Rhinite atrophique: symptômes, traitement

La rhinite atrophique est une maladie de la membrane muqueuse de la cavité nasale, accompagnée de son atrophie due à des modifications dégénératives. Il peut être associé à des modifications atrophiques du larynx et du nasopharynx. Le processus peut être généralisé (diffus) et local (local).

Les causes

Les causes de la rhinite atrophique sont variées. Il s’agit de caractéristiques congénitales de la muqueuse nasale, de conditions climatiques défavorables - assèchement de l’air chaud, risques professionnels - pollution accrue de l’air, présence de divers produits chimiques dans l’air, fumée du tabac, maladies infectieuses (rougeole, scarlatine, diphtérie, etc.), traumatismes multiples et multiples. interventions chirurgicales extensives dans la cavité nasale, troubles endocriniens-hormonaux (la maladie peut se manifester pendant la puberté), carence en vitamine D et en fer, maladies inflammatoires fréquentes oh nez. Il existe un type de rhinite atrophique - ozena (rhinite fétide), dont la cause est probablement l'agent pathogène spécifique Klebsiella ozaenae.

Les symptômes

Les patients s'inquiètent de la sécheresse du nez, de la réduction de l'olfaction jusqu'à la disparition complète, des saignements récurrents, des difficultés respiratoires nasales, des écoulements purulents et visqueux, qui s'assèchent en croûtes gris jaunâtre. Les croûtes peuvent causer des démangeaisons, ce qui explique pourquoi le patient, en essayant de les enlever, endommage la membrane muqueuse et provoque ainsi des saignements, une ulcération de la muqueuse nasale, qui contribue ensuite à la perforation (à travers l'intégrité) de la cloison nasale.
Il est assez facile de diagnostiquer cette maladie à l’aide de la rhinoscopie, qui révèle de larges passages nasaux, la membrane muqueuse est pâle, amincie, dans les passages nasaux d’un écoulement visqueux de couleur jaune qui forme de grosses croûtes qui sont enlevées en grandes parties sous forme d’empreintes à un certain effort, du fait de l’atrophie de la concha. la paroi postérieure du nasopharynx peut être visualisée.
Ces patients doivent être traités par un médecin ORL. La rhinite atrophique est longue. Le traitement n'est efficace que si la cause du processus dystrophique (risque professionnel, fumée de tabac, etc.) est trouvée. En règle générale, le traitement n’est que symptomatique (il vise à hydrater la cavité nasale et à enlever les croûtes, etc.). Néanmoins, la thérapie améliore la qualité de vie du patient et prévient le développement de complications.

Traitement

Afin d'hydrater la membrane muqueuse et d'éliminer les croûtes, un lavage de la cavité nasale 2 fois par jour avec une solution isotonique de chlorure de sodium (solution saline à 0,9%) avec de l'iode (3-4 gouttes d'alcool à 10% de teinture d'iode dans un verre de solution) est utilisé. Cette combinaison augmente la fonction de sécrétion des glandes muqueuses. Pour des raisons pratiques, il est préférable d’utiliser DOLPHIN - une bouteille spéciale pour le lavage du nez, vendue en pharmacie. Des sachets au sel de mer y sont attachés. Dans cette bouteille, vous pouvez verser une solution saline contenant de l'iode et vous rincer le nez. Ou préparez une solution de sel de mer à raison d’une demi-cuillère à thé de sel de mer par bouteille (240 ml).

Pendant la journée, pour humidifier la membrane muqueuse, il est nécessaire de l’irriguer avec une solution physiologique ou une solution de sel marin. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des médicaments tels que Aqualor Soft, Quick, Aquamaris Spray.

Tous ces médicaments sont du sel de mer stérile, qui a une action hydratante, anti-inflammatoire, anti-œdémateuse et nettoyante. Il n'est pas interdit de verser une solution saline de pharmacie dans des assiettes vides sous le spray. Cela coûtera donc beaucoup moins cher, mais l’essence est la même, surtout si l’on tient compte du fait que les patients atteints de rhinite atrophique ont besoin d’une irrigation constante de la muqueuse nasale.
Aussi prescrit sous forme de gouttes nasales dans une solution d'huile de vitamines A et E (Aevit), 1 goutte 3 fois par jour pendant la semaine Pour stimuler la sécrétion des glandes (en d’autres termes, éliminer la sécheresse), on utilise une solution de Lugol avec de la glycérine: il est nécessaire de lubrifier la cavité nasale 3 fois par jour pendant 2 à 3 semaines. Cette solution a des propriétés antiseptiques, antifongiques et irritantes.

Afin d'améliorer le trophisme de la membrane muqueuse, l'hélium est présenté: laser néon par voie endonasale (dans la cavité nasale) 7-10 procédures pendant 5-10 minutes
Lorsqu'un déficit en fer est établi en tant que cause possible de la rhinite atrophique, un traitement à base de fer est administré. Le plus souvent, des injections de Ferrum Lek sont utilisées. Rinofluimucil est utilisé avec une viscosité élevée des écoulements nasaux, qui comprend des mucucides, des expectorations fluidifiantes et un composant vasoconstricteur.
Le traitement chirurgical de la rhinite atrophique est possible et consiste principalement en une implantation dans la région du fond de la cavité nasale et du septum de divers matériaux alloplastiques. Ni inclure les tissus suivants:

  • autohair,
  • dacron net,
  • Téflon,
  • capron,
  • membranes amniotiques.

Le principal objectif de l’intervention chirurgicale est le rétrécissement des voies nasales. Cependant, avec toute la complexité et la gravité de la rhinite atrophique, elle ne permet pas toujours d’obtenir l’effet souhaité.

http://otolaryngologist.ru/441

Rhinite atrophique: traitement de la rhinite sèche chronique

Contrairement à d'autres types d'inflammation muqueuse, la rhinite atrophique ne s'accompagne pas d'un écoulement abondant de mucus liquide ou d'exsudat épais.

Au contraire, les modifications pathologiques de la gaine épithéliale sécrétrice provoquent un dessèchement accru, la formation de croûtes.

L'atrophie des tissus se fait lentement, en plusieurs étapes. Une des caractéristiques de la maladie est le développement tardif d'ozène et une perte totale ou partielle de l'odorat.

Atrophie de la muqueuse nasale: qu'est-ce que cela signifie?

Selon la classification internationale, le code CIM-10 - J31.0 a été attribué à l’amincissement de l’épithélium sécrétoire. Il fait référence à des maladies qui se produisent sous une forme chronique.

La rhinite atrophique est une inflammation des parois du nasopharynx pouvant être causée par divers agents pathogènes et avoir des effets néfastes sur le corps humain:

  • Les virus;
  • Les bactéries;
  • Les allergènes;
  • Air poussiéreux, produits chimiques;
  • Maladies systémiques;
  • Long séjour dans le froid, etc.

L'inflammation de la membrane muqueuse perturbe progressivement le fonctionnement des cellules ciliées et entraîne des troubles pathologiques.

