Comment traiter la respiration sifflante à la maison?

La respiration sifflante est un symptôme courant d'un certain nombre de troubles respiratoires qui provoquent un rétrécissement de la gorge. Il existe plusieurs méthodes pour se débarrasser de la respiration sifflante à la maison sans utiliser d'inhalateurs spéciaux. La pertinence de ces méthodes et leur efficacité dépendent de la cause du problème.

Une respiration sifflante commence à gêner une personne lorsque les voies respiratoires se contractent, se bloquent ou deviennent enflammées, ce qui entraîne l'apparition de grincements ou de sifflements pendant la respiration. Les causes les plus courantes du symptôme en question sont les suivantes: rhume, asthme, allergies ou problèmes médicaux plus graves, tels que la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Comment traiter la respiration sifflante à la maison?

L'inhalation est un traitement efficace contre la respiration sifflante

Les traitements suivants contre la respiration sifflante visent à élargir les voies respiratoires, à les nettoyer et à éliminer les irritations. En outre, les stratégies thérapeutiques proposées aident à traiter les affections provoquant une respiration sifflante.

Si une personne souffre d'asthme ou d'un autre problème médical causant une respiration sifflante, elle doit consulter un médecin puis utiliser des médicaments prescrits, tels que des inhalateurs pour l'asthme.

Parmi les méthodes efficaces de traitement de la respiration sifflante à la maison figurent les suivantes.

Inhalation de vapeur

L'inhalation d'air chaud et riche en humidité peut être bénéfique lorsque vous essayez de nettoyer les sinus et d'ouvrir les voies respiratoires.

Pour obtenir cet effet, vous devez effectuer les opérations suivantes:

  • versez de l'eau chaude dans un grand bol et respirez à la vapeur;
  • mettez une serviette sur la tête pour retenir l'humidité;
  • ajoutez quelques gouttes d’eucalyptus ou d’huile de menthol à l’eau pour renforcer les propriétés curatives de la vapeur.

L'huile essentielle de menthe poivrée peut avoir des effets analgésiques et anti-inflammatoires. En 2013, des scientifiques iraniens ont mené une étude et ont découvert que cette huile aidait à détendre les muscles du système respiratoire, ce qui aidait à lutter contre la respiration sifflante et d'autres problèmes.

L'huile essentielle de menthe poivrée peut être achetée à la fois dans les pharmacies et dans les magasins en ligne spécialisés.

Si pour une raison quelconque les bains de vapeur ne conviennent pas à une personne, elle peut utiliser un sauna ou une douche chaude pour soulager la congestion des voies respiratoires.

En tapotant doucement sur le dos ou la poitrine et en respirant profondément, la vapeur montrera plus efficacement ses propriétés curatives.

Boissons chaudes

Des boissons chaudes et chaudes aident à dilater les voies respiratoires et à réduire la stagnation inflammatoire.

Le miel est un agent anti-inflammatoire et antimicrobien naturel. L'ajout d'une cuillère à café de miel à une boisson chaude peut soulager les symptômes des maladies respiratoires.

En 2017, des scientifiques américains ont mené une étude dont les résultats ont montré que, parallèlement à d'autres méthodes de traitement, la consommation quotidienne de deux cuillères à soupe de miel contribue à réduire l'inflammation de la gorge.

Certaines personnes trouvent utile d’utiliser du thé à la menthe ou à la menthe. Dans tous les cas, pour trouver le meilleur outil, vous devez expérimenter plusieurs boissons différentes.

Exercices de respiration

Les exercices de respiration aident à lutter contre la MPOC, la bronchite, les allergies et d'autres causes courantes de respiration sifflante.

Une étude menée en 2009 par des scientifiques indiens a montré que certaines techniques respiratoires empruntées au yoga peuvent éliminer les problèmes respiratoires associés à l'asthme. Ces problèmes incluent la respiration sifflante.

Les exercices de respiration impliquent généralement une inspiration et une expiration profondes. Les médecins aident à déterminer les techniques de respiration qui conviennent le mieux à un patient particulier.

Une personne peut trouver que des problèmes de respiration surviennent souvent lors d'attaques de panique. Dans de telles situations, une respiration profonde peut aussi aider. Une personne peut essayer de respirer plus lentement, en se concentrant sur une respiration complète, qui devrait atteindre l'abdomen. De plus, les mouvements respiratoires peuvent être comptés.

Humidificateurs d'air

Les humidificateurs aident à assouplir la respiration sifflante

La respiration sifflante est souvent aggravée pendant les mois d'hiver lorsque le temps est sec. Les humidificateurs fabriqués dans de telles conditions aident à réduire la congestion et la netteté de la respiration sifflante.

De la menthe ou d'autres huiles peuvent être ajoutées à l'eau de l'humidificateur, mais vous devez tout d'abord vous assurer que cela permet de suivre les instructions d'utilisation de l'appareil.

Filtres à air

L'air pollué exacerbe de nombreux problèmes de santé provoquant une respiration sifflante. L’aggravation du symptôme en question peut également être la réponse de l’organisme aux allergènes. Les filtres à air pour la maison aideront à réduire la teneur en allergènes dans l'air, ce qui peut provoquer une respiration sifflante et d'autres problèmes.

Identification d'allergènes

Les maladies chroniques telles que l'asthme et les allergies peuvent être exacerbées par des facteurs provoquants tels que le stress et les allergènes. De telles situations peuvent être évitées si vous limitiez autant que possible l'impact de facteurs provoquants sur le corps.

Par exemple, les personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques, qui souffrent également d'allergies, peuvent prendre des médicaments antiallergéniques ou éviter les facteurs provoquants.

Médicaments contre les allergies

Le marché pharmacologique moderne offre une large gamme de médicaments pour le traitement des allergies. Ceux-ci comprennent les décongestionnants, les comprimés de corticostéroïdes et les antihistaminiques.

Les vaporisateurs nasaux peuvent aider à soulager la congestion, le rétrécissement et l'inflammation des voies respiratoires.

Les allergies plus graves peuvent nécessiter des médicaments sur ordonnance.

Immunothérapie pour les allergies

L'immunothérapie consiste à supprimer la capacité du système immunitaire à réagir aux allergènes.

Le plus souvent, l'immunothérapie utilise des injections spéciales. Les patients peuvent avoir besoin de plusieurs traitements, mais avec le temps, cela aide à réduire la fréquence des épisodes de respiration sifflante.

L'immunothérapie est souvent utile pour les personnes allergiques et atteintes d'autres affections médicales, telles que la MPOC.

Bronchodilatateurs

Les bronchodilatateurs ou bronchodilatateurs sont des médicaments qui détendent les poumons et préviennent le rétrécissement des voies respiratoires. Ils aident à lutter contre la respiration sifflante associée à la MPOC et à l'asthme.

Les bronchodilatateurs sont disponibles sous deux formes.

  • Bronchodilatateurs à courte durée d'action (à action rapide). Ces fonds sont également appelés inhalateurs auxiliaires. Ils aident à arrêter l'asthme et la MPOC.
  • Bronchodilatateurs à action longue (prolongée). Ils procurent une relaxation à long terme des voies respiratoires, réduisant ainsi la fréquence et la gravité des épisodes de respiration sifflante.

Les bronchodilatateurs sont prescrits par un médecin et, si nécessaire, peuvent être utilisés à la maison.

Autres drogues

De nombreux médicaments peuvent être utiles dans le traitement de la respiration sifflante associée à certaines conditions médicales. Par exemple, si une personne ressent ce symptôme lors d’une réaction allergique, le médecin peut lui prescrire de l’épinéphrine ou des corticostéroïdes.

Les personnes souffrant de maladie cardiaque peuvent prendre des médicaments contre l'hypertension ou des anticoagulants pour prévenir les lésions cardiaques.

Il est très important de discuter avec votre médecin des avantages potentiels des médicaments. Un spécialiste peut également expliquer comment un médicament en particulier interagira avec d'autres médicaments.

