiques et que le diamètre de la papule ne dépasse pas 10 mm, la réaction est alors considérée comme négative. Si le patient présente des manifestations allergiques (étourdissements, nausées, vomissements, éruptions cutanées, etc.), le diamètre de la papule dépasse 10 mm, la réaction est alors considérée comme positive. Entrez cet AB ne peut pas.

Montrez la réaction au médecin.

Tests allergiques

Les tests allergiques sont une méthode de diagnostic permettant de détecter une sensibilisation corporelle spécifique en injectant un allergène à travers la peau et en évaluant la réponse inflammatoire. Les tests cutanés sont utilisés pour la recherche qualitative et quantitative.

Dans le premier cas, pour le diagnostic de certaines maladies infectieuses - tularémie (avec tularine), brucellose (avec brucella), anthraxine anthraxine, leishmaniose (avec leishmanine), toxoplasmose (avec toxoplasmine), ornithose (avec ornithoïne) shigellose (avec). ), échinococcose (test Kasoni), etc.

d) Dans le second cas - établir le seuil de sensibilité de la peau du patient par une dilution par dix des allergènes.

Il existe plusieurs méthodes de test lorsque l’allergène est injecté sans dommage ou avec dommage à la peau: goutte à goutte, application, scarification, injection et intradermique, ainsi qu’échantillons thermiques et à froid.

Selon le moment de la réaction inflammatoire, on distingue les tests cutanés des types de réactions allergiques immédiates (I et III) et retardées (IV).

Le mécanisme d'un test cutané de type immédiat réside dans le fait que lors de la sensibilisation de l'organisme, les réactifs sont fixés non seulement dans les tissus des organes «choc», mais également dans les cellules de la peau. Après l'application d'un allergène spécifique sur la peau, la réaction antigène-anticorps se produit avec la libération de substances biologiquement actives.

Au bout de 15 à 20 minutes, un blister se forme, entouré d'une zone d'hyperhémie (réaction de type I). Au cours de la réaction de type III (phénomène Arthus) associée à des précipitines circulantes, un œdème et une hyperémie se développent au site de l’injection d’allergène.

Ces modifications surviennent au bout de 3 à 4 heures, atteignent leur maximum au bout de 7 à 8 heures et disparaissent au bout de 24 heures. Dans le type de réactions retardées qui se produisent 24 à 48 heures après l'exposition à l'allergène et qui disparaissent avec la formation d'un infiltrat, les cellules lymphoïdes sont impliquées.

Des tests cutanés négatifs ne signifient pas qu'il n'y a pas de sensibilisation à cet allergène. Parfois, dans ces cas, des réactions anaphylactiques graves se produisent. Les agents bactériens sont principalement testés par voie intradermique. Avec la technique de scarification, ils ne donnent pas de résultats clairs.

Échantillons goutte à goutte

Ces échantillons sont utilisés pour identifier la sensibilisation aux médicaments, en particulier aux antibiotiques. De faibles concentrations de substances sont utilisées: solution de novocaïne à 0,25%, de 0,5 à 100 OD / ml d'antibiotique, etc. En cas de réaction négative, elles sont ensuite scarifiées.

Tests d'application

Ils sont utilisés pour diagnostiquer les maladies de la peau au travail. Une quantité connue de la substance est appliquée sur la zone de peau de dermatite intacte à des fins de test.

La substance est appliquée soit directement sur la peau (colorants, substances cosmétiques), soit sous la forme d'une "fenêtre cutanée": la peau est traitée à l'éthanol à 70% et séchée; après cela, un morceau de cellophane carré est fixé sur trois côtés avec du ruban adhésif et le liquide de test est introduit dans la poche résultante. Pour contrôler, placez l'échantillon avec le liquide de contrôle ou la solution isotonique de chlorure de sodium.

Tests de scarification

Ces échantillons sont moins sensibles qu’intracutanés, mais plus spécifiques et plus sûrs. Ils sont effectués sur la surface avant de l'avant-bras. Sur une solution pré-traitée d’alcool éthylique à 70% et de peau sèche, déposez des gouttes d’allergènes stériles à une distance de 3 à 4 cm l’une de l’autre.

Ensuite, à travers chaque goutte de l’allergène, une aiguille séparée ou un scarificateur effectuent deux rayures parallèles de 0,5 cm chacune afin de ne pas endommager les vaisseaux. Pour un contrôle négatif, un liquide de contrôle est nécessaire, et pour un contrôle positif, une solution d'histamine à 1: 1000.

Les résultats de ces tests sont pris en compte après 20 minutes.

Test de piqûre

Ceci est une modification du test cutané de scarification; dans ce cas, la probabilité d'endommager les vaisseaux sanguins est moindre que pendant la scarification. Uniquement après avoir reçu un résultat négatif d'un test de piqûre ou de scarification avec des antigènes non bactériens, est transféré sur des échantillons intracutanés.

Tests intradermiques

Ils sont principalement utilisés pour identifier la sensibilisation aux allergènes d'origine bactérienne ou fongique. Avec l'administration intradermique, l'allergène atteindra un contact plus étroit avec les cellules qu'avec la scarification. Par conséquent, ces échantillons sont environ 100 fois plus sensibles, mais moins spécifiques que la scarification. Ils peuvent produire des allergies locales et générales.

Test intradermique pour les antibiotiques

Le test intradermique pour les antibiotiques est effectué avant leur introduction.