En outre, un nez qui coule peut être déclenché par la présence de maladies systémiques, telles que le système endocrinien. En outre, les médicaments ou le manque de vitamines dans le corps humain contribuent au développement de dysfonctionnements des voies respiratoires.

Les principaux symptômes de la maladie

À l'examen, l'ENT notera des dysfonctionnements caractéristiques de la surface épithéliale - sa couleur devient rose pâle. La structure de la surface de la cellule diffère par la teinte mate et un amincissement notable de son épaisseur.

La rhinite atrophique chronique s'accompagne des manifestations suivantes:

  • Sécheresse accrue;
  • Formation de croissance sèche d'un secret;
  • Sentiment constant de tension;
  • Saignements périodiques qui s'arrêtent rapidement;
  • Difficile à sentir.

Si un patient développe de l'ozène, le symptôme principal est une odeur fétide de décharge. Ils sont visqueux, forment rapidement des croûtes denses.

La zone de sécrétion amincie est facilement endommagée et le saignement gêne les patients. Le sang ne coule pas abondamment, on le trouve généralement dans l'exsudat sous forme de veines.

Les décharges catarrhales sont visqueuses et dégagent une odeur putride. Les croissances denses qui en résultent sont gênantes. Avec leurs égratignures, les saignements et l'inflammation peuvent commencer.

Lorsque la fonctionnalité de l'épithélium est violée, la maladie devient facilement une espèce infectieuse si les agents pathogènes pénètrent jusqu'au site de l'inflammation. Un nez qui coule est accompagné d'une diminution de l'odeur ou d'une perte complète de l'odeur.

Si la maladie n'est pas traitée correctement, les troubles dysfonctionnels s'étendent à l'ensemble du nasopharynx et touchent même les trompes d'Eustache. Au fil du temps, les os et le cartilage s'amincissent, il se produit des déformations qui changent l'apparence d'une personne.

Les manifestations accompagnant l'état dysfonctionnel sont:

  • Détérioration du bien-être général;
  • Faiblesse;
  • L'insomnie;
  • La fatigue;
  • Douleur dans la région du visage.

Les premiers signes d'atrophie apparaissent déjà dans l'enfance. Et la dernière étape ne peut avoir lieu qu’après 40 ans.

Causes de la rhinite atrophique

L'atrophie est principalement provoquée par les effets négatifs suivants:

Des études ont montré que l'épuisement des cellules sécrétoires est interdépendant. C'est-à-dire que si une personne a des processus dysfonctionnels dans le tractus gastro-intestinal, par exemple avec une gastrite, alors, très probablement, à l'avenir, le même problème affectera les voies respiratoires supérieures.

Diagnostic: méthodes de base

Selon les symptômes et les résultats de la rhinoscopie antérieure, l'ENT pourra établir un diagnostic précis. Les parois intérieures de la pyramide nasale du patient seront pâles, avec un secret flétri, éclairci.

Ensuite, lors de l’examen, le médecin sera en mesure d’évaluer l’état de la membrane, l’ampleur des modifications pathologiques, son état actuel.

De plus, il est important de vérifier la sensibilité des récepteurs olfactifs. Si le patient souffre d'anosmie partielle ou complète, on peut diagnostiquer une rhinite sèche.

En conclusion, le médecin adresse au patient un diagnostic radiologique: scanner ou radiographie de la partie faciale du crâne. Dans ce cas, le spécialiste vérifie si la pathologie ne se poursuit pas avec une sinusite, affectant les cavités accessoires. Ils déterminent également s’il n’ya pas d’amincissement des os ou du cartilage. Source: nasmorkam.net

Pourquoi recommander de laver le nez avec des solutions salines?

Les principales directions dans le traitement de l'état appauvri de la zone de sécrétion sont:

  1. Stimulation de la circulation sanguine locale.
  2. Fournir au corps des nutriments essentiels.
  3. Hydrater et prévenir la formation de croûtes.
  4. Destruction de la microflore pathogène.

Le lavage du nasopharynx avec des composants salins effectue simultanément toutes les tâches énumérées. Les préparations d’action topique, qui contiennent des éléments essentiels pour les oligo-éléments du corps, vous permettent d’ajuster les propriétés fonctionnelles de la couche épithéliale.

On pense que les éléments suivants peuvent augmenter l’activité locomotrice des cils ciliés: calcium, fer, potassium, magnésium, cuivre.

Le lavage au sel est prescrit si le nez qui coule est allergique ou vasomoteur, subatrophe ou infectieux, car il possède plusieurs propriétés cicatrisantes:

  • Il a un effet antiseptique, éliminant les allergènes de la cavité, la poussière, les infections;
  • Accélère la cicatrisation des microfissures, des dommages;
  • Renforce les vaisseaux sanguins;
  • Fournit les éléments chimiques nécessaires.

Pour préparer des solutions de sel marin, vous pouvez posséder ou acheter des produits prêts à l'emploi. La multiplicité des manipulations et la durée de la kinésithérapie choisissent l'ENT.

Rhinite atrophique: traitement médicamenteux

Le traitement de l'état pathologique est effectué afin d'éliminer la sécheresse accrue des tissus.

Il consiste en un ensemble de mesures variées visant à éliminer les manifestations désagréables.

Pour humidifier la couche de sécrétion, prescrire un moyen avec un effet hydratant prolongé, ainsi qu’un effet adoucissant. À la maison, utilisez des onguents, par exemple, de la vaseline, du naphtalène, etc.

Le traitement de la rhinite atrophique est effectué et la guérison des huiles émollientes:

Ces médicaments saturent les tissus d'humidité et, en raison de la présence de vitamine E, régénèrent les parties endommagées des cellules. En outre, ils empêchent la sécrétion rapide des sécrétions de se dessécher.

Comment traiter la rhinite subatrophe causée par un agent pathogène bactérien, informez-en l'ENT. Lors de la détection de microorganismes pathogènes, des antibiotiques peuvent être prescrits:

  • Lévomycétine;
  • Tétracycline;
  • La streptomycine;
  • Sintomitsin ou autres.

Le plus souvent avec une atrophie révèlent Klebsiella. Le traitement doit être effectué dans les 5-7 jours. Les médicaments antibactériens sont prescrits sous forme de gouttes / pommades intranasales ou sous forme d'injections. Parallèlement, au cours de la physiothérapie, le lavage nasal est effectué avec un médicament à base d'iodure.

De plus, avec le schéma antibactérien d’administration de médicaments, des médicaments peuvent être prescrits pour augmenter l’immunité locale afin que le corps puisse combattre seul les agents pathogènes de la pathologie.

Traitement chez l'adulte

Plus tôt vous commencerez une thérapie, plus vite les patients pourront ressentir les résultats positifs de la physiothérapie. Il est important de noter que si l'épuisement de l'organe est provoqué par des maladies systémiques, les adultes doivent avant tout faire appel à des spécialistes hautement spécialisés.