Quand ai-je besoin de voir un médecin?

Il est souvent difficile de déterminer la cause de la respiration sifflante en se basant uniquement sur les symptômes. Par conséquent, si le problème en question interfère avec les activités de la vie quotidienne de la personne, celle-ci doit consulter un médecin pour obtenir un diagnostic.

Les soins médicaux d'urgence doivent être appelés si vous avez les effets suivants:

  • essoufflement;
  • respiration sifflante qui vient soudainement;
  • autres symptômes, tels que douleurs à la poitrine;
  • signes de choc anaphylactique.

Lorsqu'une personne observe une respiration sifflante tout en ayant la capacité de respirer librement, elle peut attendre plusieurs jours avant de consulter un médecin. Si le symptôme s'aggrave, vous devez vous rendre à l'hôpital dès que possible.

Causes de respiration sifflante chez les bébés et les enfants

Les nouveau-nés ne respirent que par le nez. Ainsi, lorsque le corps est bouché ou lorsque le corps n'est pas bien positionné, les jeunes enfants peuvent émettre des sifflements ou des craquements.

S'ils respirent un rythme familier et ne présentent aucun autre symptôme, il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Si l'enfant commence à respirer plus rapidement ou si une respiration sifflante est associée à la maladie, il convient de l'emmener chez le médecin.

Causes de respiration sifflante chez les adultes

Chez les adultes, le stress peut provoquer une respiration sifflante.

Lorsque les voies respiratoires se contractent en raison d'une irritation, d'une congestion ou d'une maladie, l'air qui les traverse peut émettre des craquements.

Certaines personnes peuvent ressentir d'autres symptômes, tels que gêne respiratoire ou sensation de suffocation.

Les causes de la respiration sifflante peuvent être les suivantes:

  • L'asthme Détresse respiratoire chronique, qui entraîne un rétrécissement et une inflammation des voies respiratoires.
  • Les allergies Les allergies saisonnières et alimentaires peuvent provoquer des irritations, une congestion des voies respiratoires et des difficultés respiratoires.
  • Verrouillage mécanique. Lorsque l’œsophage d’une personne est bloqué par de la nourriture ou d’autres objets, il nécessite généralement une attention médicale immédiate.
  • Maladie pulmonaire obstructive chronique. La BPCO est un groupe de maladies inflammatoires qui comprend la bronchite et l'emphysème.
  • Attaques de panique. Les attaques de panique peuvent entraîner un rétrécissement de la gorge et donc causer des difficultés respiratoires.
  • Bronchite La bronchite est une inflammation des bronches qui résulte souvent d'infections virales ou bactériennes.
  • Le rhume et la grippe. Les infections provoquant le rhume et la grippe peuvent entraîner une inflammation du système respiratoire.
  • Pneumonie. La pneumonie est une infection des poumons.
  • Maladie du coeur. Les maladies cardiaques peuvent provoquer un essoufflement, une toux et un liquide dans les poumons.

Perspectives

Les perspectives à long terme du traitement de la respiration sifflante dépendent entièrement de la cause du problème. Même lorsque ce symptôme est causé par des affections chroniques, les gens parviennent souvent à les gérer efficacement à l'aide de médicaments et de remèdes maison.

Des soins médicaux réguliers dans de telles situations sont importants. Les personnes dont l'état ne s'améliore pas doivent recevoir les conseils d'un médecin. Vous pouvez essayer de surveiller les symptômes pour identifier les facteurs provoquants.

Si la respiration sifflante pose des problèmes, il est important de rester calme car la panique aggrave souvent les symptômes. Il est nécessaire de se concentrer sur une respiration lente et régulière et, si nécessaire, de consulter un médecin.

http://medmaniac.ru/svistyashee-dyhanie/

Sinusite, sifflement du nez

Questions connexes et recommandées

8 réponses

Site de recherche

Et si j'ai une question similaire, mais différente?

Si vous n'avez pas trouvé les informations nécessaires parmi les réponses à cette question ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une autre question au médecin sur cette page si celle-ci concerne la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question à laquelle nos médecins répondront au bout d’un moment. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher les informations nécessaires dans des questions similaires sur cette page ou sur la page de recherche du site. Nous vous serions très reconnaissants de nous recommander à vos amis sur les réseaux sociaux.

Medportal 03online.com effectue des consultations médicales dans le mode de correspondance avec des médecins sur le site. Ici, vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans votre domaine. Actuellement, le site fournit des conseils sur 45 domaines: allergologue, neurologue, gastroentérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, pédiatre, gynécologue, pédiatre, orthophoniste, Laura, mammologue, avocate en médecine, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, oncologue, oncologue, chirurgien orthopédiste, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, proctologue, Psychiatre, psychologue, pneumologue, rhumatologue, sexologue-andrologue, dentiste, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

Nous répondons à 95,6% des questions.

http://03online.com/news/gaymorit_svist_v_nosu/2015-8-31-102965

Comment traiter le sifflement dans le nez lors d'une expiration?

Les processus inflammatoires dans les bronches et les poumons affectent le travail du système respiratoire. Avec le passage du flux d'air, vous pouvez entendre des sons parasites sous forme de sifflements ou de sifflements.

Examiner les causes principales et les méthodes de traitement chez les enfants et les adultes.

Causes du sifflement lors de l'expiration

Plusieurs facteurs peuvent provoquer une respiration sifflante.

Asthme bronchique

La maladie provoque des spasmes des voies respiratoires. Le patient en train de respirer semble son caractéristique. Une hospitalisation peut être nécessaire pour aider le patient.

Choc anaphylactique

Si certaines substances pénètrent dans les voies respiratoires, une réaction allergique peut survenir chez une personne.

Le choc anaphylactique se développe assez rapidement.

La maladie s'accompagne d'un gonflement des muqueuses.

Une réaction violente peut commencer en raison de la piqûre de serpents venimeux ou d'insectes.

Un gonflement important du larynx est dangereux pour l'homme. Dans les cas graves, une asphyxie peut survenir.

Intrusion de corps étrangers dans le système respiratoire

Les causes de sifflement dans le nez lors de la respiration peuvent constituer une menace pour la vie du patient. Le plus souvent, des objets étrangers se trouvent dans les voies respiratoires des bébés. Les enfants curieux étudient les objets environnants et peuvent les pousser dans le nasopharynx.

Le blocage des voies respiratoires peut entraîner la mort du patient. Vous devez agir rapidement pour sauver une personne.

C'est important! Ne tentez pas de tirer seul un objet étranger coincé dans le nasopharynx du bébé. Cela peut avoir des conséquences graves. Confiez l'extraction de corps étrangers à des professionnels.

Lésion pulmonaire

Le sifflement par inhalation commence après une lésion des poumons. La cause de la blessure peut être un accident du travail, une inhalation de vapeurs acides, des effets mécaniques sur les organes internes. Un patient présentant de tels symptômes nécessite des soins médicaux d'urgence.

Bronchite

L'apparition de bruits parasites peut être due à une infection par des virus et des bactéries. Lors de la reproduction de microorganismes pathogènes, les muqueuses gonflent chez le patient. Cela limite le flux d'air dans les bronches.

Il y a une bronchite aiguë et chronique. Le patient a des épisodes de toux sèche.

Trachéite

Des dommages aux voies respiratoires inférieures peuvent provoquer un sifflement lors de la respiration. Le processus inflammatoire n'affecte pas que la trachée. Le patient a des bronches et du larynx.

Lors de l'examen des patients révèlent souvent des signes de pharyngite. Dans la gorge du patient, le mucus commence à s'accumuler, rendant la respiration difficile.

Cancer du poumon

La croissance des néoplasmes dans les poumons peut bloquer l'accès de l'air aux bronches. Il devient difficile pour une personne de respirer.