La peau de la surface interne de l'avant-bras est traitée avec une solution à 70% d'éthanol. On injecte 0,1 ml du solvant par voie intracutanée qui est utilisé pour diluer cet antibiotique. à une distance de 4 à 5 cm, 0,1 ml d'antibiotique dilué est également injecté par voie intracutanée (par exemple, de la pénicilline à raison de 1 000 à 10 000 UI pour 1 ml). Si l'échantillon est négatif, après 20 minutes, les deux bulles ont la même taille. Si le flacon de l'administration de l'antibiotique est deux fois plus gros que celui du contrôle, l'échantillon est faiblement positif. Si autour de la bulle de l'antibiotique est une rougeur avec un diamètre de 15-25 mm - l'échantillon est positif. Une rougeur d'un diamètre supérieur à 25 mm indique un échantillon fortement positif. Dans le cas d'un test négatif et faiblement positif, l'introduction d'un antibiotique est autorisée. Pour évaluer des échantillons de peau, il convient de garder à l’esprit que leur spécificité n’est pas absolue.

L'impact du stress professionnel sur la productivité du travail et les…

Psychologie et psychiatrie

Des observations à long terme ont permis d'établir que le psychopathe...

Différentes dents sont susceptibles de développer des caries à des degrés divers. Dans le post...

Nouvelles institutions médicales

Test d'antibiotiques pour déterminer l'efficacité d'antibiotiques

Un échantillon d'antibiotiques est utilisé pour déterminer l'efficacité d'antibiotiques, ce qui peut le vérifier lorsque les conditions externes appropriées sont créées. Leur effet inhibiteur est ensuite étudié chez les micro-organismes concernés.

La sensibilité du test antibiotique examine l'efficacité du médicament dans la suppression de la croissance des micro-organismes responsables de la maladie.

Un test de sensibilité aux antibiotiques est effectué sur un microorganisme infecté qui se trouve dans des échantillons cliniques de fluides physiologiques, tels que le sang ou l'urine, prélevés chez un patient observé.

L'isolement et l'identification des organismes pathogènes à l'origine de la maladie doivent être effectués avant de prescrire un antibiotique approprié pour le test.

Isolé de l'analyse de l'échantillon du corps du patient, cultivé dans la plupart des cas dans un milieu nutritif présentant une acidité de pH 7,0. La culture est ensuite ensemencée avec une solution appropriée de l'antibiotique utilisé pour lutter contre la maladie, et l'efficacité du ralentissement de la croissance du microorganisme est enregistrée.

Test d'antibiotiques dans le liquide physiologique

La méthode Stoke détermine la sensibilité à l'antibiotique par l'inoculation de l'organisme contrôlé sur une partie de la plaque, tandis que la partie restante de la plaque est peuplée par l'organisme d'essai. Les disques placés sur la surface interne permettent de comparer la zone d'inhibition.

Comme on sait qu'un antibiotique agit sur un organisme contrôlé, son efficacité sur un organisme d'essai peut être facilement mesurée en comparant deux zones.

Ce test utilise un procédé de traitement chimique à sec basé sur l’imprégnation de bandes de plastique avec différentes concentrations d’antibiotiques.

Un échantillon d'antibiotiques dans les fluides physiologiques est réalisé pour tester les patients cancéreux, ceux qui subissent une chimiothérapie en raison d'un risque accru d'infections, afin de s'assurer que les médicaments antibactériens prescrits utilisés pour prévenir la toxicité du surdosage sont conformes.

Diverses méthodes de tests antibiotiques

Le type, le niveau de pH et le volume de milieu utilisé pour la culture, l'âge de la culture, la taille de la graine sont tous des facteurs importants ayant une incidence sur les résultats de l'échantillon. Même la température pendant l'incubation et la période d'incubation peut affecter le résultat du test microbien.

Les technologies adaptées pour tester la sensibilité microbienne à certains antibiotiques sont appelées méthodes de test aux antibiotiques. La méthode de liquéfaction in vitro et l'utilisation de disques d'échantillons d'antibiotiques sont les deux méthodes les plus utilisées.

La première méthode consiste à tester la sensibilité des micro-organismes aux antibiotiques, en préparant une solution en série de l'antibiotique dans un milieu approprié. Chaque tube contenant une concentration différente d’antibiotique contient un certain nombre de micro-organismes et est incubé pendant une période déterminée.

Le tube à essai ayant la concentration la plus faible de l'antibiotique, où la croissance du microorganisme est inhibée en raison de l'absence de densité, est déterminé comme tel avec la concentration inhibitrice minimale.

Un échantillon de disques d'antibiotiques est réalisé à l'aide d'une gélose contenant l'organisme d'essai et d'un disque de papier imprégné d'une solution d'antibiotique à la concentration appropriée. Tout cela est placé sur la surface de la plaque.

Comme la croissance de l'organisme et l'introduction de l'antibiotique se produisent en même temps, cela crée une zone circulaire d'inhibition autour du disque, où l'antibiotique arrête la croissance de l'organisme. Le diamètre de cette zone dépend de la concentration de l'antibiotique dans le disque et de son effet sur la croissance du microorganisme.

Plusieurs disques contenant différents antibiotiques ou un seul antibiotique à différentes concentrations peuvent être utilisés pour comparer et sélectionner un agent antimicrobien qui sera le plus efficace à la concentration la plus faible pour traiter une maladie.

Il est important de déterminer la concentration correcte d'antibiotiques, car avec l'utilisation répétée d'une dose insuffisante, les bactéries sont capables de produire une résistance au médicament. Pour les tests de routine, l’utilisation de la méthode de diffusion sur disque est la plus acceptée.

Il existe deux méthodes différentes pour les tests de sensibilité aux antibiotiques. La première méthode est réalisée à l'aide de la méthode de la plaque cylindrique, la deuxième méthode d'analyse dans des éprouvettes utilisant un tube turbidimétrique.

Étant donné que ces échantillons peuvent donner des résultats différents, il est important de normaliser l'habitat de culture et de contrôler les conditions de l'étude. Si des erreurs ont été commises au cours du processus, les résultats risquent de ne pas être normalisés et ne seront donc pas satisfaisants. Ensuite, vous pouvez savoir comment ces tests sont effectués:

Méthode de la plaque cylindrique

Ce test est utilisé pour déterminer la sensibilité de l'organisme. Cet organisme est généralement isolé du patient avant le test.