Pourquoi peut envoyer aux rhumatologues malades avec l'épuisement de la région épithéliale? Cela est nécessaire pour que le médecin puisse déterminer si le patient est atteint d'une maladie auto-immune, ce qui entraîne souvent un dysfonctionnement de la membrane et une diminution de l'immunité locale.

Comme mentionné précédemment, avec la nature infectieuse de la maladie, les antibiotiques devraient être utilisés en les injectant par voie systémique. Et en plus du schéma de traitement, l'irrigation avec des solutions d'iode est prescrite.

Lors de la formation d'un secret séché difficile à évacuer, il est recommandé d'utiliser des gouttes nasales contenant des huiles ayant un effet adoucissant, ce qui permet d'obtenir facilement un exsudat dense et desséché des narines.

Rincer également avec des liquides salins ou des désinfectants.

Avant l'introduction de substances antibactériennes intranasales, nettoyez nécessairement la cavité de la décharge. Vous pouvez ramollir les croûtes à l'aide de turunds imprégnés de glycérol avec du glucose. Après leur libération, les antibiotiques sont appliqués sous forme de pommades ou de gouttes. Les médecins prescrivent également diverses méthodes de physiothérapie.

Si la maladie dure longtemps et provoque des troubles graves qui ne peuvent pas faire l’objet d’un traitement médical, faites alors appel à une intervention chirurgicale. Les opérations sont effectuées de différentes manières:

Dans chaque cas, les méthodes chirurgicales sont sélectionnées individuellement. Mais il vaut mieux se tourner vers l'ENT même avant le moment où le traitement médicamenteux ne peut plus aider le patient.

La conséquence la plus difficile de la pathologie est l'extension du processus débilitant aux organes environnants.

Traitement chez les enfants

Dans l’enfance, il est très important de reconnaître la cause de la maladie et de l’éliminer. Tout d'abord, ils font des traitements hydratants. Utilisez du sel de mer ou des médicaments spéciaux de la pharmacie. De plus, vous devez maintenir une humidité normale dans la pièce.

Si un enfant développe une maladie due à une allergie, des antihistaminiques sont prescrits et on s'assure qu'il ne soit pas en contact avec des allergènes. En outre, pour ramollir les croûtes, utilisez l'inhalation d'huile alcaline.

Comment traiter les remèdes populaires?

Des recettes de médecine alternative proposent de traiter l’épuisement des parois intranasales à l’aide d’ingrédients à base de plantes. L'ingestion de différentes décoctions contribue à améliorer le système immunitaire et la capacité de l'organisme à combattre les agents pathogènes infectieux. Ils ont également un effet tonique.

L'utilisation locale de remèdes populaires vise à hydrater, à éliminer la réaction inflammatoire et à désodoriser les croûtes dégageant une odeur putride désagréable. Les médicaments empêchent le développement d'un assèchement accru de l'épithélium.

Voici quelques méthodes de traitement avec des remèdes populaires:

Le lavage; La purification du nasopharynx est réalisée avec des fluides thérapeutiques (sérum physiologique, sérum physiologique, décoctions d'herbes). Ils soulagent le gonflement, hydratent, adoucissent les excroissances du secret desséché et contribuent à leur évacuation des parois. Pour préparer cela, il est recommandé de prendre 2 c. sauge et versez 0,5 litre d'eau bouillante. Après 2 heures de repos, il peut être utilisé pour l’irrigation.

Une autre recette est à base de camomille ou de calendula, qui ont des effets anti-inflammatoires et antiseptiques. Pour ce faire, prendre 1 c. plantes et versez un verre d'eau bouillante. Lubrification des narines avec des huiles; L'argousier ou l'huile d'olive sont utilisés pour humidifier les tissus et adoucir les excroissances séchées. Ce sont des parois internes bien lubrifiées des narines. Vous pouvez également verser goutte à goutte par voie intranasale 1 à 2 gouttes dans chaque passage nasal. Ils contribuent à l'écoulement des sécrétions visqueuses. Introduction de turund; L'huile de rose musquée ou l'argousier peuvent être injectés avec des cotons-tiges et conservés pendant 25 à 30 minutes. Ces médicaments éliminent sans douleur le secret, favorisent la guérison des microfissures, soulagent les processus inflammatoires. L'effet hydratant procure un confort pendant la respiration.

Pour l'ingestion, vous pouvez faire cuire des bouillons:

  1. Les cassis, églantiers, baies et framboises sont pris en quantités égales et bien mélangés. 1 cuillère à soupe le mélange est brassé dans de l'eau avec un volume de 200 ml. Laisser infuser 40 minutes. Prenez une décoction de 70 ml trois fois par jour. La réception est effectuée après un repas.
  2. 1 partie de cassis et 3 parties de rose sauvage et d'ortie brassée avec un volume de 400 ml. Faire bouillir à feu doux pendant encore 10 minutes. Après cela, retirez-vous et insistez pendant une heure. Prendre trois fois par jour pour 100 ml.

Les remèdes populaires aident à éliminer les signes de changements dysfonctionnels.

http://nasmorkam.net/atroficheskiy-rinit-prichinyi-simptomyi-lechenie/

Causes et traitement de la rhinite atrophique chez l'adulte

Le processus inflammatoire de la muqueuse nasale, qui se caractérise par son amincissement, est appelé rhinite atrophique. La maladie apporte à la vie d'une personne non seulement des réactions physiologiques, associées à des difficultés respiratoires, mais également une gêne psychologique, le processus pathologique s'accompagnant souvent d'une odeur désagréable.

Qu'est-ce que la rhinite atrophique et ses types

Le terme atrophie détermine l'état pathologique, qui s'accompagne d'un amincissement important des muqueuses, de la peau ou des organes de diverses localisations dans le corps.

La rhinite atrophique est une maladie inflammatoire chronique qui affecte la muqueuse nasale et conduit à son amincissement. Au cours du développement de la pathologie, il existe également une violation de l'état fonctionnel d'autres structures localisées dans la muqueuse.

Celles-ci incluent les terminaisons nerveuses sensibles responsables de la perception des odeurs (odeurs), les vaisseaux du système microvasculaire et les glandes qui produisent du mucus pour protéger la cavité nasale de la dessèchement. Dans certains cas, la pathologie affecte le cartilage et le tissu osseux.

Selon le mécanisme de développement et les causes, il existe deux types principaux de la maladie:

  1. Rhinite atrophique primaire - se caractérise par le fait que l’amincissement de la muqueuse nasale et de toutes les structures qui la composent se développe, puis que le processus inflammatoire se joint.
  2. Kit de développement de la rhinite atrophique secondaire. En d'autres termes, une inflammation prolongée causée par diverses causes conduit à une atrophie de la muqueuse.

La forme primaire est également appelée ozena ("rhinite fétide"). La pathologie est toujours accompagnée par le développement de processus de putréfaction avec une odeur désagréable lors de la respiration.

Avec la présence à long terme d'une telle odeur, le centre de l'odorat du cerveau humain "s'y habitue", à la suite de quoi il cesse de le remarquer. Cependant, pour les gens qui l'entourent, cela reste perceptible.