Un patient atteint d'un cancer est obligé de faire des efforts pour respirer. L’apparition du sifflet est un symptôme qui peut indiquer le développement d’une tumeur dans le système respiratoire du patient.

Coqueluche

Avec la coqueluche, le mucus s'accumule dans les voies respiratoires d'une personne. Cela rend la respiration difficile, car cela réduit la lumière par laquelle l'air pénètre dans le corps. Reconnaître que la maladie peut être une toux convulsive due à une violation de la structure des tissus.

Mauvaises habitudes

Les gros fumeurs produisent du mucus dans les voies respiratoires. Avec l'aide de la toux, ils essaient de se débarrasser des sécrétions brûlantes contenant une grande quantité de substances toxiques.

En raison du tabagisme constant, la structure des tissus nasopharyngés est perturbée. L'apparition de sifflets indique la présence de mucus, ce qui complique la respiration.

Diagnostics

Pour faire un diagnostic précis du patient est envoyé pour une radiographie des poumons. Il est possible d'évaluer l'état des tissus après passage en spirographie et pneumotachométrie. Les experts étudient la composition d'un frottis prélevé sur le pharynx du patient pour détecter la présence de microorganismes pathogènes.

L’examen prélève le sang et l’urine du patient. Si nécessaire, une procédure de tomodensitométrie peut être nécessaire.

Comment guérir la respiration sifflante chez les enfants

Pour commencer un enfant malade est envoyé au diagnostic pour déterminer la cause de la maladie. Un enfant qui siffle dans le nez peut être un signe d'œdème pulmonaire.

Vous pouvez vous débarrasser du sifflement constant avec l'aide de l'inhalation. Dans les cas particulièrement difficiles, une alimentation en oxygène artificiel peut être nécessaire.

Si des objets étrangers pénètrent dans les voies respiratoires du bébé, n'essayez pas de les arracher vous-même. De telles actions peuvent provoquer des traumatismes respiratoires. L'enfant doit être emmené à l'hôpital le plus tôt possible.

Prendre des antibiotiques à cet âge peut entraîner des effets secondaires. Les organes du système digestif du bébé sont perturbés, car le remède détruit non seulement les microorganismes nuisibles. Les médicaments antibactériens peuvent causer une dysbiose.

Chez les bébés, le système immunitaire n'est pas complètement formé. Pour accélérer la récupération, il est conseillé aux bébés de prendre des immunomodulateurs.

Assurez-vous de prendre en compte le risque d'allergie aux substances entrant dans la composition des médicaments.

Caractéristiques du traitement de la maladie chez les patients adultes

Comment traiter le sifflement dans le nez lors de la respiration chez un adulte? Plusieurs facteurs peuvent provoquer un sifflement en respirant:

  1. La présence d'asthme et de bronchite.
  2. Blessures au système respiratoire.
  3. Gonflement des muqueuses dû à des allergies aux substances présentes dans l'air.
  4. Passion pour les mauvaises habitudes qui perturbent le système respiratoire.

Éliminer les symptômes des allergies peut être dû aux antihistaminiques (Claritin, Zyrtec). Pour améliorer l'effet thérapeutique des médicaments est recommandé de faire l'inhalation. Avec l'apparition de sifflements, les patients doivent renoncer à leurs mauvaises habitudes.

Si une infection bactérienne est détectée, des antibiotiques sont prescrits au patient. Pour éliminer les virus, il faut prendre des médicaments antiviraux. Vous pouvez vous débarrasser des sifflets avec des médicaments anti-mycotiques.

Si un corps étranger pénètre dans le larynx, il doit être retiré des voies respiratoires du patient dès que possible. À cette fin, le médecin utilise un laryngosokop ou un bronchoscope.

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale. Merci à un spécialiste des outils spéciaux enlève les objets étrangers des voies respiratoires de la victime avec un minimum de dommages à la membrane muqueuse.

La cause du bruit extérieur lors de l'inhalation peut être la présence de tumeurs. Après le diagnostic, le patient atteint de la tumeur est envoyé pour une intervention chirurgicale. La chimiothérapie peut être utilisée pour traiter les pathologies cancéreuses.

Le traitement des patients ayant subi une blessure à la poitrine dépend de la gravité de la blessure. Les victimes développent un œdème pulmonaire, qui peut nécessiter des soins d'urgence.

Une crise d'asthme est accompagnée de suffocation. Pour améliorer l'état du patient, il est nécessaire de ventiler la pièce. Vous pouvez restaurer votre respiration avec Salbutamol. Ce médicament peut être utilisé pendant l'inhalation.

Pour soulager les symptômes d'étouffement, les médecins ambulanciers injectent une injection de zufilline au patient. Si nécessaire, des glucocorticoïdes (dexaméthasone, prednisolone) peuvent être utilisés.

Conclusion

Le choix de la méthode de traitement dépend de la raison de l’apparition de sifflets lors de la respiration. Pour faire face à une infection bactérienne, des médicaments antibactériens sont prescrits aux patients. Se débarrasser des allergies peut être dû aux antihistaminiques.

Pour améliorer la décharge des crachats, qui s'accumulent dans la gorge, il est nécessaire de prendre des mucolytiques. La cause du sifflement peut être la présence de tumeurs dans les poumons du patient. Les méthodes chirurgicales sont utilisées dans le traitement de tels patients.

http://gorlonos.com/nos/chem-lechit-svist-v-nosu-pri-vydohe.html

Siffler en inspirant

Le sifflement lors de l'inhalation est un signe qui apparaît dans le contexte de maladies des organes de l'appareil respiratoire et est rarement vu dans d'autres pathologies. Cependant, il existe des facteurs étiologiques totalement inoffensifs. Sur le fond du symptôme principal, un grand nombre d'autres manifestations peuvent apparaître, par exemple des difficultés respiratoires, une pâleur de la peau, un essoufflement et une forte toux.

Il est possible de poser un diagnostic correct uniquement après la mise en œuvre d'examens instrumentaux, de tests de laboratoire et d'un examen physique. Le traitement est souvent limité à des méthodes conservatrices, mais dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Étiologie

Dans la plupart des cas, ce symptôme est dû à la survenue d'un processus pathologique dans les organes constituant le système respiratoire. Ceux-ci comprennent:

Ces organes sont concentrés dans la poitrine.

Les causes les plus courantes de sifflement et de bruits sur la respiration sont présentées:

  • la bronchite, qui peut être de nature bactérienne ou virale;
  • l'apparition d'une tumeur bénigne ou maligne, ainsi que de polypes dans les organes du système respiratoire;
  • la trachéite est une maladie caractérisée par un processus infectieux-inflammatoire, conséquence la plus fréquente d'infections virales respiratoires aiguës ou d'un rhume grave;
  • la laryngotrachéobronchite est une affection caractérisée par l'inflammation simultanée des bronches, de la trachée et du larynx;
  • L'asthme bronchique est une maladie de nature allergique dans laquelle se produit une inflammation des bronches.
  • un large éventail de lésions pulmonaires, par exemple, leur rupture, traumatisation ou dommages à l'intégrité dus à une lésion;
  • oncologie du poumon - une tumeur cancéreuse entraîne un rétrécissement de la lumière des voies respiratoires;
  • angioedema;
  • maladie pulmonaire aiguë, obstructive ou chronique;
  • bronchiolite;
  • l'apnée;
  • la tuberculose;
  • insuffisance cardiaque et autres pathologies du système cardiovasculaire;
  • reflux gastro-oesophagien;
  • choc anaphylactique - se produit dans les situations où un allergène a été introduit artificiellement dans le corps humain. Cela inclut la morsure d'une abeille ou d'une guêpe, ainsi que l'effet de certains médicaments.

Des sifflements dans les poumons d'un enfant peuvent apparaître à la fois dans le contexte des facteurs prédisposants susmentionnés et dans les cas suivants, qui sont les plus caractéristiques des enfants:

  • coup d'un corps étranger dans les voies respiratoires;
  • bronchite aiguë ou chronique;
  • la diphtérie, dans laquelle il y a une inflammation et un gonflement des voies respiratoires supérieures;
  • La coqueluche est une maladie infectieuse dangereuse au cours de laquelle le sifflement est observé non seulement lors de l'inspiration, mais également lors de la toux;
  • laryngite.