Il s'agit d'une méthode dans laquelle une solution antibiotique est distribuée à partir d'un cylindre placé sur une surface inoculée. Après la culture, le diamètre de la zone inhibée est mesuré.

Ce diamètre dépend de la concentration en antibiotique utilisé et de son activité particulière. Cette méthode est populaire et utilisée dans la fabrication commerciale d'antibiotiques.

Le résultat d'un tel test peut aider le médecin à déterminer le type de médicament à prescrire. Si le test montre que le corps est sensible aux antibiotiques, il est plus probable que celui-ci soit détruit lorsque les antibiotiques commencent à interagir avec les microbes présents dans le sang.

Méthode du tube turbidimétrique

Avec cette méthode, une solution antibiotique spécifique est créée. La culture microbienne est ajoutée au liquide. Le principal avantage de cette méthode est qu’elle nécessite une période d’incubation relativement courte.

Cependant, il a aussi un gros inconvénient. La présence de corps étrangers peut constituer un obstacle à la croissance des microbes, ce qui affectera les résultats de l’échantillon. Cette méthode convient toutefois lorsque les échantillons sont propres.

Un échantillon pour la protection antibiotique est un autre test qui peut être effectué afin de tester la capacité d'un microbe à se développer dans les cellules épithéliales et à les endommager.

Un tel test peut aider les médecins à déterminer l’évolution du traitement d’une maladie causée par ces micro-organismes, ainsi qu’à prescrire le traitement approprié qu’un patient infecté par un microbe spécifique peut recevoir.

Avec le test de protection aux antibiotiques, des tests supplémentaires peuvent être nécessaires.

Vidéo

Test intradermique d'antibiotiques - caractéristiques, préparation et recommandations

Dans le monde moderne, il est fréquent que des allergies aux médicaments antibactériens soient provoquées par l'hérédité, les conditions environnementales, les autres allergènes qui entourent une personne et la stérilité excessive à la maison.

Les antibiotiques sont prescrits pour lutter contre les infections bactériennes qui apparaissent séparément ou peuvent être la continuation d'une maladie virale.

Pour éliminer l'apparition d'une réaction allergique et ne pas aggraver l'état du patient, un test intradermique d'antibiotiques est effectué.

Allergie aux antibiotiques

L'allergie est une réponse du système immunitaire humain à une exposition répétée à des antibiotiques sous la forme d'une réaction négative qui aurait pu se manifester plus tôt. L'immunité d'une personne en bonne santé ne réagit pas aux médicaments, mais le système peut échouer et les médicaments deviennent un problème pour le corps.

Le risque augmente avec l'utilisation répétée de médicaments antibactériens et l'augmentation de la posologie. L'impact ne se produit pas chez chaque personne, mais devient un problème pour les médecins dans le traitement d'un patient. Pour la prophylaxie, un test de sensibilité aux antibiotiques est utilisé, qui est effectué dans un établissement médical.

Les allergies peuvent survenir:

  • soudainement - les signes apparaissent moins d'une heure;
  • dans les 72 heures;
  • Réaction tardive si les allergies sont apparues après 72 heures.

Sous certains facteurs, le risque de développer une réponse aux médicaments antibactériens peut augmenter:

  • réactions allergiques à d'autres substances;
  • prendre un médicament antibactérien pendant plus de 7 jours;
  • traitement répété avec un médicament;
  • facteur héréditaire;
  • combinaison avec d'autres médicaments.

Symptômes d'intolérance aux médicaments antibactériens

Les symptômes de l'allergie aux antibiotiques peuvent se manifester de différentes manières:

  • des éruptions cutanées peuvent survenir dans tout le corps ou toucher certaines zones. Rash couleur rouge-rose;
  • l'urticaire - une réaction allergique dans laquelle les taches rouges et les cloques peuvent croître et fusionner, formant de gros renflements;
  • Le gonflement de Quincke est une manifestation dangereuse des allergies. Ses mains, sa gorge, ses lèvres et ses yeux gonflent;
  • La réaction à la lumière du soleil, dans laquelle des éruptions cutanées apparaissent sur les zones de la peau exposées au soleil;
  • Le syndrome de Stevens-Johnson se manifeste par de la fièvre et des éruptions cutanées sur la peau et les muqueuses;
  • Le syndrome de Lyell est une manifestation rare des allergies. Des bulles apparaissent sur la peau, qui éclate ensuite.
  • la fièvre de la drogue provoque l'apparition de la température, qui disparaît après l'abolition des médicaments antibactériens;
  • Le choc anaphylactique nécessite des soins médicaux immédiats. Une insuffisance cardiaque, une réduction de la pression artérielle et une asphyxie se produisent.

Diagnostic de sensibilité

Avant de prescrire un médicament antibactérien, le médecin interroge le patient. En l'absence de cas de réactions négatives aux médicaments, le diagnostic peut ne pas être posé. Si le patient a déjà eu de tels cas, l'antibiotique est prescrit après le test pour assurer la sécurité du médicament prescrit:

  • numération globulaire complète;
  • test antibiotique;
  • test sanguin pour l'immunoglobuline E.

Des études sont menées différentes: sublinguale, cutanée, par inhalation.

Test d'allergie

Avant de mener une antibiothérapie, ils déterminent la présence de réactions allergiques. Si la réaction à un médicament a déjà été faite, alors il n'est pas utilisé dans le traitement et l'étude n'est pas menée. Un échantillon d'antibiotiques est réalisé après la détermination du groupe de risque auquel le patient appartient:

  • les personnes qui ont déjà eu une réaction à la prise d'antibiotiques;
  • personnes allergiques à une substance pouvant donner un résultat positif au test;
  • les personnes qui ont pris ce médicament plus d'une fois;
  • les personnes qui ne sont pas sujettes aux allergies et qui n’ont pas été en contact avec l’antibiotique.