Symptômes et manifestations cliniques

La rhinite atrophique, quel que soit son type, se caractérise par un développement à long terme du processus pathologique. Il est accompagné de plusieurs manifestations cliniques typiques, parmi lesquelles figurent les symptômes suivants:

  • Sensation constante de sécheresse dans la cavité nasale. Il augmente pendant la saison froide, ce qui est associé au chauffage (les batteries assèchent considérablement l'air dans les chambres).
  • L'apparence d'un secret visqueux et peu détachable, souvent de couleur jaune-vert. Cette couleur de mucus indique la présence d’un nombre important de cellules du système immunitaire - les leucocytes -.
  • La formation de croûtes de mucus, aggravant le passage de l'air à travers les narines.
  • L'apparition d'une odeur putride du nez lors de l'expiration.
  • Diminution de la netteté de la perception des odeurs jusqu'à l'absence totale de l'odorat.
  • Développement de saignements nasaux récurrents. Il peut souvent être spontané, sans l'influence de facteurs provoquants (changements de température, contusion du nez).

Le processus d'inflammation est caractérisé par un long cours (pendant des années). Dans la plupart des cas, les symptômes de la rhinite atrophique persistent toute la vie.

Dans le même temps, des périodes de rémission (amélioration de la condition humaine) alternent avec des périodes de rechute (exacerbation de la maladie avec augmentation de ses symptômes). Dans la plupart des cas, les manifestations de la rhinite atrophique secondaire et de l'ozène présentent certaines différences.

Symptômes de la rhinite atrophique secondaire

La pathologie se développe sur le fond d'un long processus inflammatoire, ce qui peut être dû à l'influence de divers facteurs. Il se caractérise par certaines caractéristiques, notamment:

  • Réduction de la production de mucus dans les cellules glandulaires correspondantes de la cavité nasale. Sur le fond de l'exacerbation du processus peut apparaître écoulement muqueux maigre.
  • Formation de croûtes à partir d'une petite quantité de mucus.
  • Sensation d'inconfort dans le nez pendant l'inhalation.
  • Respiration difficile par le nez.
  • Le développement périodique de saignements nasaux, qui sont le résultat de l'amincissement des parois des vaisseaux sanguins de la microvascularisation et de leurs dommages spontanés.
  • Si la pathologie se développe chez les enfants, le manque d’appétit de l’enfant (perte de poids, par conséquent) attire l’attention sur lui-même.
  • L'odeur désagréable n'apparaît pas.

Les spécificités des symptômes ne manqueront pas de prêter attention lors du diagnostic, ainsi que de se différencier d'autres maladies du nez.

Symptômes Ozena

Le développement de l'ozène (ou rhinite atrophique primaire) s'accompagne de symptômes spécifiques, qui présentent certaines caractéristiques:

  • L'expansion de la cavité nasale, qui est relative à l'arrière-plan de la constriction primaire (atrophie) des concha nasales. Une caractéristique de l’ozène est que l’atrophie affecte non seulement les muqueuses à terminaisons nerveuses, les vaisseaux sanguins et les cellules glandulaires, mais aussi les structures osseuses et cartilagineuses (coquilles, parois des sinus paranasaux).
  • L'écoulement de mucus épais et visqueux par le nez, qui forme pendant une courte période une croûte.
  • Sécheresse persistante et démangeaisons au nez.
  • Une odeur putride désagréable des voies nasales, qui augmente lors de l'expiration.
  • Perte complète de la fonction olfactive (anosmie).

Au fur et à mesure du processus, l'atrophie se propage progressivement à la membrane muqueuse du nasopharynx, ce qui aggrave l'état du patient. La présence d'une odeur putride apporte un inconfort psychologique important à la personne, ce qui est particulièrement perceptible lorsque la maladie se développe chez les enfants.

Causes de la maladie

La raison fiable pour le développement d'ozena aujourd'hui reste incertaine. On pense que le rôle principal dans le développement de l'atrophie appartient à une prédisposition génétique.

Ozena s'accompagne presque toujours de l'ajout d'une flore bactérienne, dont l'agent responsable est la bactérie Klebsiella ozaenae (d'où le nom de la maladie). Ce sont ses déchets qui font apparaître une odeur putride.

La rhinite atrophique secondaire est un processus pathologique poliologique. Cela signifie que son développement provoque toute une série de causes différentes, dont les plus courantes sont:

  • Un long cours d'inflammation dans la cavité nasale causée par diverses infections. Une rhinite chronique se développe souvent en raison d'un traitement inadéquat ou de l'absence de traitement, ce qui conduit ensuite à une atrophie progressive de la membrane muqueuse sur fond de détérioration de la circulation sanguine.
  • Caractéristiques anatomiques congénitales (réduction de la lumière des voies nasales).
  • Les blessures transférées, y compris la courbure de la cloison nasale.
  • Respiration prolongée d'air pollué et sec (poussières, aérosols de composés chimiques, fumée, y compris le tabac). La rhinite atrophique secondaire est une maladie assez commune dans certaines professions associées à des conditions de travail dangereuses.
  • Changement des conditions climatiques du lieu de résidence (s’installer dans un territoire où le climat est différent peut provoquer une pathologie des organes respiratoires, y compris une rhinite atrophique).

Tous les facteurs provoquant le développement de la maladie sont nécessairement pris en compte pour un traitement et une prévention efficaces.

Diagnostics

Le diagnostic et le traitement de la rhinite atrophique chronique sont effectués par un oto-rhino-laryngologiste (ORL). La conclusion initiale est faite sur la base des symptômes cliniques caractéristiques. En outre, après avoir identifié les caractéristiques des manifestations de la pathologie, un diagnostic différentiel de la rhinite atrophique primaire et secondaire est réalisé.

Une rhinoscopie est effectuée pour déterminer la gravité des modifications de la muqueuse, y compris son amincissement. Il fait référence aux méthodes instrumentales de diagnostic, avec lesquelles le médecin évalue visuellement l'état des parois des voies nasales.

L'élucidation des causes du développement de la pathologie est réalisée à l'aide de recherches en laboratoire. Cela implique l'ensemencement de matériel biologique (frottis de la muqueuse nasale) sur un milieu nutritif spécial.

Dans le cas de la présence de bactéries, des colonies de micro-organismes se développent, qui sont ensuite identifiées par leurs propriétés morphologiques, biochimiques et antigéniques. L'étude fournit également une occasion de déterminer la sensibilité des microorganismes isolés aux antibiotiques modernes. Sur la base de tous les résultats de diagnostic, le médecin prescrit un schéma thérapeutique approprié.