Il est à noter que pour les bébés qui ne l'ont pas encore fait, le sifflement dans les bronches ou les poumons sera une manifestation tout à fait normale, caractéristique du développement du système respiratoire.

En outre, un tel signe peut également être formé dans le contexte d'abus prolongé d'habitude tel que fumer des cigarettes.

Il découle de tout ce qui précède que le mécanisme d'émergence d'un sifflement, d'une respiration sifflante ou d'un bruit lors de l'inhalation est le suivant:

  • compression des voies respiratoires par des néoplasmes ou des ganglions lymphatiques régionaux élargis;
  • gonflement, ce qui conduit à un rétrécissement des chemins;
  • spasmes musculaires du système respiratoire;
  • grandes quantités de mucus visqueux et piquant;
  • obstruction de la lumière de n'importe quelle partie des voies respiratoires, par exemple, par une tumeur, un polype, un objet étranger ou un bouchon purulent.

Symptomatologie

Compte tenu du fait que le sifflement par inhalation survient presque toujours en raison de la survenue d'un processus pathologique particulier, il est tout à fait naturel qu'un tel symptôme ne soit pas le seul dans le tableau clinique.

La respiration sifflante la plus fréquente chez l'adulte ou l'enfant est accompagnée de:

  • faiblesse et léthargie du corps;
  • maux de tête graves;
  • fièvre
  • brûlures d'estomac;
  • sensation de coma dans la gorge;
  • toux, sèche et avec des crachats, qui peuvent être claires ou nuageuses, avec des impuretés de pus ou de sang, verdâtres ou jaunes;
  • douleur et sensation de brûlure à la poitrine;
  • nez qui coule prononcé;
  • malaise général;
  • difficulté à respirer par la bouche ou la cavité nasale;
  • palpitations cardiaques;
  • pâleur de la peau;
  • fatigue rapide et diminution des performances;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • l'apparition d'une éruption cutanée d'étiologie inconnue;
  • violation de l'acte de défécation;
  • douleur cardiaque
  • essoufflement;
  • respiration intermittente et lourde;
  • éternuements;
  • altération de la fonction de la parole;
  • sécheresse dans la bouche;
  • crises d'asthme.

Ce sont ces manifestations cliniques qui peuvent constituer la base des symptômes, mais il convient de noter que leur manifestation sera individuelle.

En outre, il est utile de noter que telle ou telle maladie se développe plusieurs fois plus rapidement que les adultes et est beaucoup plus difficile chez les enfants. Pour cette raison, lors de la première apparition d'un symptôme spécifique, il est nécessaire de rechercher une aide qualifiée dès que possible.

Diagnostics

L'identification du facteur étiologique nécessite une approche intégrée, raison pour laquelle les mesures de diagnostic se dérouleront en plusieurs étapes.

Tout d’abord, sachez que lorsque vous inspirez, vous devez tout d’abord consulter un pneumologue ou un spécialiste ORL. Le diagnostic primaire doit être effectué directement par un clinicien et viser à:

  • étudier les antécédents médicaux et les antécédents médicaux du patient - dans certains cas, en présence d'affections chroniques, de telles activités peuvent indiquer la cause principale de l'apparition d'un tel symptôme;
  • effectuer un examen physique au cours duquel le médecin écoute le patient à l'aide d'outils spéciaux;
  • Interrogatoire détaillé du patient - il est très important que le clinicien clarifie la première fois et la sévérité de tous les symptômes, qu'ils soient fondamentaux ou concomitants.

La prochaine étape du diagnostic consiste en des tests de laboratoire, notamment:

  • test sanguin général et biochimique - pour identifier une anémie possible, car certaines des pathologies de la source peuvent être complétées par des hémorragies, ainsi que pour détecter les signes d’un processus infectieux ou inflammatoire;
  • test sanguin clinique;
  • coprogramme;
  • examen détaillé des crachats excrétés par la toux.

La dernière étape pour établir le diagnostic correct consiste en des examens instrumentaux, impliquant la mise en œuvre de:

  • radiographie;
  • bronchoscopie;
  • TDM et IRM du thorax.

Dans certains cas, vous aurez peut-être besoin des conseils supplémentaires d'un gastro-entérologue ou d'un cardiologue.

Traitement

Afin de se débarrasser des sifflements lors de l'inhalation, il est nécessaire de dégager les bronches des expectorations. Cela peut être fait en utilisant les méthodes conservatrices suivantes:

  • prendre des mucolytiques, des antihistaminiques, des médicaments expectorants et des immunomodulateurs;
  • la mise en œuvre du massage avec effet de drainage, il est fait dans la poitrine et sur le dos dans la région des omoplates;
  • effectuer des exercices de respiration prescrits par le médecin traitant;
  • utilisation d'agents antibactériens, si les symptômes du principal symptôme sont des maladies infectieuses;
  • procédures physiothérapeutiques basées sur des inhalations thérapeutiques;
  • respect d'un régime alimentaire simple, qui implique l'utilisation d'un complexe multivitaminique;
  • régime de consommation abondante.

Parmi les composants de la médecine traditionnelle, les plus efficaces sont:

  • pied de biche;
  • Le millepertuis et le ruisseau de neige;
  • propolis et calendula;
  • menthe et camomille;
  • prêle des champs;
  • réglisse et mélisse.

Les indications pour la chirurgie sont:

  • l'inefficacité des méthodes de traitement conservateur;
  • frapper dans les voies respiratoires d'un objet étranger, sous réserve de sa pénétration profonde;
  • lésions malignes ou bénignes et polypes.

La question de l'opération est résolue avec chaque patient individuellement.

Prévention

Afin d'éviter les problèmes liés au développement de manifestations cliniques aussi alarmantes que le sifflement pendant l'inhalation, il est nécessaire de respecter les règles générales suivantes:

  • abandonner complètement la dépendance;
  • bien manger et équilibré;
  • assurer une détection précoce et un traitement complet des maladies des systèmes respiratoire, cardiovasculaire et digestif;
  • subir un examen médical complet régulièrement.

La prévision du sifflement lorsque vous inspirez dépend entièrement de la maladie qui a été le facteur déclenchant de son apparition. Un diagnostic précoce et une thérapie complexe augmentent considérablement les chances d'un résultat positif. Néanmoins, il ne faut pas oublier que chaque maladie comporte des complications qui menacent la vie du patient.

http://simptomer.ru/simptom/svist-pri-vdohe

Respiration sifflante

La respiration sifflante n'est pas normale, comme d'habitude une personne respire en silence. C'est le signe d'une maladie grave.

Dans la plupart des cas, on entend siffler lorsque l'on respire lors de l'expiration. En langage médical, ce phénomène s'appelle stridor. Cela se produit lorsque, pour une raison quelconque, la lumière du larynx, de la trachée ou des bronches (ou toutes en même temps) se rétrécit. Presque toujours, cette condition est complètement réversible si le patient s’adresse au médecin à temps.

La respiration sifflante n'est qu'un symptôme unique d'une maladie. Il est souvent accompagné d'une toux sèche suffocante et d'un essoufflement. Dans le même temps, la personne est obligée d'adopter une position avec le corps incliné vers l'avant et les mains posées sur le dos de la chaise ou sur le bord de la table. Il y a un sentiment de peur, le rythme cardiaque accélère.

Si la condition est retardée, les muscles de la ceinture scapulaire, du dos et de la poitrine sont reliés à l'acte de respirer. La maladie cardiaque pulmonaire se développe. La mort peut survenir si aucune assistance qualifiée n'est fournie.