L'algorithme pour tester les antibiotiques est le suivant:

  1. Tout d'abord, un test de grattage est effectué. Si, dans les 30 minutes qui suivent, il ne donne pas un résultat positif, un test cutané est prescrit.
  2. Si la réaction à l'antibiotique était positive, les recherches sont terminées.
  3. En cas de test cutané négatif, il est possible d'affirmer qu'il n'y a pas de réaction allergique, ce qui signifie que le traitement est effectué avec un médicament sélectionné.

Test d'éraflure

Auparavant, la surface de la peau était traitée à l’alcool, des gouttes antibiotiques étaient appliquées sur l’avant-bras, de petites égratignures, ne dépassant pas 10 mm, étaient faites avec des aiguilles d’injection dans la zone des gouttes. Des gouttes de solution saline sont appliquées d'autre part. Pendant la procédure, il est nécessaire d'éviter l'apparition de sang. Dans les 30 minutes, surveillez l’apparition de la réaction au médicament:

  • Réaction négative - dans les 30 minutes qui ont suivi, il n’ya pas eu de rougeur de la main avec l’antibiotique ni de la solution saline.
  • Réaction faiblement positive - une petite cloque est apparue au site d'injection pour les antibiotiques, visible lorsque la peau est resserrée.
  • Réaction positive - rougeur et blister, d’une taille maximale de 10 mm.
  • Une blister de plus de 10 mm de diamètre avec rougeur est une réaction nettement positive.

Test intradermique

Une solution du médicament est injectée dans la région de l'avant-bras avec une seringue à insuline. Pour la solution utilisée une solution saline stérile. La réaction est surveillée pendant 30 minutes:

  • Le contrôle est considéré comme négatif si, pendant la période spécifiée, le lieu d’introduction n’a pas changé de couleur ni de taille.
  • Le test est considéré comme faiblement positif si la taille du blister a été multipliée par 2.
  • Si le test est positif, la taille du blister augmente à 25 mm.
  • Une réaction fortement positive augmentera le blister de plus de 25 mm.

Pour répondre à la question de savoir comment préparer un échantillon d'antibiotique, il est nécessaire de comprendre qu'un test cutané est effectué uniquement avec un test de scarification négatif. Pendant la procédure, il est nécessaire de disposer de tous les moyens de premiers secours en cas de choc anaphylactique.

Si le test d'antibiotiques a montré une réaction positive, il est nécessaire d'inscrire cela dans la fiche du patient. En outre, le patient doit se rappeler quels médicaments lui sont interdits. Cette information peut être utile en cas d'urgence.

Si vous avez des doutes et des soupçons quant à votre sensibilité accrue aux médicaments antibactériens, il est impératif de rechercher des antibiotiques. Comment le faire selon les règles, connaît un personnel hospitalier expérimenté. L'échantillon ne doit pas être effectué à la maison.

Analyse des allergies aux antibiotiques

L'allergie aux antibiotiques ne peut être attribuée à des maladies inoffensives. Les médecins prescrivent de tels médicaments pour le rétablissement rapide du patient souffrant de nombreuses maladies infectieuses et d’autres maladies graves.

Mais le processus inverse se produit également lorsque les manifestations allergiques ne font qu'aggraver l'évolution de la maladie, à laquelle s'ajoute une allergie aux antibiotiques. Parfois, une personne ne soupçonne même pas que son corps est sujet à des manifestations de réactions allergiques à un certain type de médicament.

En outre, la raison peut être cachée dans l'utilisation à long terme de ces médicaments. Pour identifier et éliminer les antibiotiques allergiques, les médecins recommandent de tester les allergies aux antibiotiques.

Avant de commencer à identifier l'allergène, les médecins consultent le patient, établissent une anamnèse et ne prescrivent que des tests de provocation et des tests cutanés. Les prélèvements sanguins dans une veine ne sont effectués que s'il n'a pas été possible d'identifier l'allergène à l'aide des méthodes décrites ci-dessus.

Tests d'allergie cutanée

Les diagnostics les utilisent pour déterminer la dépendance du corps aux antibiotiques de type pénicilline. Des tests de scarification ou sous-cutanés sont utilisés. La méthode d'application est utilisée pour identifier les réactions allergiques aux antibiotiques de type retardé.

Pour l'analyse de l'allergie aux antibiotiques, utilisez uniquement les allergènes faisant partie du médicament, qui ont été utilisés par le patient. Pour le moment, des allergènes pour les tests cutanés ont été développés uniquement pour la pénicilline et ses analogues: pénicilloyle, pénicilloate, pénicillamine.

Tests de provocation

Attribuer au patient lors d'épisodes exceptionnels, si les antécédents d'allergie et le résultat des tests cutanés, il existe des divergences dans les indications. Les tests de provocation sont dangereux car ils peuvent provoquer un état de choc et exacerber l’allergie aux antibiotiques.

  1. Lors des tests cutanés, les allergènes tombent goutte à goutte sur la peau et font une petite égratignure avec un scarificateur. Le résultat de l'analyse sera connu dans 15 à 20 minutes.
  2. Dans la méthode d'application, utilisez un pansement stérile trempé dans une solution contenant l'allergène. L'application sur la peau du patient doit durer au moins 48 à 72 heures. Ce temps sera suffisant pour obtenir le résultat de l'analyse.
  3. La méthode de provocation a toutes les raisons d'être potentiellement dangereuse pour la vie humaine. Pour effectuer le diagnostic, seul un médecin expérimenté et qualifié peut, en cas de besoin, fournir à une personne les premiers secours. Ces tests devraient être effectués dans les cliniques où il existe une unité de soins intensifs.