Traitement médicamenteux

Le traitement des formes primaires et chroniques (secondaires) de la rhinite atrophique est complexe. Il comprend plusieurs domaines d'interventions thérapeutiques:

  • La thérapie étiotropique est un traitement visant à éliminer la cause du processus pathologique. Comme dans la plupart des cas, l’une des causes de l’atrophie muqueuse est une lésion infectieuse, des agents antibactériens d’un large spectre d’activités sont prescrits. Lesquels dépendent du type d'agent pathogène, qui est établi à la suite de recherches bactériologiques. En règle générale, le médecin vous prescrit de l'amikacine, de la rifampicine ou de la ciprofloxacine.
  • Thérapie pathogénétique - activités nécessaires pour améliorer l'état fonctionnel de la muqueuse nasale, pour lesquelles les agents hydratants Aqualor, Dolphin, Aquamaris sont utilisés. Ces préparations comprennent de l'eau de mer, ce qui permet de réaliser une hydratation efficace. Il se présente sous forme de gouttelettes ou d'aérosol. Il est important de surveiller l'humidité de l'air à la maison (vous pouvez l'augmenter à l'aide d'humidificateurs domestiques modernes). En présence de contenu purulent dans les voies nasales, des solutions antiseptiques sont utilisées - il s’agit de la furaciline dioxine et de la miramistine. La pommade Trental et Pentoxifylline est utilisée pour améliorer la circulation sanguine. Pour activer le processus de guérison des changements atrophiques - Solcoseryl.
  • Le traitement symptomatique vise à améliorer la respiration, en diluant le mucus, pour lequel des médicaments combinés sont utilisés pour traiter la rhinite atrophique, tels que les mucolytiques - Rinofluimucil et Sinuforte. L'hydratation des voies nasales, pour empêcher la formation de croûtes sèches, est produite par la vaseline et l'onguent de camphre.

Le traitement conservateur de la rhinite atrophique chez l’adulte et l’enfant s’effectue par de longs traitements améliorant l’état. Et en période de rémission, des recommandations générales sont mises en œuvre pour prévenir l'exacerbation, et le point clé ici sera les procédures d'hydratation.

Effet chirurgical

Une intervention chirurgicale sur les structures du nez se manifeste généralement en cas d'inefficacité des méthodes conservatrices ou de présence de modifications anatomiques (courbure du septum), entraînant une atrophie de la membrane muqueuse.

Le traitement chirurgical moderne inclut des techniques peu invasives qui améliorent les processus métaboliques avec la réparation cellulaire (thérapie au laser). En cas d'amincissement prononcé, une implantation est réalisée, qui comprend l'implantation de son propre tissu cartilagineux prélevé dans d'autres zones du corps, par exemple les sinus maxillaires.

La décision sur la manière de traiter la rhinite atrophique et de mener une prévention efficace est prise par un médecin ORL sur la base des résultats du diagnostic. Étant donné que la maladie est difficile à soigner et n’implique qu’une élimination temporaire des symptômes, aucune action indépendante sur le choix des médicaments n’est proposée.

http://pneumoniae.net/atroficheskij-rinit/

Rhinite atrophique: causes, signes, comment traiter

L'inflammation chronique de la muqueuse nasale au fil du temps entraîne l'apparition de modifications dégénératives-dystrophiques locales: centres de compactage et atrophie. Les patients développent une rhinite atrophique qui se manifeste par la défaite de presque toutes les structures du nez: terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins, tissus osseux. Les signes pathologiques de la maladie sont le nez sec, l'apparition de sécrétions épaisses et purulentes, la formation de croûtes grossières. Au fil du temps, le septum nasal devient plus fin et se déforme, l’odorat est perturbé et des saignements à court terme sont possibles.

La rhinite atrophique en fonction du degré et de la prévalence des lésions de la muqueuse est divisée en limite et diffuse. Dans un groupe séparé, ils distinguent une maladie infectieuse dangereuse, l'ozone, qui occupe une place particulière dans la pathologie ORL. L'agent causal de la maladie est Klebsiella ozenae. Le micro-organisme se multiplie sur la muqueuse nasale et dégage une odeur désagréable qui ne gêne pas du tout les malades. Cela est dû à l’atrophie des centres nerveux responsables de l’odorat.

Les femmes souffrent beaucoup plus souvent de cette pathologie que les hommes. La maladie est observée principalement chez les adultes de plus de 30 ans. Les personnes de race pubo-caucasienne ou mongoloïde sont sujettes au développement d'une rhinite atrophique. Les mulâtres, les Arabes et les Nègres n'ont jamais eu de maladie.

Étiologie

La rhinite atrophique par origine est divisée en 2 formes: primaire et secondaire. Les causes de la rhinite atrophique primaire ne sont pas identifiées. La rhinite secondaire se développe sous l'influence de facteurs environnementaux négatifs et de divers dysfonctionnements dans le corps.

Le développement de la rhinite atrophique infectieuse conduit à la reproduction de certaines bactéries dans le corps humain: Klebsiella, Pseudomonas aeruginosa, Bordetella, Mycoplasma.

Facteurs contribuant à la survenue de la maladie:

  • L'hérédité
  • Dystrophie constitutionnelle,
  • Forte pollution par les poussières et les gaz,
  • Carence en fer dans le corps,
  • L'hypovitaminose,
  • Nutrition déséquilibrée
  • Mauvaises habitudes
  • Mauvais climat
  • Irradiation
  • Risques professionnels
  • Abus de gouttes vasoconstricteurs,
  • Condition après la chirurgie du nez
  • Stress psychogène, en particulier chez les adolescents.

Maladies menant au développement de la rhinite atrophique:

  1. Gastrite, maladie des calculs biliaires, dyskinésie biliaire,
  2. Insuffisance hormonale dans le corps,
  3. Lésion traumatique du nez et des os du squelette facial,
  4. Immunodéficience
  5. Troubles métaboliques,
  6. Rhinosclérome,
  7. Infection syphilitique ou tuberculeuse spécifique,
  8. Lupus érythémateux systémique, vascularite,
  9. Catarrhe chronique des voies respiratoires supérieures.

Ozena est un processus extrême atrophique. Les facteurs étiologiques et les liens pathogéniques de l'ozone ne sont pas établis avec précision. Il existe plusieurs théories sur son origine: endocrinienne, héréditaire, trophique, métabolique, fonctionnelle, psycho-neurogène, microbienne, altérationnelle. Selon la théorie anatomique, ozena se développe chez les individus présentant des caractéristiques congénitales - larges passages nasaux et la cavité nasale. La théorie physiopathologique nous dit que l’ozène est une conséquence de l’inflammation chronique du nez, qui se présente sous une forme sévère. La théorie bactérienne est confirmée par la présence de matériel clinique de Klebsiella Ozena dans bacposev. Théorie neurogène: Ozena est causée par un dysfonctionnement du système nerveux autonome. Théorie endocrinienne: Ozena se développe chez les femmes pendant les règles, la grossesse et la ménopause.