Causes de respiration sifflante

Les processus pathologiques et les maladies suivants conduisent au stridor:

  1. Allergie sous la forme d'un choc anaphylactique ou d'une réaction de type immédiat (réaction se développant rapidement au contact d'un allergène).
  2. Attaque d'asthme chez un patient souffrant d'asthme bronchique.
  3. Bronchite obstructive.
  4. Contact avec divers objets ou vomissements dans les voies respiratoires.
  5. Tumeurs bénignes ou malignes des poumons, des bronches, de la trachée, du larynx ou du pharynx.
  6. Bronchiectasis.
  7. Maladies professionnelles de la poussière du système respiratoire.
  8. Inhalation de produits chimiques caustiques au travail, pendant les hostilités, lors d'incendies.
  9. Emphysème pulmonaire.
  10. Pneumosclérose
  11. Traumatisme à la poitrine.
  12. Lésion fongique des poumons (coccidiomycose).
  13. Œdème pulmonaire.
  14. Thromboembolie pulmonaire.
  15. Tuberculose
  16. Infection respiratoire syncytiale.
  17. Augmentation de la taille de la glande thyroïde avec goitre ou cancer.
  18. Granulomatose
  19. Laryngotrachéite.
  20. Abcès de Zagottochny.

Diagnostics

L'apparition d'une respiration sifflante incite les patients à consulter un médecin de famille ou un pneumologue. La direction du diagnostic dans ce cas dépendra de l'historique de l'apparition de l'état pathologique et des données de l'examen du patient. À la réception du médecin, le patient mesurera également la température corporelle, déterminera le niveau de pression artérielle, écoutera la respiration et le rythme cardiaque.

Pour clarifier la cause de la maladie et la prévalence de la lésion, le patient doit subir une radiographie pulmonaire. Si nécessaire, prescrire l'étude de la fonction respiratoire externe à l'aide de méthodes spéciales: spirographie et pneumotachométrie.

Dans les situations difficiles, recourir à l'examen tomographique. Si le médecin soupçonne une infection, la numération sanguine complète, l'analyse d'urine, la culture d'expectorations ou le frottis de la muqueuse pharyngée seront informatifs.

Traitement de sifflement respiratoire

La thérapie de stridor devrait affecter, en premier lieu, les mécanismes causaux de la pathologie.

  • Si la respiration sifflante s'est développée en raison de la multiplication de micro-organismes infectieux, des médicaments antibactériens, antiviraux ou antimycotiques doivent être pris.
  • Lorsqu'un corps étranger pénètre dans le larynx ou les bronches, il est nécessaire de le retirer rapidement à l'aide d'outils spéciaux (laryngoscopes ou bronchoscopes). Cette procédure est effectuée uniquement à l'hôpital, sous anesthésie.
  • Si un néoplasme rendant la respiration difficile est détecté, un traitement chirurgical ou une chimiothérapie est utilisé selon les indications.
  • L'empoisonnement par la fumée ou d'autres substances irritantes nécessite une détoxification en milieu hospitalier.
  • La tuberculose pulmonaire est traitée avec des médicaments spécifiques.
  • Les lésions aux organes thoraciques nécessitent une approche individuelle dans chaque cas.
  • Pour l'oedème pulmonaire et la thromboembolie, le soulagement doit être immédiat. Très souvent nécessite une réanimation. La mortalité dans ce cas est élevée.

Parfois, le patient peut s'aider lui-même. Par exemple, lors d'une crise d'asthme, lors d'une asphyxie avec bronchite obstructive ou laryngotrachéite avec sténose. Il est nécessaire d'humidifier l'air et de ventiler la pièce, enlever les vêtements contraignants. Ne bouge pas et calme-toi. Injecter 1 à 2 doses de salbutamol ou appliquer une inhalation de ventoline ou de berotec à l’aide d’un nébuliseur. Si ces mesures n’ont pas eu un résultat positif, appelez une ambulance.

Le personnel d’urgence fera une injection intraveineuse d’aminophylline. Si nécessaire, des glucocorticoïdes (dexaméthasone ou prednisone) seront également utilisés. En fonction de l’effet du traitement et de la gravité de l’état du patient, le médecin ou l’assistant médical d’urgence décidera de la nécessité d’une hospitalisation.

La respiration sifflante ne passe pas par eux-mêmes. Quand il apparaît, il est urgent de demander de l'aide médicale.

La page était-elle utile? Partagez-le dans votre réseau social préféré!

http://comp-doctor.ru/dyh/svist.php

Que signifie sifflement

Les médecins disent que la respiration sifflante, qui peut aussi être accompagnée d'une respiration sifflante, est un symptôme grave et effrayant. Ce type de respiration peut être le signe de diverses maladies - des allergies aux dommages chimiques aux poumons et à d'autres maladies respiratoires.

Le plus souvent, le sifflement se produit à l'expiration et indique que la lumière des voies respiratoires s'est rétrécie. Les raisons peuvent être très, très nombreuses. Par exemple, bronchospasme, œdème, obstruction due à une tumeur, etc.

Les médecins ont compilé une liste de raisons pour lesquelles la respiration sifflante commence souvent. Il comprend:
- La réaction anaphylactique est un type de réaction allergique considérée comme grave. Dans ce cas, la respiration sifflante est accompagnée d'éternuements, de démangeaisons, d'essoufflement, de congestion nasale, etc. Des soins médicaux urgents sont nécessaires en raison du rétrécissement de la lumière bronchique;
- corps étranger: un corps étranger pénétrant dans les voies respiratoires entraîne leur blocage partiel ou complet. En parallèle, vous pouvez avoir une toux sèche, un enrouement, une tachycardie, une cyanose du visage. Des soins médicaux d'urgence sont nécessaires.
- pneumopathie par aspiration, autrement appelée syndrome de Mendelssohn: le sifflement de la respiration apparaît avec essoufflement, respiration fréquente, bleu du visage et des lèvres, fièvre, toux avec expectorations. Peut survenir à la suite de vomissements dans les poumons;
- asthme bronchique: le sifflement apparaît lors d'une crise. Accompagné de toux. Difficultés respiratoires graves observées. Vous pouvez sauver la situation en donnant au patient des médicaments spéciaux pour la bronchoconstriction;
- lésion pulmonaire: par exemple, un sifflement peut survenir à la rupture. Cette blessure provoque des saignements, des œdèmes et, dans certains cas, des contusions. L'aide immédiate d'un médecin est requise.
- broncho-adénome - une maladie qui, avec le sifflement de la respiration, est caractérisée par une hémoptysie;
- La bronchite chronique est l'une des pathologies les plus courantes. Le patient peut être dérangé par la respiration sifflante, la toux, la fatigue;
- cancer du poumon: au moment où la tumeur a tellement grossi qu'elle commence à obstruer les bronches, un sifflement apparaît lors de la respiration. Le cancer s'accompagne de perte de poids, de fatigue, d'essoufflement et d'autres signes caractéristiques.

L'apparition de sifflets est généralement une conséquence du jugement de la lumière des bronches. Pour améliorer l'état du patient, bien sûr, dans les cas où une assistance d'urgence n'est pas nécessaire, les méthodes suivantes peuvent être appliquées.

L'humidification de l'air adoucit le mucus qui obstrue les bronches, soulage les spasmes et aide également à normaliser la respiration. Pour humidifier l’air, il suffit d’utiliser des humidificateurs spéciaux ou de s’asseoir dans la salle de bain avec le robinet d’eau chaude ouvert.

Assurez-vous de prendre les médicaments prescrits par un médecin. Ils contribuent à la normalisation de la respiration. Ceci est particulièrement important pour les inhalateurs asthmatiques. Et vous ne devez pas refuser un traitement sous prétexte que la dépendance va survenir. Le risque est beaucoup plus grand que le préjudice mythique de la dépendance.