Un test d'allergie aux antibiotiques peut avoir différents résultats, positifs et négatifs. Le diagnostic de susceptibilité allergique n'est affirmé que par un allergologue, il prescrit également le traitement nécessaire.

Allergique à la ceftriaxone

La ceftriaxone est un antibiotique de la série des céphalosporines. Il est utilisé pour les infections bactériennes affectant divers organes. Par exemple, avec une angiocholite, une pneumonie, une pyélonéphrite, une gonorrhée, une méningite bactérienne, la fièvre typhoïde, la salmonellose, etc.

Cependant, une allergie peut souvent être causée par ce médicament chez un enfant ou un adulte.

L'allergie à ce médicament peut être à la fois chez l'enfant et chez l'adulte. Une réaction allergique à la ceftriaxone est principalement due à une intolérance individuelle à ce médicament. Il est le plus souvent transmis génétiquement.

En outre, des allergies à ce médicament peuvent survenir avec les maladies suivantes:

Si une personne a des antécédents des maladies ci-dessus, il ne devrait probablement pas être prescrit à la ceftriaxone ni à d'autres antibiotiques céphalosporines.
De plus, une réaction allergique à la ceftriaxone peut survenir chez une personne immunodéprimée, ainsi qu’à cause d’une mauvaise sélection du dosage du médicament.

Pour ce faire, un test spécial pour les antibiotiques. Il en existe trois types: cutané, scarification et intradermique. Le médecin doit rechercher les antibiotiques avant de prescrire Ceftriaxone au patient.
Le test cutané de sensibilité aux antibiotiques est effectué comme suit:

Avant de le faire, l’infirmière se lave soigneusement les mains.

Ensuite, l’antibiotique est dilué avec une solution saline à raison de 1 ml de solvant pour 100 000 U de l’antibiotique.

0,1 ml de la solution résultante est aspiré dans la seringue.

Ajoutez ensuite 0,9 ml de solvant à la seringue.

Placez sur le bras du patient, qui fera le test, essuyez-le avec de l'alcool.

Une goutte de solution antibiotique est appliquée sur la peau et marque pendant une demi-heure.

Si, au bout de trente minutes, des démangeaisons, un gonflement et une rougeur apparaissent sur le bras, cela signifie qu'une allergie se développera chez une personne sous administration de drogue par voie intraveineuse.

S'il n'y a pas de changement sur le site de l'échantillon, effectuez le type d'échantillon suivant.

Le deuxième type d’échantillon - la scarification - est réalisé comme suit:

Avant de faire le test, l’infirmière effectue un traitement hygiénique des mains.

100 000 PIECES d'antibiotique dilués avec 1 ml de solution saline.

0,1 ml de la solution antibiotique est aspiré dans la seringue.

Ensuite, obtenez un autre 0,9 ml de solution saline.

La peau de la main du patient est imbibée d'alcool pour la désinfection.

Mettez dessus une goutte de la solution obtenue de la seringue.

Une aiguille ne fait deux égratignures que lorsque le sang atteint 1 cm de long.

S'il n'y a pas eu de changement, un test intracutané est effectué au bout de 30 minutes.

C'est fait comme suit:

Travailleur médical se lave les mains.

L'antibiotique est dilué dans une solution saline à raison de 100 000 UI du médicament pour 1 ml de solvant.

Dans la seringue, composez 0,1 ml du mélange.

Obtenez un autre 0,9 ml de solution saline.

La main du patient est frottée avec de l'alcool.

Sous la peau injecté avec 0,1 ml de solution antibiotique et notez le temps.

L'échantillon est lu après 20 minutes, une heure, deux heures, puis il est suivi toutes les deux heures pendant la journée.

Si aucun changement n'est survenu au site d'injection sous la peau, l'échantillon est considéré comme négatif.

S'il y a gonflement, rougeur et démangeaisons, cela signifie qu'en aucun cas le patient ne doit se voir prescrire un antibiotique, car il développera une allergie.

Il existe également des cas où une réaction allergique à la ceftriaxone se produit même dans le cas d'un échantillon négatif. Cependant, c'est assez rare.

Signes d'allergie à Ceftriaxone

Voici les symptômes d'une réaction allergique à cet antibiotique:

  • éruptions cutanées;
  • l'urticaire;
  • démangeaisons;
  • gonflement;
  • des frissons et de la fièvre;
  • érythème (grave rougeur de la peau);
  • éosinophilie (taux sanguins élevés d'éosinophiles, l'un des types de globules blancs)

Dans les cas plus graves, les allergies développent les symptômes suivants:

  • fièvre
  • insuffisance cardiaque;
  • angioedema;
  • choc anaphylactique.

Si le patient présente les symptômes énumérés ci-dessus, il est nécessaire d'arrêter immédiatement l'administration de Ceftriaxone et de prescrire un traitement contre les allergies.

Comment distinguer la réaction normale du corps des allergies?

Ceftriaxone entraîne souvent des effets indésirables. Ceux-ci incluent les symptômes suivants:

  • vertiges ou maux de tête;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • la diarrhée;
  • stomatite;
  • glossite (inflammation de la langue);
  • oligurie (réduction de la quantité d'urine excrétée par les reins);
  • phlébite (inflammation de la paroi vasculaire) lors d'une administration intraveineuse prolongée.

Bien que ces symptômes ne soient pas des signes d'allergie, dans certains cas, il peut être nécessaire d'annuler le médicament ou d'ajuster sa posologie.
Dans presque tous les cas, avec l'introduction de la ceftriaxone, de telles réactions locales peuvent survenir:

  • douleur le long de la veine lorsqu’il est administré par voie intraveineuse;
  • douleur et sensation de brûlure au site d’injection avec injection intramusculaire.