Ozena se caractérise par un amincissement de la membrane muqueuse, une réduction de la taille et du nombre de cellules, des lésions des fibres nerveuses et des structures glandulaires. L'épithélium cilié se transforme en plaqué, les vaisseaux sanguins deviennent plus minces et enflammés, le tissu osseux est remplacé par du tissu fibreux. Le nez est déformé: il prend la forme d'une selle ou ressemble à un canard. L'organe respiratoire cesse de fonctionner normalement et d'être un défenseur fiable de tout l'organisme contre les microbes pathogènes qui pénètrent de l'extérieur.

Symptomatologie

La clinique de rhinite atrophique se développe progressivement. Au début, les patients développent souvent une rhinite bactérienne aggravée. L'inflammation est de nature catarrhale. Progressivement, les sécrétions muqueuses sont remplacées par des purulentes, une inflammation infectieuse de la muqueuse nasale se développe, qui s'accompagne d'un épaississement du secret et de la formation de croûtes. La circulation sanguine et la nutrition de la muqueuse nasale sont perturbées, la dystrophie progresse.

  • La rhinite atrophique simple se manifeste par des muqueuses sèches, une tendance à la formation de croûtes, un manque d'appétit, une insomnie, l'apparition de la respiration par la bouche et une respiration sifflante lors de l'inhalation, une odeur altérée. L'écoulement nasal devient rare, visqueux, parfois des saignements de nez. Les patients ont la sensation qu'il y a un corps étranger dans le nez.
  • La rhinite sous-trophique est un type particulier de maladie dans laquelle la nutrition de la muqueuse nasale est perturbée, elle commence à sécher et se recouvre de croûtes. Les signes morphologiques et cliniques de la pathologie sont exprimés légèrement. Certains experts considèrent cette forme comme une maladie indépendante, tandis que d'autres la considèrent comme l'une des étapes de la rhinite atrophique.
  • Les symptômes de la rhinite atrophique infectieuse sont des phénomènes catarrhaux: éternuement, écoulement nasal, conjonctivite, sous-fébrile ou température corporelle élevée. Les patients deviennent agités, nerveux, dorment mal la nuit et mangent peu. Au fil du temps, il y a asymétrie des deux côtés de la mâchoire, le septum nasal se ramollit et se déforme. Le visage devient bouffi, un gonflement apparaît sous les yeux.
  • Chez les patients atteints d'ozone, la cavité nasale est élargie, la membrane muqueuse est amincie, pâle et sèche. Dans le nez, du mucus est produit et se dessèche rapidement avec une odeur désagréable. L'écoulement purulent, qui remplit les voies nasales, forme de grosses croûtes jaunâtre-verdâtre. Le processus atrophique de la muqueuse nasale descend souvent sur le pharynx, le larynx et la trachée, ce qui se manifeste par un enrouement et une toux douloureuse. Une odeur fétide émane du patient. L'anosmie se développe à la suite de dommages aux récepteurs de l'analyseur olfactif. En raison de l'atrophie des nerfs dans le nez, la sensibilité de la membrane muqueuse est perturbée et les patients ne sentent pas le flux d'air inhalé. Il leur semble que le nez est bouché, bien que la cavité nasale soit vide. Les patients ne sentent pas l'odeur émanant d'eux. La réaction particulière des autres conduit les enfants à un état dépressif et conduit les adultes à la dépression.
  1. Anosmia,
  2. Diminution de l'immunité locale,
  3. Inflammation de la trachée, du larynx et du pharynx,
  4. Déformation du nez
  5. Inflammation des sinus paranasaux,
  6. Inflammation du globe oculaire,
  7. Inflammation d'oreille,
  8. Névralgie du nerf trijumeau,
  9. Pneumonie,
  10. La méningite
  11. Pathologie gastro-intestinale: dyspepsie, gastrite,
  12. Dépression, apathie, neurasthénie.

Diagnostics

Le diagnostic de la maladie commence par l'audition des plaintes du patient et par un examen général. La présence de croûtes fétides et d'anosmie permet au spécialiste de suspecter cette affection.

Ensuite, inspectez la cavité nasale - rhinoscopie de conduite, au cours de laquelle trouver une muqueuse rose pâle, sèche et terne. À travers elle, les vaisseaux sanguins translucides facilement vulnérables. Dans la cavité nasale, il y a des croûtes de couleur jaune-vert. Les voies nasales sont dilatées et les coques réduites. La paroi arrière du nasopharynx est facile à voir pendant la rhinoscopie.

La muqueuse nasale et le pharynx détachables sont envoyés pour examen bactériologique dans un laboratoire microbiologique. Lors de l’étude de la microflore de la cavité nasale, les bactériologistes trouvent généralement une monoculture - une Klebsiella vesenous ou une association de micro-organismes.

Pour confirmer le diagnostic proposé et exclure la sinusite concomitante, les patients sont envoyés pour un examen tomographique ou radiographique des sinus paranasaux.

Traitement

  • Nettoyer le nez. La cavité nasale est irriguée avec une solution saline ou des médicaments "Aquamaris", "Aqualo", "Dauphin". Il est nécessaire d'hydrater le mucus et d'enlever les croûtes. Si la décharge épaisse ne va pas bien en frappant, ils sont enlevés avec un aspirateur nasal. En présence de contenu purulent dans le nez, il doit être lavé avec une solution désinfectante ou antiseptique - «Furacilin», «Dioxidine», «Miramistin». Nettoyer le nez des croûtes aidera toute huile végétale - argousier, eucalyptus, olive, pêche. Des cotons-tiges humidifiés à l'huile et injectés dans le nez.
  • Traitement étiotropique. La rhinite atrophique infectieuse a une nature bactérienne. Pour vous débarrasser de la pathologie, suivez un traitement aux antibiotiques. Le médicament est choisi en fonction de la sensibilité du microbe sélectionné. En règle générale, l'ingestion d'un large éventail d'antibiotiques est choisie: amikacine, rifampicine, ciprofloxacine. Lorsque des préparations contenant de l'iode sont utilisées, les antibiotiques sous forme de pommades, d'inhalations et de comprimés sont utilisés pour réduire les odeurs et éliminer la cause de la maladie.
  • Thérapie symptomatique. Les solutions alcalines sont utilisées pour liquéfier le mucus. Ils sont enfouis dans le nez ou administrés par inhalation. Les mucolytiques sont également prescrits en spray nasal ou pour administration orale. Les pommades et les gouttes d'huile émollientes aident à réduire l'atrophie muqueuse du nez. Les patients ont été prescrits "lin", "camphre", "pommade" vaseline ". Pour améliorer la microcirculation et le trophisme utilisé "Pentoxifylline", "Trental", "Curantil". Le gel ou la pommade Solcoseryl aide à accélérer les processus de régénération et à améliorer le métabolisme dans les tissus.
  • Ferrum Lek, Ferritin, Ferrokal et Gemofer sont prescrits pour les personnes souffrant de carence en fer dans le corps.
  • Thérapie réparatrice et stimulante - utilisation de stimulants biogéniques, vitamines A et B, micro-éléments. Les patients subissent une autohémotransfusion, une thérapie protéique, une thérapie vaccinale. Le traitement général comprend le climat et la balnéothérapie, des promenades dans la forêt de conifères.
  • Procédures de physiothérapie - laser hélium-néon, aéro-ionothérapie, électrophorèse, irradiation ultraviolette.