Naturellement, il est nécessaire de passer un examen médical qui déterminera la cause du sifflet et assignera le traitement approprié.

http://www.kakprosto.ru/kak-892166-o-chem-govorit-svistyaschee-dyhanie

Respiration sifflante respiration sifflante: causes et traitement

Lors de la respiration chez l'homme, un échange de gaz se produit entre l'environnement et le corps. L'air qui traverse le larynx et la trachée pénètre dans les poumons, tandis que les muscles inspirent et expirent facilement et sans difficulté. Mais parfois, sous l’influence de causes de natures différentes, inhaler ou exhaler peut s’accompagner d’un sifflet. Le terme médical pour cela est stridor ou sifflement. Les causes les plus probables de cette pathologie peuvent être diverses maladies du système respiratoire. Mais il existe un certain nombre de cas où le sifflet apparaît sur d’autres facteurs. Les causes typiques et le traitement de la respiration sifflante chez l'enfant et l'adulte sont discutés dans cet article. Respiration sifflante est un symptôme plutôt dangereux de nombreuses pathologies. Laissez-le sans attention.

Certaines maladies des voies respiratoires s'accompagnent d'une sorte de respiration sifflante, semblable à une respiration sifflante. De tels symptômes devraient alerter le médecin expérimenté, car ils peuvent indiquer le développement de nombreuses maladies graves chez le patient.

Causes de respiration sifflante chez les patients

Le rétrécissement des voies respiratoires dans les organes respiratoires provoque l'apparition de sifflets chez des patients de différents âges. La fraction du cycle respiratoire au cours de laquelle les râles sont produits correspond au degré d'obstruction des voies respiratoires. Cependant, il faut comprendre que, chez différents patients, les causes de la respiration sifflante sont causées par le développement de certaines maladies du système respiratoire.

Expliquer physiquement le phénomène du sifflement en respirant est assez facile. Elle est causée par le mouvement de l'air traversant les voies aériennes rétrécies. Pour se débarrasser des sons sifflants ou stridor, il suffit d’établir les raisons du rétrécissement des sentiers et de prendre des mesures pour les éliminer. La respiration sifflante n'est pas une maladie, mais l'un des signes d'un grand nombre de maladies et le résultat de lésions des voies respiratoires.

Asthme bronchique

L'une des causes les plus courantes de respiration sifflante lors d'une expiration ou d'une inhalation est une maladie des organes du système respiratoire. Le bronchospasme provoqué par l'asthme bronchique est l'une des causes courantes du rétrécissement des voies respiratoires. Les spasmes entraînent un rétrécissement des voies respiratoires des bronches et des poumons, ce qui entraîne l'apparition d'un sifflement. Si vous ne prenez pas le médicament à temps et que vous ne commencez pas le traitement, le sifflement peut devenir plus fort. Avec une nouvelle attaque, les voies respiratoires se rétréciront au point de faire disparaître le sifflet. Dans ce cas, des mesures urgentes seront nécessaires jusqu’à l’hospitalisation.

Choc anaphylactique

Une réaction allergique mettant en jeu le pronostic vital ou une anaphylaxie peuvent être une autre raison de l'apparition de sifflets lors d'une inspiration ou d'une exhalation. Un allergène qui est entré dans le corps provoque un gonflement des voies respiratoires et leur constriction, qui traverse l'air avec force et crée un sifflement. La cause du développement d'un choc anaphylactique peut être la piqûre d'un insecte toxique, la réaction à la nourriture ou à la boisson. L'œdème de Quincke qui se propage à la membrane muqueuse de la bouche et du larynx peut provoquer un sifflement. La réduction du larynx se produit très rapidement, avec une forte concentration d'allergène pouvant survenir une asphyxie.

Corps étrangers

Si un corps étranger pénètre dans les voies respiratoires, un sifflement est émis car il y a un blocage périodique du pharynx et de la trachée. Le sifflement peut se produire soudainement. Un tel symptôme est à la base de la suspicion d'accident et de la nécessité de prendre des mesures d'urgence. À l'avenir, un chevauchement des voies respiratoires peut survenir et le patient suffoque.

Lésions pulmonaires

Siffler lorsque vous inspirez ou expirez peut endommager les poumons. Les causes peuvent être différentes: inhalation de gaz caustique, blessure due à un accident, conséquences de manipulations médicales ou pénétration de substances traumatiques. Dans ce cas, le seul moyen d’aider est d’appeler la brigade des ambulances.

La bronchite comme cause de sifflement lors de la respiration

Parmi les raisons de l'apparition possible de sifflets, on peut compter et la bronchite. Causé par une infection bactérienne ou virale, il peut limiter l'accès de l'air aux bronches en raison du gonflement des muqueuses. Parmi les types de bronchite accompagnés de tels symptômes, il peut exister à la fois une maladie aiguë et une maladie chronique. Le plus souvent, une respiration sifflante se produit lorsque la toux sèche.

Trachéite

L'inflammation de la trachée, appelée trachéite, peut endommager les voies respiratoires inférieures. Le plus souvent, il se développe avec d'autres maladies: bronchite, laryngite ou pharyngite. Un processus aigu ou chronique dans la trachée la rétrécit, ce qui peut entraîner des sifflements lorsque vous inspirez ou expirez.

Cancer du poumon

Une tumeur en cas de cancer du poumon peut fermer les bronches, bloquant l’accès à l’air, gêne la respiration et la rend difficile. L'effort respiratoire effectué par la personne crée des sifflements.

Coqueluche

En cas de coqueluche, des sifflements sont également possibles. Cela peut être dû à une accumulation de mucus, à une réaction allergique des muqueuses des voies respiratoires à une infection et à d’autres facteurs. En outre, le sifflement peut survenir avec le développement de l'emphysème, des ruptures de certaines parties des voies respiratoires dues à des attaques de toux convulsive.

Mauvaises habitudes

Les causes du sifflement peuvent souvent être les mauvaises habitudes présentes chez le patient, notamment le fait de fumer. Il se manifeste plus souvent le soir ou le matin. Chez les fumeurs expérimentés, on observe plus souvent une respiration sifflante. La raison en est que les sécrétions muqueuses s'accumulent dans les voies respiratoires sous l'influence de la fumée du tabac. Après avoir éclairci la gorge, vous pouvez éliminer ce problème pendant un moment, mais il sera plus efficace de renoncer à la mauvaise habitude.

Traitement de la respiration sifflante chez les enfants

Pour le traitement des maladies associées au sifflement chez les enfants, il est recommandé de consulter un médecin. Le plus efficace est le traitement des voies respiratoires par inhalation. En cas de complications et de difficultés respiratoires, il convient de recourir à l'apport artificiel d'oxygène dans le corps. L'auto-traitement de la respiration sifflante chez les enfants est complètement exclu, le médecin doit déterminer la cause de ces manifestations et prescrire le traitement approprié. Il est possible de traiter les enfants à la maison et à l'hôpital, en respectant scrupuleusement tous les rendez-vous et les recommandations des médecins.

Méthodes de traitement du sifflement lors de la respiration chez les adultes

Les méthodes de traitement pour les adultes avec respiration sifflante sont presque identiques à celles des enfants. Mais le nombre de facteurs menant à cette maladie, ils ont beaucoup plus. Le traitement dépendra des raisons. Ceux-ci incluent: le tabagisme, les blessures de toutes sortes, les allergies, l'asthme, la bronchite et d'autres maladies respiratoires.

La détermination des causes des maladies associées au sifflement peut être diagnostiquée par examen aux rayons X. Les maladies de nature inflammatoire des bronches, de la trachée ou du larynx sont bien traitées avec des inhalateurs. Cela peut être fait à la fois dans les conditions des établissements médicaux et à la maison. Pour les adultes qui fument, la première condition dans le traitement des sifflements lorsque la respiration est de cesser complètement de fumer.

Respiration sifflante chez les bébés

L'apparition de sifflets lors de l'inhalation ou de l'expiration de bébés et de nouveau-nés devrait obliger les autres à prendre des mesures urgentes pour en déterminer les causes et le traitement. Un jeune enfant ne pourra pas aider à déterminer les causes des pathologies respiratoires. Un diagnostic précis doit donc être réalisé pour identifier les facteurs qui ont provoqué le sifflet.