Ces symptômes ne peuvent pas provoquer le retrait du médicament. Toutefois, s’ils sont mal tolérés par le patient, en particulier lors de l’administration intramusculaire du médicament, l’antibiotique peut être dilué avec des anesthésiques locaux (novocaïne, lidocaïne).

Traitement d'une réaction allergique à la ceftriaxone

La première chose que doit faire un médecin lorsque le patient présente des symptômes d'allergie à cet antibiotique est d'arrêter l'administration du médicament.
Un traitement supplémentaire est prescrit sous forme d'antihistaminique. Cela peut être:

Également nommé sorbants pour l'élimination rapide de l'allergène du corps. Ce sont les médicaments suivants:

  • La sorpectine;
  • Enterosgel;
  • Bionorm;
  • Polysorb;
  • charbon actif et autres.

Dans les cas graves, des préparations hormonales du groupe des glucocorticoïdes peuvent être prescrites. Ceux-ci incluent la prednisone et d'autres médicaments similaires.

Prévention d'une réaction allergique à la ceftriaxone

La première chose à faire pour éviter l'apparition de symptômes d'allergie est de réaliser un test spécial aux antibiotiques. Même s'il existe des cas d'allergie même avec un test négatif, il s'agit probablement d'une exception.

Par conséquent, l'exécution de cette procédure à 99,9% aide à prévenir l'apparition d'une réaction allergique à la ceftriaxone. Deuxièmement, le médicament ne doit en aucun cas être administré à ceux dont le test est positif.

Et aussi à ceux qui ont déjà eu une allergie à la ceftriaxone ou à d'autres antibiotiques. Troisièmement, vérifiez si le patient a des antécédents de maladies telles que la goutte, la mononucléose, la leucémie lymphocytaire, le cytomégalovirus, le VIH ou d’autres troubles graves du système immunitaire.

Si le patient souffre de ces maladies, il peut avoir une allergie grave à l’antibiotique.

Et la dernière chose à faire pour prévenir une réaction allergique à la ceftriaxone - dans tous les cas, ne commencez pas à l'utiliser vous-même.

Dans ce cas, il existe une forte probabilité que la posologie soit mal calculée. Il se peut également que la personne présente une intolérance individuelle à Ceftriaxone, mais il ne le sait pas lui-même, car il n’a jamais été testé pour cet antibiotique.

Même si le spécialiste avait précédemment prescrit de la ceftriaxone au patient et qu'il avait à nouveau la même maladie, cela ne signifie pas que vous pouvez vous traiter de la même manière. Seul un médecin peut prescrire des antibiotiques, il n'est pas recommandé de se soigner avec de tels médicaments.

Que peut remplacer la ceftriaxone pour les allergies?

Ce médicament appartient au groupe des céphalosporines. Et si un patient présente une intolérance individuelle à la ceftriaxone, elle peut être remplacée par d'autres antibiotiques de ce groupe, qui possèdent une substance active très similaire. Cela peut être:

En outre, les antibiotiques céphalosporines, similaires à la ceftriaxone, sont:

  • Triaxone;
  • Tercef;
  • Oframax;
  • Forcef;
  • Longacef;
  • Stericheff;
  • Movigip;
  • Mégion;
  • Hazaran et d'autres.

Ils peuvent remplacer le médicament envisagé pour les allergies. Cependant, il arrive également que le patient ne soit pas simplement une intolérance individuelle à la ceftriaxone, mais une allergie à tous les antibiotiques de la série des céphalosporines. Dans ce cas, il est parfois possible de remplacer la ceftriaxone par des préparations de pénicilline. Par exemple, sur Amoxiclav.

Tests de diagnostic allergiques

Les tests de diagnostic allergiques sont une méthode hautement spécifique et sensible pour le diagnostic de maladies allergiques et infectieuses, dans la pathogenèse de laquelle le composant allergique prédomine. Les échantillons sont basés sur une réaction locale ou générale de l'organisme sensibilisé en réponse à l'administration d'un allergène spécifique.

Les tests de diagnostic allergiques revêtent une importance particulière dans le diagnostic des maladies allergiques, car la détermination d'un allergène ou d'un groupe d'allergènes ayant provoqué un état d'hypersensibilité permet en outre d'utiliser ces allergènes pour la désensibilisation du corps, traitement le plus spécifique et le plus prometteur pour les maladies allergiques.

Dans le diagnostic des maladies allergiques en cours de collecte de l'anamnèse, un groupe attendu d'allergènes est isolé, ce qui pourrait provoquer l'hypersensibilité d'un patient. Des tests de diagnostic allergiques sont effectués avec ces allergènes en dehors de la phase aiguë de la maladie. Parallèlement à l'introduction d'allergènes, des solutions de contrôle injectées - allergènes solvants et solutions salines.

Appliquer des tests de diagnostic allergiques cutanés et provocateurs.

Les tests cutanés sont le type le plus sûr et le plus simple de tests de diagnostic des allergies. En fonction de la méthode d’introduction de l’allergène, des tests d’application, de scarification et intradermique sont utilisés.

Les tests d'application sont utilisés en cas d'hypersensibilité à des produits chimiques simples (benzène, essence, etc.), à certains médicaments (iode, Novocain, etc.) chez les patients atteints de dermatite de contact.

Un morceau de gaze imbibé d'une solution d'allergène (à une concentration ne provoquant pas d'irritation de la peau chez les personnes en bonne santé) est appliqué sur la zone intacte de la peau de l'avant-bras, du dos ou de l'abdomen et scellé avec du ruban adhésif pendant 20 minutes. Le résultat est évalué 20 minutes, 12 heures et 24 heures après l'application de l'allergène. L'apparition sur la peau au contact de l'hyperémie et de l'œdème de l'allergène indique la présence d'une hypersensibilité à cet allergène.