Un traitement conservateur correctement sélectionné peut améliorer l'état de la membrane muqueuse, accélérer les processus de régénération, restaurer la sécrétion des structures glandulaires.

Le traitement chirurgical est réalisé avec une expansion significative des phages nasaux et une atrophie marquée du squelette du nez. Les opérations palliatives ne visent pas à guérir le patient, mais à faciliter la vie. Au cours de la chirurgie, des allogreffes, des homo et des autogreffes sont implantés dans la cavité nasale pour réduire sa taille ou la paroi externe du nez est déplacée de manière médiale. Les patients s'ajoutent à la membrane muqueuse de la glande en les greffant à partir des sinus paranasaux.

Le traitement conservateur de la rhinite atrophique est complété par la médecine traditionnelle.

  • Les patients inhalent de la poudre de varech sèche trois fois par jour pendant deux semaines.
  • L'eau de mer - l'outil le plus efficace dans la lutte contre tout type de rhinite, y compris atrophique. Il est fabriqué à partir de sel de mer et d'eau bouillie tiède.
  • Instillée dans le nez, l'huile de rose musquée trois fois par jour pour prévenir la formation de croûtes fétides.
  • Un bouillon ou une infusion de calendula et de camomille est utilisé pour laver la cavité nasale.
  • Pour le traitement de la rhinite infectieuse du nez, instiller un agent préparé à partir de deux gousses d'ail broyées et d'une cuillerée d'huile végétale chauffée.
  • Le jus d'aloès stimule la régénération cellulaire. Ils se lavent le nez une fois par jour.
  • La teinture d’échinacée, de citronnelle, d’Eleutherococcus, d’ortie prend pour stimuler le système immunitaire.

Prévention

Mesures préventives pour éviter le développement de la pathologie:

  1. Respect d'une hygiène nasale approfondie,
  2. Utilisation de produits de soins personnels individuels
  3. Utilisation régulière de gouttes nasales d'huile,
  4. Élimination quotidienne des croûtes du nez,
  5. Prévention de l'hypovitaminose,
  6. Prévention du stress
  7. Traitement opportun des infections concomitantes et de la pathologie ORL,
  8. Conduite de procédures de trempe et de gymnastique réparatrice,
  9. Aliments enrichis de haute qualité,
  10. Maintenir un climat intérieur optimal.
http://uhonos.ru/nos/bolezni-nosa/atroficheskij-rinit/

Traitement efficace de la rhinite atrophique chez l'adulte

La rhinite atrophique chronique des muqueuses nasales provoque souvent des lésions nasales localisées. Avec ce type de maladie, vous ne trouverez pas en vous-même les symptômes standards sous forme d'écoulement nasal abondant. Cependant, les foyers inflammatoires deviennent très denses au fil du temps et les tissus commencent à s’atrophier.

Dans le processus impliqué presque toutes les structures du nez - le tissu nerveux, les vaisseaux sanguins, la formation des os. Les signes les plus frappants de la maladie sont une sécheresse excessive de la muqueuse nasale, une congestion due à un écoulement purulent, la formation de croûtes dans le nez. Au fil du temps, le septum nasal commence également à souffrir, la personne perd son odorat, des saignements périodiques du nez apparaissent.

Causes de la maladie

La rhinite sèche atrophique peut être divisée en 2 types principaux: d'origine primaire et d'origine secondaire. Dans le premier cas, les facteurs contribuant au démarrage du mécanisme de la maladie ne sont toujours pas détectés.

Pour le développement de la deuxième forme de la maladie, influence suffisante de facteurs environnementaux pathologiques ou de désordres dans le corps.

La rhinite atrophique infectieuse implique la division dans le corps humain de bactéries et de bâtons nocifs (mycoplasmes, Klebsiella, bordetella). Les facteurs pouvant causer une atrophie comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • mauvaise constitution du corps;
  • environnement écologique défavorable;
  • pas assez d'hémoglobine;
  • un manque critique de vitamines;
  • mauvaise alimentation ou déséquilibre
  • dépendance (tabagisme, alcool);
  • chimiothérapie à long terme;
  • travailler dans une production dangereuse;
  • utilisation à long terme de médicaments vasoconstricteurs;
  • opération récente du nez;
  • tension nerveuse, stress.

Manifestations de pathologie

Les symptômes de la rhinite atrophique apparaissent progressivement. Tout d'abord, une personne commence à souffrir de récidives fréquentes de rhinite bactérienne. Dans le même temps, il existe un processus inflammatoire au stade catarrhal. Au fil du temps, l'écoulement muqueux est remplacé par du purulent, ce qui provoque le développement d'une infection dans la cavité nasale.

Ensuite, le patient commence à remarquer que la quantité de décharge a diminué et que la congestion a augmenté. À ce stade, des croûtes sèches commencent à se former dans la cavité nasale. Nous comprendrons les principaux types de cette pathologie et ses manifestations.

Rhinite atrophique simple

Guérir ce type de maladie n’est pas une tâche facile. Si le patient est frappé d'une simple atrophie, il subira une sécheresse constante des membranes du nez, la peau à l'intérieur des canaux. De plus, les symptômes généraux se font également sentir:

  • perte de respiration par le nez;
  • manque d'appétit;
  • troubles du sommeil;
  • sifflement retentit en essayant d'inhaler;
  • manque d'odeur;
  • saignements du nez;
  • sensation d'un objet étranger dans le nez.

Rhinite sous-trophique

Il s'agit d'un type particulier de rhinite, dans lequel les muqueuses du nez ne reçoivent pas assez de nourriture des vaisseaux sanguins.

Si le temps ne commence pas, la membrane muqueuse va commencer à sécher et se couvrir de croûtes multiples.

La symptomatologie en même temps n'est pas brillante, le tableau clinique est plutôt maigre. Cette forme de la maladie peut apparaître comme une pathologie indépendante, ainsi que comme symptôme secondaire d'infractions plus graves.

Rhinite infectieuse atrophique

Pour la rhinite atrophique de nature infectieuse, les manifestations suivantes sont typiques:

  • éternuements fréquents;
  • écoulement nasal abondant;
  • larmoiement;
  • augmentation de la température corporelle.

En outre, le patient peut perdre le sommeil et l’appétit. Les patients deviennent nerveux, tombent souvent dans le stress, sujets aux attaques de panique.

Au fil du temps, vous pouvez voir l'emplacement asymétrique des bords gauche et droit de la mâchoire.

Le septum nasal devient mou et plus enclin à la courbure. Les patients ont également un gonflement du visage, des cercles malsains sous les yeux.

Traitement de la rhinite atrophique

Avant de traiter une rhinite atrophique, vous devez subir un examen approfondi par un oto-rhino-laryngologiste. Le fait est que les mauvaises mesures thérapeutiques peuvent avoir des effets néfastes sur la santé.