Dans les maladies infectieuses, le traitement de la respiration sifflante est effectué avec l'utilisation d'antibiotiques, d'inhalations et de frictions dans les voies respiratoires supérieures. En cas d'urgence, un apport supplémentaire d'oxygène au corps peut être attribué au bébé. Quel traitement spécifique devrait être déterminé par le médecin en fonction des résultats de l'examen. Dans ce cas, l'automédication est inacceptable.

Mesures préventives

Pour exclure l'apparition de diverses maladies pouvant être accompagnées de sifflements, il existe les mesures préventives habituelles. Évitez le contact avec les infections virales malades, durcissez le corps. Aux premiers signes d’indisposition et d’inconfort du système respiratoire, fièvre, mal de gorge, toux, douleur à la poitrine, il est préférable de consulter un médecin.

http://prodyhanie.ru/svistyashchee-stridoroznoe-dyhanie/

Causes et traitement du sifflement lors de la respiration chez un adulte et un enfant

Un indicateur important de la santé des personnes est leur respiration. Si une personne a le silence et respire même, alors tout va bien pour elle. Cependant, un adulte siffle parfois lorsqu’il respire, ce qui indique des pathologies dans le corps. Par conséquent, il est recommandé de vous familiariser avec les fonctionnalités de ce problème.

L'influence des facteurs externes sur l'apparition de la respiration sifflante

Avant de procéder au traitement des sifflets d’inhalation, il est nécessaire de déterminer la cause de ce problème. La pathologie apparaît souvent sous l'influence de facteurs externes.

Le tabagisme

Parfois, des problèmes respiratoires surviennent à cause d'une habitude comme fumer. Chez les gros fumeurs, on peut voir des sifflements matin et soir. Il apparaît en raison de l'accumulation progressive des muqueuses dans les voies respiratoires. Au fil du temps, le liquide tousse et la respiration revient à la normale. Cependant, si la personne n'arrête pas de fumer, le mucus s'accumule à nouveau, provoquant un sifflement.

Activité physique

Beaucoup de gens font du sport pour rester en forme. L'exercice régulier renforce les muscles et augmente l'efficacité du système immunitaire. Cependant, parfois en raison d'efforts physiques excessifs, le nombre de contractions augmente, ce qui entraîne un changement de la respiration.

Travailler dans des pièces poussiéreuses

Certains doivent passer beaucoup de temps dans des pièces où la quantité de gaz et de poussière augmente, ce qui entraîne une détérioration du fonctionnement des poumons. Par conséquent, avant de commencer à travailler dans de telles conditions, il faut prendre soin de protéger les organes respiratoires.

En guise de mesure supplémentaire, il est préférable d’utiliser un appareil respiratoire qui protège le corps contre les vapeurs organiques et la poussière.

Le stress

Les personnes qui vivent souvent des situations stressantes ont des problèmes de respiration. Cela devient difficile et s'accompagne d'un sifflement fort. Cela conduit à un rythme cardiaque irrégulier, des maux de tête et une pression artérielle élevée. Pour normaliser la respiration, des exercices de respiration spéciaux sont effectués. Cinq respirations profondes sont effectuées au cours desquelles les muscles des membres et de l'abdomen sont tendus et détendus.

Quelles maladies associées sifflent

Il existe des cas où le sifflet lorsque la respiration se produit en raison de maladies chroniques. Il y a plusieurs maladies qui causent le sifflement.

Obstruction des voies respiratoires

Il est considéré comme la cause la plus fréquente de bruits parasites lors de la respiration. En raison de l'obstruction des voies respiratoires, les personnes développent une broncho-plasmose, qui s'accompagne d'un rétrécissement des poumons et des bronches. Il est recommandé de guérir la pathologie de manière opportune, car sans traitement, le sifflement ne fera qu'augmenter.

Pneumonie

Les principaux signes de pneumonie comprennent une aggravation de la respiration et une forte toux avec expectorations. Certains patients se plaignent de douleurs à la poitrine. Si des signes de pneumonie apparaissent, consultez immédiatement un médecin afin d’empêcher tout développement ultérieur de la maladie.

Crepitus

Un crepitus alvéolaire dans les poumons apparaît après une pneumonie. Il est impossible de traiter les crepitus car il s’agit d’un symptôme et non d’une maladie distincte. Par conséquent, il est nécessaire de déterminer la cause du bruit extérieur lors de la respiration et de l'éliminer.

Trachéite

La trachéite est appelée inflammation de la trachée, à la suite de laquelle les organes respiratoires sont endommagés. La pathologie se manifeste souvent parallèlement à d'autres maladies, notamment la pharyngite, la laryngite et la bronchite.

Les sifflements ne se produisent que dans la forme chronique de la maladie.

Asthme bronchique

L'asthme bronchique est un processus pathologique qui entraîne des difficultés respiratoires. Sans traitement pour pathologie, les voies respiratoires commenceront à se rétrécir, ce qui peut entraîner une suffocation. Par conséquent, il est nécessaire d’engager le traitement de la pathologie immédiatement après l’apparition des premiers symptômes.

Choc anaphylactique

Ce problème survient après la pénétration d'allergènes dans le corps, ce qui entraîne un gonflement et un rétrécissement du système respiratoire. L'anaphylaxie survient souvent après avoir mangé de la nourriture ou des morsures d'animaux toxiques.

Bronchite

La bronchite est considérée comme une cause fréquente de sifflements dans le sternum lors de la respiration. La maladie se développe rapidement et conduit souvent à un gonflement de la muqueuse laryngée. Les formes chroniques et aiguës sont accompagnées de toux.

Cancer du poumon

Certaines personnes atteintes d'un cancer du poumon développent des tumeurs qui aggravent le flux d'air vers les bronches. Cela rend la respiration difficile à plusieurs reprises, ce qui entraîne l'apparition de bruits parasites lors de l'inspiration.

Coqueluche

Les maladies avec sifflements incluent la coqueluche. Avec une telle pathologie dans les organes respiratoires s'accumule un fluide épais et muqueux, ce qui complique le processus respiratoire.

Objets étrangers

Parfois, la respiration devient plus difficile en raison de la présence de corps étrangers dans les voies respiratoires. Le flux d'air se détériore du fait que des corps étrangers ou des néoplasmes chevauchent souvent le pharynx. Cela conduit non seulement à siffler, mais aussi à la suffocation.

Symptômes caractéristiques

Avant le traitement, il est recommandé de se familiariser avec les principaux symptômes pouvant accompagner le bourdonnement et la respiration sifflante. Le plus souvent, la pathologie s'accompagne d'une toux accrue et d'une sensation de congestion dans les voies respiratoires. Cependant, parfois, d'autres signes apparaissent qui dépendent directement de la raison de l'apparition des sifflets.

Altération de la fonction thyroïdienne

Il est possible de déterminer que la détérioration respiratoire est due à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, en utilisant des symptômes caractéristiques. La plupart des patients présentant ce problème se plaignent de douleurs dans le pharynx, qui se manifestent lors de l'inhalation et de l'ingestion d'aliments. En outre, les patients peuvent aggraver les symptômes de maladies chroniques.

Avec des complications chez les patients, le travail des organes digestifs se dégrade, des nausées accompagnées de vomissements apparaissent.

Bronchite chronique

Souvent, un sifflement et une sonnerie lors de l'inspiration d'air chez les adultes et les enfants se produisent en raison d'une bronchite chronique ou d'autres maladies présentant des symptômes similaires.

Les signes courants de pathologie sont les suivants:

  • augmentation de la température jusqu'à 38 degrés;
  • faiblesse générale;
  • picotements dans la poitrine;
  • des vertiges;
  • essoufflement.