Les tests de scarification sont utilisés en cas d’hypersensibilité au pollen, aux allergènes ménagers et épidermiques chez les patients atteints de rhume des foins, d’asthme, de rhinite allergique, d’urticaire et d’œdème de Quincke.

Des solutions d'allergènes et de contrôle sont appliquées sur la peau du côté palmaire de l'avant-bras. Un scarificateur séparé pour chaque allergène porte des rayures parallèles à travers chaque goutte. Après 20 minutes et 24 heures, les échantillons sont évalués.

Le développement de l'œdème dans la zone de scarification indique une réaction positive.

Les tests intradermiques sont utilisés en cas d’hypersensibilité aux allergènes bactériens et fongiques chez les patients asthmatiques, aux urticaires chroniques récurrentes et aux maladies infectieuses. Ces échantillons sont 100 fois plus sensibles que la scarification, mais moins spécifiques et donnent plus de complications.

Une seringue à tuberculine est injectée par voie intracutanée à 0,01 à 0,1 ml d'une solution d'allergène. Avec le développement d'un blister urticaire 15 à 20 minutes après l'injection, la réaction est d'un type immédiat positif. L'apparition au site d'injection de la zone d'hyperhémie avec infiltration dans les 24 à 48 heures. indique une réaction positive du type retardé.

Certains allergènes (pénicilline et autres antibiotiques) lors des tests chez les patients présentant une hypersensibilité à ceux-ci peuvent entraîner des complications graves (état de choc) lors de la scarification et en particulier des tests intradermiques. Pour déterminer la sensibilité à ces allergènes, il vaut mieux appliquer la réaction d'hypersensibilité passive selon Prausnitz-Küstner.

Un patient allergique aux antibiotiques reçoit un sérum contenant des anticorps. Sensibiliser passivement la zone cutanée d'une personne en bonne santé en lui injectant par voie intracutanée le sérum du patient. Après 24 heures, un allergène est injecté dans le site d'injection de sérum.

La rougeur de cette zone de la peau d'une personne en bonne santé indique que le patient possède des anticorps spécifiques de l'allergène étudié.

En présence d'une sensibilité accrue du type retardé, la réaction de transfert passif est réalisée avec une suspension des lymphocytes du patient.

Les tests de provocation sont utilisés dans les cas où les données d'antécédents d'allergie ne correspondent pas aux résultats des tests cutanés. Les tests de provocation sont les plus spécifiques dans le diagnostic des maladies allergiques. Appliquez des tests nasaux, conjonctivaux, par inhalation et autres tests de provocation.

Le test nasal est utilisé dans le diagnostic de la rhinite allergique. Un compte-gouttes est pipeté dans les deux moitiés du nez avec 2-3 gouttes de liquide de contrôle. En l'absence de réaction, une étude est initiée avec des concentrations croissantes de l'allergène. Avec des difficultés respiratoires nasales, des éternuements, des rhinorrhées, le test est considéré comme positif.

Le test conjonctival est utilisé dans le diagnostic de la pollinose avec les symptômes de la conjonctivite. Après un test préliminaire avec une solution de contrôle, l'allergène est pipeté dans le sac conjonctival inférieur. Les rougeurs, les larmoiements et les démangeaisons des paupières sont les signes d’une réaction positive.

Le test d'inhalation est utilisé dans le diagnostic de l'asthme bronchique. Une solution d'allergène est administrée au patient avec un aérosol. Avec un test positif, la capacité pulmonaire diminue de 10%, un bronchospasme se développe, qui est soulagé par les bronchodilatateurs. Lorsque des échantillons provocateurs sont utilisés, les réactions tardives sont également prises en compte.

Le test à froid est utilisé dans le diagnostic de l'urticaire chronique récurrente. Un morceau de glace est fixé sur la peau de l'avant-bras pendant 3 minutes avec un bandage. Si le résultat est positif, une blister urticaire se forme sur la peau au bout de 10 minutes après le retrait de la glace.

Le test thermique est utilisé dans le diagnostic de l'urticaire. Un tube à essai contenant de l’eau chaude (40 à 42 °) est placé pendant 10 minutes sur la peau de la face palmaire de l’avant-bras. Une réaction positive est caractérisée par la formation d'une cloque urticaire au site de contact.

Les tests de diagnostic allergiques sont également utilisés dans le diagnostic de certaines maladies infectieuses et parasitaires impliquant une sensibilisation allergique du corps. Pour le diagnostic de la tuberculose (voir), on utilise le test de scarification de Pirquet et le test intradermique de Mantoux.

En tant qu'allergène utilisé dilution de tuberculine purifiée sèche. Dans le diagnostic de la brucellose (voir) test intracutané utilisé Byurne. L'allergène est une solution de brucelline, contenant un ensemble antigénique de trois agents pathogènes différents de la brucellose. Dans le diagnostic de l’échinococcose (voir

) appliquer le test intra-cutané Kasoni. Un allergène est un extrait du contenu de la vessie à échinocoque. Dans le diagnostic de la tularémie (voir), un test intracutané avec la tularine est utilisé - une suspension de bactéries tuées par la chaleur. Lors du diagnostic de la dysenterie (voir

) appliquer le test avec dsulenterine Tsuverkalova.

Les tests de diagnostic allergiques sont des réactions de diagnostic révélant l'état d'hypersensibilité du corps aux allergènes correspondants.

Un organisme sensibilisé réagit à l’introduction d’un allergène par une réaction inhabituelle, de nature locale ou générale, dont le degré est déterminé par l’espèce et les propriétés individuelles de l’organisme, les caractéristiques de l’allergène et les méthodes d’administration (voir Allergie, Anaphylaxie).

Une affection allergique survient dans un certain nombre de maladies infectieuses (tuberculose, brucellose, pneumonie à pneumocoques, glanders, toxoplasmose, etc.). Cependant, les tests de diagnostic allergiques ont été utilisés dans la pratique pour un nombre limité de maladies.