La médecine et la pharmacologie actuelles offrent un grand nombre de moyens pour se débarrasser de la maladie. Cependant, la prise de tout médicament ou médicament national doit être coordonnée avec votre médecin. De plus, les méthodes non traditionnelles ne peuvent que compléter les procédures médicales standard.

Beaucoup de patients se demandent comment il est plus sûr et plus efficace de se débarrasser de la rhinite atrophique chez l'adulte et chez l'enfant. L'efficacité du traitement sera plusieurs fois supérieure si vous connaissez à l'avance la cause qui a influencé l'apparition de la maladie.

Nettoyage du nez

Bien sûr, pour traiter la rhinite atrophique, les rinçages seuls ne réussiront pas. Cependant, le nettoyage rapide des voies nasales vous permettra de vous sentir mieux pendant la période de maladie.

Pour l'irrigation de la cavité nasale sont des solutions appropriées telles que Aqualor, Aquamaris, Humer. Tous sont fabriqués à base d'eau de mer. Des moyens pour aider à hydrater la membrane muqueuse, se débarrasser des croûtes dans le nez.

Si le mucus est trop épais, vous pouvez utiliser un aspirateur pour le retirer. Cette méthode est idéale pour les jeunes enfants qui ne savent toujours pas se moucher.

Si vous remarquez du pus dans l'écoulement muqueux, la rhinite atrophique doit être traitée avec des médicaments plus graves - solutions de furatsiline ou de miramistina. Ils ont des propriétés désinfectantes, suspendent le processus inflammatoire.

Enlevez efficacement les croûtes du nez en utilisant n'importe quelle huile à base végétale - argousier, olive, pêche. Pour ce faire, il est nécessaire de faire tremper un coton turunda dans l’outil et d’en traiter la cavité nasale.

Thérapie Etiotropique

Dans le cas où la rhinite était provoquée par une bactérie nocive, une approche de traitement spécial est requise. On prescrit au patient une série de médicaments antibactériens.

Pour que la thérapie réussisse, il est nécessaire de tester la sensibilité de l'agent pathogène à la substance active avant de prendre le médicament.

Les produits les plus populaires sont à large action (antioxydants amoxiclav et ceftriaxone). Pour la rhinite atrophique, les produits contenant de l'iode sont utilisés pour éliminer l'odeur désagréable. L'inhalation, les pommades et les capsules avec un composant antibactérien aident à combattre la cause de la maladie.

Traitement symptomatique

Afin de se débarrasser d'une congestion sévère, il est nécessaire de ramener le mucus à une consistance plus liquide. Avec cela, les solutions nasales d'alcali, qui sont à la fois en gouttes et en aérosols, y font parfaitement face. Les médicaments mucolytiques sous forme de spray sont également efficaces.

Pour ralentir l'atrophie des muqueuses, vous pouvez utiliser des huiles émollientes (graines de lin, pêche, camphre). Améliorer la circulation sanguine dans les vaisseaux du nez aidera des médicaments tels que le Coentil ou la pentoxifylline. Il est possible d'accélérer la récupération des tissus affectés à l'aide du gel de solcoséryle.

Thérapie réparatrice

Ce type de traitement implique l’utilisation de compléments alimentaires, de complexes vitaminiques et d’oligo-éléments. On peut attribuer au patient des vaccinations prophylactiques et des médicaments à base de protéines.

Les changements climatiques, les séjours fréquents à l'air frais - en montagne ou au bord de la mer constituent également une mesure générale de renforcement.

Une procédure de physiothérapie peut être proposée au patient pour consolider les résultats du traitement. Ceux-ci incluent le chauffage, le rayonnement ultraviolet, la thérapie laser et actuelle. Si les procédures sont correctement choisies, l’état des muqueuses s’améliorera rapidement. Les processus de restauration dans les tissus iront plus vite sous l’influence de l’ensemble des mesures de renforcement.

Intervention chirurgicale

Un traitement chirurgical est prescrit si les conques nasaux ont atteint la limite critique d'expansion et que le tissu osseux nasal a commencé à succomber à des modifications pathologiques. Dans cette situation, l'opération n'affectera pas la cause même de la maladie, mais facilitera quelque peu la vie du patient.

Pendant la chirurgie, des implants artificiels sont insérés dans la cavité nasale du patient afin de normaliser la taille de la coque. Il est également possible un mouvement médial des parois extérieures du nez. Parfois, les tissus des sinus maxillaires sont greffés mécaniquement dans les muqueuses afin de stabiliser leur travail.

Recettes de médecine traditionnelle

Par des méthodes conservatrices de traitement de la rhinite atrophique, un excellent complément servira des recettes de sagesse populaire.

  1. Pendant 14 jours, inspirez, le matin, à midi et le soir, poudre de laminaires séchées et moulues.
  2. Préparez une solution d'eau de mer (une cuillère à café de sel par tasse d'eau bouillante). Rincer avec les sinus si nécessaire.
  3. Utilisez l'huile de pêche comme gouttes nasales, de sorte que les croûtes nauséabondes n'aient pas le temps de se former dans le nez.
  4. Préparez la cavité nasale avec de la camomille ou du tutsan (cuillère à café contenant 200 ml d’eau).
  5. En cas de rhinite infectieuse, une préparation peut être préparée à partir d'une paire de gousses d'ail broyées et d'une cuillère à soupe d'huile d'olive.
  6. Avec l'aide du jus d'agave, vous pouvez accélérer la régénération des tissus. Enterrez-le dans le nez une fois par jour.
  7. Buvez quelques cuillerées de teinture d'ortie ou d'échinacée par jour pour renforcer le système immunitaire du corps.

Mesures préventives

Pour éviter l'apparition et les conséquences désagréables de la maladie, vous devez adhérer à un certain mode de vie. La prévention de la rhinite atrophique est conforme à ces règles:

  • faire du sport, renoncer à de mauvaises habitudes;
  • renforcer l'immunité en durcissant;
  • réhabilitation du nasopharynx de la cavité nasale;
  • éviter les blessures à la zone du visage;
  • vêtements pour la saison, éviter l'hypothermie;
  • les procédures d'hygiène quotidienne;
  • alimentation équilibrée;
  • nettoyage et ventilation de la pièce.

La rhinite atrophique chronique est une pathologie ORL assez courante caractérisée par des troubles sclérotiques des muqueuses nasales. Si nous examinons de plus près ce qu'est la rhinite atrophique, vous pourrez trouver de nombreux signes qui différencient le rhume de cerveau. Le plus désagréable dans ce processus est la formation de croûtes.

Si vous essayez de les enlever, vous saignez. La cause la plus connue de la maladie est l’influence d’un climat sec ou d’une humidité insuffisante de l’air. Pour éviter les complications et les conséquences désagréables, vous devriez consulter un spécialiste à temps. ORL diagnostiquera et sélectionnera le traitement optimal.

http://lechiotit.ru/nos/rinit/atroficheskij.html
Plus D'Articles Sur Les Allergènes