Si le patient est couché sur le ventre, sa toux augmente. Par conséquent, la nuit et dans les rêves, certaines personnes souffrent fréquemment de suffocation.

Pneumonie

L'inflammation des poumons est considérée comme une maladie dangereuse, qui provoque souvent des sifflements. Les caractéristiques distinctives de la pathologie comprennent une forte augmentation de la température jusqu'à 39-40 degrés, ce qui représente un danger pour la vie du patient. En outre, les symptômes de l'inflammation incluent une transpiration excessive et une douleur thoracique aiguë, qui s'aggrave si vous respirez dans les airs. Sans traitement rapide, les symptômes s'aggravent et une toux avec expectorations apparaît.

Œdème pulmonaire

Des sifflements lors de la respiration peuvent se produire en raison de l'enflure des poumons. Avec cette pathologie, les patients se plaignent d'augmentation de la pression artérielle, de transpiration excessive, de palpitations cardiaques et de maux de tête. En position couchée, les patients commencent à avoir des accès de toux, dans lesquels des expectorations muqueuses sont sécrétées par la cavité buccale. Les complications de l'œdème pulmonaire comprennent l'étouffement, accompagné de crises de panique et d'un sentiment d'anxiété accru.

Certains patients perdent souvent conscience en raison d'une altération de la circulation sanguine. Dans ce cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance pour aider le patient.

Méthodes de diagnostic

Si des sifflements se manifestent au cours d'une respiration, vous devriez demander l'aide d'un spécialiste afin qu'il puisse vous aider à établir un diagnostic précis. Il existe six méthodes de diagnostic principales qui aideront à déterminer la cause de la pathologie.

Spirométrie

La procédure est effectuée pour déterminer la qualité des organes respiratoires. La spirométrie permet de déterminer le rythme respiratoire et la capacité des poumons du patient. La réalisation en temps voulu d’une telle enquête permet de détecter rapidement la tuberculose chronique, la bronchite, l’asthme et la pneumonie. La spirométrie aide également à établir les causes des maladies cardiaques.

CT et IRM

La TDM et l'IRM des poumons sont souvent prescrits aux patients afin de déterminer la cause du sifflement lors de la respiration. Après avoir procédé à de tels examens, le médecin recevra des images détaillées du système respiratoire, ce qui l’aidera à identifier les pathologies en développement. Les inconvénients de l'IRM et de la tomodensitométrie comprennent le fait qu'ils ne peuvent pas être administrés aux nouveau-nés, aux femmes enceintes et aux mères qui allaitent.

Diagnostics ELISA

Si l'on soupçonne que la cause du sifflement lors de l'inhalation est une maladie infectieuse, un dosage immunoenzymatique est effectué. La procédure détermine le nombre d'agents infectieux et d'anticorps. Le diagnostic ELISA détecte uniquement la réponse de l’organisme aux effets de la maladie, mais n’identifie pas le pathogène.

Analyse PCR des expectorations

La réaction en chaîne des polymères est considérée comme une méthode de diagnostic de haute précision capable de détecter toutes les pathologies virales. Lors du diagnostic OCP, le patient prend des expectorations, après quoi sa synthèse biologique est effectuée.

À la suite du diagnostic, la classe de microorganismes détectés dans les expectorations est déterminée.

Analyse générale du sang et de l'urine

Lors des diagnostics, une analyse générale de l'urine et du sang permet de déterminer presque toutes les pathologies. Une telle étude est considérée comme indispensable car elle permet d’obtenir des informations sur toute inflammation susceptible d’être présente dans le corps. Il est assez difficile de déterminer le diagnostic exact en utilisant seulement une analyse générale, et il est donc souvent utilisé en conjonction avec d'autres méthodes de diagnostic.

Radiographie

Pour déterminer la cause de la difficulté à respirer, effectuez une procédure telle que la radiographie. Il est utilisé pour déterminer les maladies pulmonaires les plus courantes, notamment la tuberculose, la pneumonie et les néoplasmes.

Comment traiter la respiration sifflante chez les enfants

S'il y a des signes de difficulté à respirer, vous devriez immédiatement consulter un médecin et commencer le traitement.

Chez les enfants

Pour soigner les enfants et rétablir leur respiration, vous pouvez utiliser des remèdes populaires et des inhalateurs spéciaux.

Les inhalations sont considérées comme la méthode de traitement la plus efficace, car elles affectent les organes respiratoires, ce qui permet de rétablir plus rapidement les voies respiratoires.

Lors du traitement des bébés, les types d'inhalations suivants sont utilisés:

  • Vapeur. Il s'agit du type d'inhalation le plus courant, souvent utilisé dans les traitements à domicile. Dans ce cas, les organes respiratoires du patient sont affectés par la vapeur d’eau dont la température se situe entre 55 et 65 degrés Celsius. L'inhalation régulière de vapeurs dilate les vaisseaux sanguins dans les voies respiratoires, élimine la douleur et le gonflement.
  • Échographie. Ces inhalateurs diffèrent de la vapeur dans le mécanisme de travail. Lors de l'utilisation de tels modèles, le médicament est pulvérisé en raison de l'exposition aux ondes ultrasonores. En raison de ce médicament, le liquide peut être divisé en petites particules ne dépassant pas 0,4 micron. Cela permet l'utilisation de l'inhalation par ultrasons dans le traitement de pathologies graves du système respiratoire.

Chez les adultes

Pour éliminer le sifflement lors de la respiration chez les adultes, utilisez une pharmacothérapie au cours de laquelle les médicaments suivants sont utilisés:

  • Antibiotiques. Si, au cours du diagnostic, il a été révélé que la pathologie était due à une infection bactérienne, des médicaments antibiotiques devraient alors être utilisés. Les macrolides, les céphalosporines et la pénicilline font partie des antibiotiques les plus efficaces. Lors du choix du médicament le plus approprié, tenez compte des caractéristiques du patient.
  • Agents antiviraux. Il est courant d'utiliser ces médicaments lorsque des difficultés respiratoires surviennent en raison d'infections virales. De nombreux médecins recommandent d'utiliser l'interféron, car il aide à faire face aux maladies chroniques. En outre, ce médicament est prescrit si le patient commence à se plaindre de la détérioration de sa santé et de ses complications.
  • Médicaments expectorants. Les médicaments de cette catégorie sont utilisés si la pathologie est accompagnée d'une toux sèche. Ces fonds contribuent à la dilution des expectorations accumulées et à leur élimination du système respiratoire.

Mesures préventives

Pour prévenir l’apparition et le développement de maladies accompagnées d’un sifflement lors de l’inhalation, il est nécessaire de se familiariser avec les caractéristiques de leur prévention.

Les principales règles préventives à suivre sont les suivantes:

  • minimiser les contacts avec les personnes souffrant de maladies virales;
  • habillez-vous chaudement par temps froid afin de ne pas trop refroidir le corps;
  • arrêter complètement de fumer et de boire de l'alcool;
  • suivez votre alimentation régulièrement et mangez plus d'aliments contenant des vitamines;
  • rejeter les aliments gras, car ils conduisent à l'obésité et à une aggravation de la respiration;
  • traiter les maladies catarrhales jusqu'au bout pour prévenir les complications;
  • consulter régulièrement le médecin pour un examen visuel des voies respiratoires;
  • Ne pas se soigner sans consulter un médecin, cela pourrait nuire à la santé;
  • dès les premiers signes de difficulté respiratoire, consultez un médecin pour le diagnostic de pathologie.

Conclusion

Les enfants et les adultes rencontrent souvent des bruits de sifflement qui apparaissent lors d'une inspiration ou d'une expiration. Il est recommandé d’établir à l’avance la cause de ce problème et de commencer son traitement. Pour ce faire, vous devrez consulter votre médecin afin qu’il puisse diagnostiquer et prescrire un traitement.

http://viplor.ru/gorlo/svist-pri-dyhanii
Plus D'Articles Sur Les Allergènes