La valeur diagnostique des tests d'allergie est déterminée par leur spécificité, leur sensibilité et leur sécurité pour une personne ou un animal. Une affection allergique survient quelque temps après le début de l’infection, ce qui doit être pris en compte lors de la préparation des échantillons allergiques.

La valeur diagnostique des tests d'allergie réside dans le fait qu'ils peuvent être utilisés pour identifier des cas atypiques et chroniques de maladies lorsqu'il est difficile d'établir un diagnostic sur la base de données microbiologiques cliniques.

Etant donné que l'état allergique du corps persiste longtemps après la maladie, les tests de diagnostic allergique peuvent également être utilisés pour établir un diagnostic rétrospectif.

Les tests de diagnostic des allergies ont été les plus largement utilisés pour la tuberculose. En tant qu'allergène, une fraction de Mycobacterium tuberculosis, appelée tuberculine, est utilisée (voir).

Avec l'administration sous-cutanée de tuberculine, une réaction générale se produit (une forte augmentation de la température) et il est également possible d'activer l'infection tuberculeuse. La méthode sous-cutanée n'a donc pas trouvé d'application dans la pratique médicale.

L'ophtalmorrhée Calmette - Wolff-Eisner, qui consiste à appliquer une solution à 1% de tuberculine sur la conjonctive de l'œil, ne s'est pas étendue non plus. Ces deux méthodes sont utilisées en médecine vétérinaire. En pratique médicale, le test cutané à la tuberculine, la réaction de Pirke et la réaction intracutanée de Mantoux sont largement utilisés.

Dans la réaction de Pirke, une goutte de tuberculine Koch non diluée est appliquée sur la peau du tiers médian de la surface du fléchisseur de l'avant-bras et une goutte de la solution de contrôle est légèrement plus basse (solution saline avec la teneur correspondante en phénol en tuberculine). Ensuite, à l'endroit des gouttelettes, la peau est scarifiée pendant 5 mm sans casser les vaisseaux sanguins.

Après absorption de la tuberculine, son excès est éliminé avec une gaze. L'intensité de la réaction est estimée à 48-72 heures. les plus grandes papules qui se soient produites sur le site d'application de la tuberculine (tableau des couleurs, Fig. 2). Réaction positive Pirke indique que le corps est infecté par Mycobacterium tuberculosis.

Dans la petite enfance, cela indique non seulement la présence de l'agent pathogène, mais aussi une maladie clinique.

La sensibilité relativement faible de la réaction de Pirke avec des résultats négatifs nécessite la production d'un autre test de diagnostic allergique - la réaction de Mantoux, qui complète généralement l'échantillon de Pirca et est réalisée par administration intradermique de 0,1 ml de tuberculine diluée ou de sa fraction protéique purifiée.

Un résultat positif est l'apparition dans 48-72 heures. papules d’au moins 5 mm de diamètre (couleur, tableau, fig. 1). Lors de la définition de la réaction de Mantoux, il ne faut pas oublier qu'une réponse positive peut être chez les enfants vaccinés contre la tuberculose. Seules des réactions répétées fermement positives peuvent indiquer la présence d’une infection tuberculeuse.

Le test de diagnostic allergique de la brucellose a été proposé par Byrne (E. Burnet). La brucelline est utilisée en tant qu'allergène - un filtrat d'une culture mensuelle en bouillon de brucella, éliminée par chauffage à une température de 80 ° C pendant 1 heure. L'échantillon est placé par voie intracutanée. La comptabilité est effectuée après 24 heures.

Une réaction positive apparaît après 6-8 heures. et s'exprime en gonflement, douleur et rougeur au site de l'allergène. La réaction de Byrne est sensible et spécifique. Un résultat positif est observé à partir du 8-9ème jour de la maladie et longtemps après la guérison.

Une réponse négative indiquant l'absence d'allergie n'exclut pas une maladie.

LM Katenever et ses collaborateurs ont suggéré des tests de diagnostic allergique de la tularémie, l’allergène Tularin étant une suspension de bactéries tuées à 70 ° C dans une solution physiologique de glycérol. Le test de diagnostic allergique à la tularine est réalisé par injection intradermique de 0,1 ml du médicament. Considérons la réaction après 24 à 48 heures.

En cas de résultat positif sur le site d'introduction de l'allergène, voir gonflement et hyperémie. Lors des tests avec la tularine, effets secondaires réactifs possibles: détérioration de la santé, lymphadénite, fièvre. La réaction est spécifique et apparaît à partir du 5. jour de maladie. Comme avec le test avec la brucelline, le test avec la tularine peut être positif longtemps après la maladie.

Une réponse négative n’empêche pas l’infection.

Les tests de diagnostic d'allergie à la sève sont réalisés à l'aide d'un allergène de maléléine, qui est une suspension d'une culture bactérienne âgée de 4 à 8 mois, tuée dans un bouillon au glycérol à 4%. La réaction définie par la méthode de la peau est similaire à celle de l'échantillon Pirka. En pratique vétérinaire, on utilise la réaction ophtalmologique.

La réaction de Kasoni est un test de diagnostic allergique de l'échinococcose. L'allergène est un filtrat stérile d'un liquide de vessie à échinocoques d'un échinocoque d'un poumon ou d'un foie de bovin.

Le test est réalisé par voie intradermique. Une réaction positive, apparaissant au bout de 20 minutes, se traduit par l’apparition d’une bulle blanchâtre entourée d’une large zone hyperémique sous la forme d’îles confluentes. Après 24 à 48 heures, une réaction tardive sous forme d'infiltrat se produit.

  • Tests de diagnostic allergiques en dermatologie
http://antibi0tik.ru/primenenie/proba-na-antibiotik-kak-delat.html
Plus D'Articles Sur Les Allergènes